L’incroyable sauvetage de Pulido

Kidnappé alors qu’il rentrait d’une fête, Alan Pulido a été libéré en 24h. Alors qu’on pensait que la police avait parfaitement réglé l’affaire, on apprend que la vérité est bien différente.

Le soulagement. Après 24h de détention, le soulagement était palpable quand Alan Pulido est apparu libre et en bonne santé, conclusion heureuse d’un kidnapping qui aurait pu mal tourner. On en sait désormais plus sur les conditions de la libération de l’international mexicain, libération qu’il doit… à lui-même.

C’est lorsqu’il se retrouve seul avec l’un de ses ravisseurs, que Pulido décide de passer à l’action. Il se jette sur lui, parvenant à lui prendre son pistolet et son portable. Il appelle alors une première fois les urgences et, selon le rapport officiel de la police, menace et frappe son ravisseur pour transmettre des informations sur sa localisation. Pulido ouvre alors une fenêtre et décrit les lieux. Lors de l’appel suivant, il indique à l’opérateur que la police est arrivée, on lui demande alors de tirer pour signaler sa position mais il annonce que le pistolet n’est pas chargé. Alors que l’assaut est donné, il décrit sa tenue pour ne pas être pris pour un ravisseur. Une fois libéré, il rappelle le numéro d’urgence pour signaler sa libération.

Enlevé alors qu’il rentrait d’une fête, Alan Pulido avait été l’objet d’une demande de rançon. Ismael Quintanilla, procureur général de Tamaulipas, a ainsi indiqué que deux heures après l’enlèvement de l’international, sa famille avait reçu une demande de rançon de 325 000$. Le principal suspect a depuis été arrêté par la police et blessé lors de l’assaut. Osvaldo Velazquez, cerveau de l’opération, n’est autre que le mari d’une de ses cousine et avait été accusé de faire partie de gang locaux.

Photo : LUIS DANIEL RIOS MARTINEZ/AFP/Getty Images