. . .

Paraguay – Apertura 2016 : Sol de América, ça devient sérieux

  • Écrit par Nicolas Cougot

Week-end de tous les dangers pour les géants paraguayens. Alors qu’Olimpia attendait l’effet Jubero, le Cerro Porteño accueillait le dangereux leader surprise, Sol de América.

En pleine crise, Olimpia espérait que l’effet Fernando Jubero soit immédiat à l’heure d’un dangereux déplacement à Luque pour y défier un Sportivo Luqueño qui pouvait alors en profiter pour prendre provisoirement les commandes de l’Apertura. En pleine réorganisation après l’arrivée de Jubero, Olimpia ne s’est pas rassuré sur le plan des résultats mais à cependant montré des signes encourageants. Car si Luqueño dominait le premier quart d’heure, la suite était en faveur du Decano  qui montrait une réelle volonté offensive mais pêchait par imprécision. Pire, alors que la domination était à son paroxysme, les Auriazules ouvraient le score grâce à Alexis Rojas. Ce but sonnait Olimpia, réveillait Luqueño qui acculait alors une équipe totalement désorganisée. Fernando Jubero tentait alors de modifier les choses à la pause et surtout d’apporter un peu de précision offensive. Julián Benítez entrait sur le terrain, Olimpia revenait dans la partie par Luis Caballero et se créait deux énormes occasions de prendre les devants par Fatecha et Caballero. Entré en jeu, Wiliam Mendieta y allait de son raté alors que le but semblait ouvert, Olimpia allait payer très cher ses ratés. Un échange Gerardo Arévalos - Adalberto González permettait à ce dernier d’offrir une victoire inespérée à Luqueño, la quatrième consécutive en championnat pour un Olimpia encore convalescent qui, pour la première fois depuis 2005, se retrouve désormais lanterne rouge de l’Apertura et se prépare de la plus dures des manières à jouer déjà son avenir en Libertadores cette semaine, certains joueurs, comme Mendieta se retrouvent exclus du groupe pour faible rendement et mauvaise hygiène de vie, d’autres, comme Salustiano Candia et Víctor Centurión sont menacés.

Si les affaires ne tournent pas rond côté Decano, elles ne sont guère plus folichonnes chez le rival Cerro Porteño. Car en clôture de la journée, le Ciclón accueillait un Sol de América des plus dangereux qui avait une première place à défendre. Le premier acte était serré, une lutte acharnée. Le Danzarín se montrait plus clair dans ses intentions que le Cerro qui ne se montrait guère dangereux en attaque. La plus belle occasion pour Sol intervenait au quart d’heure quand le pibe Yonathan Samaniego frappait à mi-distance et l’excellent Blas Díaz profitait de la frappe détournée pour trouver la barre transversale. Mais si les hommes de Daniel Garnero s’étaient montré plus à leur avantage que ceux de César Farías, le 0-0 à la pause maintenait le Cerro dans la partie. Au retour des vestiaires, le Ciclón se montrait plus à son avantage et créait des situations dangereuses, consécutives pour certaines à des coups de pied arrêtés obtenus aux abords de la surface du Danzarín. Silvio Torales s’offrait la plus belle occasion du début de second acte, sa tête passant à un petit mètre du poteau gauche de Gerardo Ortiz. L’orage passé, Sol de América allait reprendre sa marche en avant et accélérer. 78e minute, Dionicio Pérez ouvrait le score. Le Cerro allait alors tenter de rapidement revenir dans la partie et se faisait contre, Ernesto Álvarez doublait la mise quatre minutes plus tard. La messe semblait dite mais le Cerro réagissait rapidement et réduisait l’écart, annonçant ainsi une fin de match totalement folle. Elle basculait définitivement en faveur du leader qui breakait de nouveau grâce à Blas Díaz qui allait, cerise sur le gâteau, s’offrir un doublé, magnifique récompense d’un nouveau grand match de sa part. Sol de América reste seul leader du tournoi devant Luqueño en prenant six points d’avance sur le Cerro Porteño qui, à son tour, décide de marginaliser des joueurs à l’approche d’un choc de milieu de semaine face à Libertad qui s’annonce des plus décisif, le Guma étant lui aussi tombé ce week-end sur le terrain de General Díaz.

Ailleurs, notons le réveil du Nacional qui s’impose 4-2 chez l’un des leaders, le Deportivo Capiatá, le match nul entre River Plate et Guaraní et la précieuse victoire de Rubio Ñu sur le terrain de General Caballero dans une rencontre marquée par une interruption du jeu pendant une heure à la 88e minute, faute de coupure de courant. C’est aussi ça l’AmSud.

Résultats

Classement 

# Équipe J V N D Pts BP BC +/-
1 Libertad 22 14 2 6 44 38 23 15
2 Olimpia 22 14 1 7 43 57 30 27
3 Sol de América 22 9 8 5 35 41 36 5
4 Guaraní 22 10 5 7 35 35 31 4
5 Rubio Ñú 22 10 3 9 33 31 32 -1
6 Cerro Porteño 22 9 4 9 31 40 32 8
7 Deportivo Capiatá 22 8 6 8 30 42 42 0
8 Sportivo Luqueño 22 7 6 9 27 28 31 -3
9 General Caballero 22 7 5 10 26 36 47 -11
10 General Díaz 22 6 6 10 24 32 44 -12
11 Nacional Asunción 22 6 5 11 23 36 42 -6
12 River Plate (Par) 22 3 7 12 16 17 43 -26

A propos de l'auteur
Nicolas Cougot
Author: Nicolas CougotWebsite: http://lucarne-opposee.fr
Créateur et animateur de Lucarne Opposée. A la recherche de piges. Portfolio et contact : http://nicolas.lucarne-opposee.fr/

  • Aucun commentaire trouvé