Le dérapage.

C’était l’une des équipes les plus impressionnantes de la fin d’année 2011 et l’une des plus attendue en 2012. L’Universidad de Chile est en proie à de graves problèmes qui pourraient lui coûter cher, très cher.

La raison ? Les terribles débordements de ses « supporters » lors de la rencontre opposant la ‘U’ au Deportes Iquique. Feu d’artifices jetés sur la pelouse, grave débordements en tribune, la rencontre aura été interrompue par l’arbitre Patricio Polic peu après le retour des vestiaires. La cause : simple. Les supporters remettent en cause la politique tarifaire mise en place par le club qui a vu le prix des places augmenter après la fabuleuse fin d’année 2011 et ainsi ne pas respecter les promesses faites aux supporters (voir ici). Pepe, organisateur de ses débordements de promettre de renouveler ces actions à chaque match. Les prochains matchs de Libertadores s'en trouve ainsi menacés.

{youtube}HUIdqLs0_mI{/youtube}

Les images

[widgetkit id=2]