Australie : Clap de fin pour John Aloisi à Brisbane

John Aloisi a annoncé sa démission du club. Neuvième au classement avec une seule victoire au compteur, son Brisbane Roar n’a pas retrouvé sa dynamique d’antan.

banlomag

John Aloisi n’avait plus les clefs afin de redresser un groupe qui coulait journée après journée. Il décide donc de laisser sa place à Brisbane après avoir presque touché la gloire. Arrivé au club le 26 mai 2015, John Aloisi a succédé à Frans Thijssen, intérimaire suite au départ de Mulvey. Un choix risqué : l’ancien international socceroos, qui a qualifié l’Australie à la Coupe du Monde 2006, n’avait plus exercé depuis décembre 2013 et une expérience ratée au Melbourne Heart entre 2012 et 2013.  

À Brisbane, avec un duo d’attaquant Jamie Maclaren – Dimitri Petratos, John Aloisi s’est montré comme étant l’homme providentiel. Au bout de la première saison, il atteint la troisième place à un point du champion (Adelaïde United, 49 points), perdant la première place de la saison régulière lors du nul de la dernière journée sur la pelouse du Melbourne Victory. En phase finale, Brisbane se vengeait en éliminant le Big V mais sortait en demi-finale lors d’un match épique perdu 5-4 après prolongation face au Western Sydney Wanderers. La saison suivant, Brisbane retrouvait la troisième place du championnat, à vingt-quatre points du champion, et tombait face au Victory en demi-finale. 

Fin de cycle à Brisbane 

L’an passé, Jamie Maclaren, Dimitri Petratos ou encore Thomas Broich n’ayant pas été remplacés, le club a amorcé sa chute. Eric Bauthéac, recruté aux derniers moments du mercato, n’a jamais été mis en lumière dans cette nouvelle équipe. John Aloisi a vu les victoires lui échapper, avec une sixième place puis une élimination d’entrée lors des play-offs. La série a continué dans le mauvais sens avec une autre fenêtre de recrutement ratée : Adam Taggart n’a plus sa capacité de finition de la grande époque, Stefan Mauk est trop souvent blessé, tout comme Avraam Papadopoulos. Au point que le Roar ne rugit plus, il pointe en avant-dernière place après dix journées avec une maigre petite victoire. John Aloisi laissera une belle image au club, perçu comme un homme toujours bienveillant avec les supporters et avec les jeunes du centre de formation qu’il aidait à faire entrer dans le groupe professionnel. Darren Davies a été placé à la tête du club dans l’attente de retrouver un entraîneur dans le Queensland. 

Auteur
Antoine Blanchet-Quérin
Author: Antoine Blanchet-Quérin
Reporter du football australien (Socceroos, A-League, FFA Cup, NPL) en France pour Lucarne Opposée.
Plus d'articles