. . .

Pérou – Descentralizado 2016 : un long marathon

  • Écrit par Jean-Christophe Liochon

Le championnat péruvien reprend enfin et propose aux 16 équipes de son élite une saison des plus longues. Il faudra en effet plus de 44 matchs pour aller chercher le titre.

Nouveau format

C’est le retour du championnat péruvien ce week-end, championnat qui cette saison se jouera en un seul championnat accumulant match aller et retour en raison de la Copa America Centenario cet été. Les 16 équipes vont ainsi participer à un long championnat divisé en quatre phases. Une phase aller (Apertura) et retour (Clausura) sans remise à zéro des compteurs entre les deux. A l’issue de ces deux phases, les équipes seront réparties en deux groupes pour une phase dite de Liguilla, qui se jouera alors en matchs aller-retour au sein de chaque groupe. La dernière phase sera celle du titre. A l’issue de ces 44 journées (15 à l’Apetura, 15 au Clausura, 14 lors de la Liguilla), les quatre premiers de la table annuelle seront alors qualifiés pour les demi-finales du championnat. Les deux vainqueurs s’affronteront alors pour le titre, les deux vaincus pour la troisième place, synonyme de qualification en Libertadores 2017. A noter enfin que le vainqueur de l’Apertura et le vainqueur du Clausura se qualifieront pour la Sudamericana 2017.

Guide des surnoms

Pour bien suivre le championnat, voici un petit guide des surnoms des clubs. Par souci de simplification, nous ne vous en donnons qu’un, plusieurs surnoms étant souvent attribués à certains clubs.

- Alianza Atlético : Los Churres

- Alianza Lima : Los Aliancistas

- Ayacucho FC : Los Zorros

- Club Deportivo Comerciantes Unidos : Las Águilas Azules

- Club Centro Deportivo Municipal : El Muni

- Defensor La Bocana : El Maretazo

- FBC Melgar : El Dominó

- Club Juan Aurich : El Ciclón del Norte

- Real Garcilaso : La Máquina Celeste

- Sport Huancayo : El Rojo Matador

- Sporting Cristal : Los Celestes

- Unión Comercio : El Poderoso del Alto Mayo

- Universidad César Vallejo : Los Poetas

- Universidad de San Martín : Los Albos

- Universidad Técnica de Cajamarca : El Gavilán Norteño

- Universitario : Los Cremas

Première journée : Melgar et la U séduisent

Le match d’ouverture opposa le champion sortant, le FBC Melgar d’Arequipa qui se déplaçait à Cajamarca pour y jouer l’UTC. Et pour leur première sortie, les Characatos, qui alignaient leur équipe B, en prévision du choc de mardi contre le vice-champion Cristal, n’ont fait qu’une bouchée des locaux. L’homme du match se nomme Omar Fernández, le colombien qui fut élu meilleur joueur du dernier championnat (et qui était dans l’équipe-type 2015 sur LO – lire Pérou - Bilan 2015), s’est illustré par un doublé en 20 minutes dont un penalty et un joli but en pleine lucarne des 20 mètres. Apparemment le champion sortant repart comme il a terminé la saison dernière avec une victoire nette et sans bavure 3 buts à 1. Il faudra bien compter sur eux cette saison, Melgar semblant déterminé à décrocher le « Bi » même si la Copa Libertadores, qui démarre dans quelques jours pour lui face à l’Atletico Mineiro, risque de pomper pas mal de jus.

A Lima, le Sporting Cristal, vice-champion, recevait le Sport Huancayo, à l’occasion de la première de son nouvel entraineur Mariano Soso. Match très fermé, avec notamment une tactique ultra-défensive des Huancaynos (et un gardien en état de grâce) qui repartent avec un précieux point de Lima. La pression est déjà sur les Celestes qui se rendent chez le champion sortant pour une revanche des finales de l’an passée à Arequipa.

A Trujillo, Cesar Vallejo n’a pu faire mieux qu’un match nul un but partout contre le promu Comerciantes Unidos. Cela dit, le match se jouant entre les deux matchs de qualifications pour la Copa Libertadores que les Poetas disputent contre São Paulo, l’entraineur avait décidé de préserver une bonne partie des titulaires pour jouer crânement sa chance au match retour à São Paulo ce mercredi après leur match nul encourageant de la semaine dernière (1-1 à Trujillo – lire César Vallejo 1 - 1 São Paulo). Les locaux mettent malheureusement fin à une série de 5 victoires consécutives à domicile en championnat.

A Chiclayo, victoire pas vraiment convaincante du Ciclón Juan Aurich contre le Defensor La Bocana de Sechura, récemment promu en première division grâce à sa victoire lors de la Copa Peru. Les buts de Juan Aurich ont été inscrits par l’ancien de l’Alianza Lima, Victor Cedron et un « blooper » du gardien de la Bocana qui relâche le ballon derrière sa ligne à la suite d’un corner.

A Moyobamba, victoire dans la douleur de l’Union Comercio, face au récent demi-finaliste du dernier championnat, le Real Garcilaso de Cuzco. Ouverture du score d’Evany Machahuay puis égalisation sur penalty du Garcilaso par l’intermédiaire du Flaco Orejuela qui marque son 109ème but dans le championnat péruvien. La victoire du Podereso intervient sur à un but de Quiñones à l’entame du dernier quart d’heure de jeu. L’Union Comercio reprend ses bonnes habitudes avec une victoire pour la troisième année consécutive lors de son premier match de championnat.

Dans les hauteurs d’Ayacucho, l’Universitario a démarré son championnat de la meilleure des manières avec une démonstration 5 buts à 2 et un match totalement maitrisé. La bonne nouvelle est le retour gagnant de l’uruguayen Diego Gustavino, auteur d’un triplé pour son retour à la U après deux années passées au Mexique et au Chili, et des bonnes prestations d’Edison Flores, enfin de retour à un niveau qui avait séduit les dirigeants de Villarreal d’Espagne il y a deux ans. La U va devoir se faire pardonner de sa piteuse saison de l’an passé et ses recrues devraient l’aider à parvenir à son objectif unique : le titre.

A Matute, début de l’équipe la plus populaire (sur les réseaux sociaux) du Pérou, l’Alianza Lima, qui semble s’être bien renforcé durant l’intersaison, avec notamment Raymond Manco, l’éternel ex-espoir du football péruvien et du colombien Lionard Pajoy, meilleur artificier de l’ancien exercice. L’objectif est clair cette saison : le titre et rien d’autre. Et ce ne fût pas un début si facile que cela pour les Grones. Après avoir concédé un but dès la deuxième minute de jeu, les joueurs de l’Alianza ont dû s’employer pour renverser le score et gagner ce match 2 buts à 1 avec notamment le premier but de Pajoy, qui a promis aux supporters de battre son record de 25 buts de l’an passé. Victoire donc mais sans vraiment convaincre.

Enfin, à Lima, lors du duel des quartiers populaires de San Martin de Porres et Villa el Salvador, victoire du Deportivo Municipal sur le San Martin malgré l’expulsion d’Armando Alfageme qui laissa l’équipe de Villa el Salvador à 10 durant toute la deuxième mi-temps.

On retiendra donc de cette première journée les débuts réussis du champion Melgar et de la U. On reste sur notre faim concernant Cristal et l’Alianza Lima qui sont supposés jouer le titre cette année. Les joueurs clés de cette journée sont sans conteste Omar Fernandez et Diego Gustavino. 

Résultats

Classement

# Équipe J V N D Pts BP BC +/-
1 Sporting Cristal 34 17 11 6 64 52 31 21
2 Universitario 34 17 8 9 60 58 41 17
3 Melgar 34 16 8 10 56 53 40 13
4 Deportivo Municipal 34 14 10 10 52 42 40 2
5 Alianza Lima 34 14 8 12 50 41 35 6
6 Sport Huancayo 34 12 12 10 48 39 32 7
7 Comerciantes Unidos 34 12 11 11 47 43 38 5
8 Juan Aurich 34 11 14 9 47 48 45 3
9 Unión Comercio 34 12 11 11 47 40 42 -2
10 UTC Cajamarca 34 10 15 9 45 45 43 2
11 Alianza Atlética 34 13 5 16 44 48 53 -5
12 Real Garcilaso 34 11 6 17 39 46 57 -11
13 Ayacucho Fútbol Club 34 9 11 14 38 35 49 -14
14 Universidad San Martin 34 10 7 17 37 40 55 -15
15 Defensor La Bocana 34 8 11 15 31 51 62 -11
16 César Vallejo 34 6 12 16 30 35 53 -18

A propos de l'auteur
Jean-Christophe Liochon
Author: Jean-Christophe Liochon
Spécialiste football péruvien, basé dans les hauteurs du sud de la sierra péruvienne.

  • Aucun commentaire trouvé