Dénouement proche pour Angulo

Contrôlé positif à la cocaïne en Libertadores, José Angulo n’a plus foulé la moindre pelouse depuis. Il devrait bientôt savoir quand il pourra rejouer.

Passé du rêve au cauchemar en quelques semaines, José El Tin Angulo avait vu sa belle année 2016 totalement ternie par un contrôle positif à la cocaïne dont l’annonce était tombée quelques jours après la signature de son contrat avec Granada.

Alors que son contrat avait rapidement été résilié par le club espagnol, le jeune équatorien attend depuis de savoir la durée de sa sanction, les analyses des échantillons B ayant confirmé les résultats. Mais depuis les semaines ont passé et la CONMEBOL est restée étrangement silencieuse, laissant El Tin éloigné des terrains au point de disparaître des radars.

Angulo est ainsi réapparu ce vendredi sur les ondes de Área Deportiva lors d’une conversation menée avec Santiago Morales, le gérant d’Independiente del Valle. Après avoir abordé plusieurs thèmes relatifs au club – de l’élimination en Libertadores au championnat en passant par le stade – le gérant a donc évoqué le cas de son ancien avant-centre livrant une info : il sera auditionné le 2 mars prochain par la CONMEBOL à Asunción et connaîtra alors la peine qu’il devra accomplir.

Rappelons que depuis août dernier, El Tin n’a pas le droit de faire partie du moindre groupe professionnel et se retrouve condamné à s’entraîner seul, histoire de s’entretenir. Une situation insupportable pour Morales : « Nous n’abandonnons jamais nos enfants. Nous ne restons pas impuissants, nous sommes en contact avec lui, il réalise un travail physique, il ne peut pas s’entraîner ici avec Independiente mais il travaille sous notre supervision. » Et le gérant Negriazul de préciser qu’il attaquera Granada en justice suite à la résiliation du contrat ayant fait suite à l’annonce du premier contrôle. Pendant ce temps, Angulo ne joue plus depuis maintenant six mois sans qu’aucune sanction n’ait été encore prononcée.