Copa Perú 2018 : Un pirate en première division ?

La Coupe du Pérou est assez particulière : son format n'est pas le même qu'une Coupe de France ou une Copa del Rey. Même si elle débute de même manière avec tous les clubs amateurs en première phase, les club pros (première et deuxième divisions) n'y participent pas.

banlomag

Les rencontrent débutent entre clubs de ville, puis d'un district, puis d'une région, pour enfin arriver à une phase Nacional. La grosse différence entre notre Coupe de France, par exemple, et la Copa Perú c'est que le vainqueur de la coupe accède directement à la première division et par la même occasion à la professionnalisation. La dernière différence se trouve dans le format des demi-finales qui se jouent sous forme d'un cuadrangular, un mini championnat entre les quatre équipes. Tous contre tous.

Cette année nous avons donc ces quatre club aux portes de la Primera :

Alianza Universidad de la ville de Huanuco

Santos FC de Ica

Union Deportivo Ascension de Huancavelica

Pirata FC de Lambayeque

Cette dernière équipe attire toute l'attention de par son nom, Pirata FC mais aussi son logo qui reprenant tout simplement le visage du célèbre Jack Sparrow du film “Pirates des Caraïbes”.

Mais avec la lumière portée sur leur équipe, le club s'est vu devoir changer de logo par peur de poursuites judiciaires liées aux droits d'auteur. Les deux premiers matchs de ce cuadrangular ont déjà été disputé et chaque équipe en a gagné un et perdu l'autre. Ce qui nous donne un classement particulier avec toutes les équipes à trois points. Ce dimanche ce jouent les derniers matchs au stade Nacional de Lima.

Santos FC contre Alianza Universidad

Pirata FC contre UDA

Le premier du classement sera donc promu en première division pour la saison 2019.

Auteur
Romain Lambert
Author: Romain Lambert
Parisien expatrié sur les terres Inca, père d’une petite franco-péruvienne, je me passionne pour le football de Lima à Arequipa en passant par Cusco. Ma plus forte expérience footballistique a été de vivre le retour de la Blanquirroja à une coupe du monde après 36 ans d’absence.
Plus d'articles