Paraguay : Osorio n'est plus le sélectionneur

BOMBAZO ! Arrivé après le Mondial, Juan Carlos Osorio n'est plus le sélectionneur du Paraguay.

banlomag

C’est au cours d’une conférence de presse donnée ce jour au siège de la fédération que la réponse aux rumeurs des derniers jours est tombée. Robert Harrison a ouvert la séance en annonçant lui-même la nouvelle : « Je voudrais vous annoncer qu'aujourd'hui nous avons parlé et nous avons eu une réunion avec Juan Carlos Osorio au cours de laquelle nous avons pris la décision ensemble de rompre le contrat qui le liait à la Fédération Paraguayenne de Football ».

Si de son côté l'ancien sélectionneur du Mexique et désormais du Paraguay reconnait « l'accord mutuel », il met en avant « des raisons familiales personnelles qui font que malheureusement je ne peux plus continuer comme sélectionneur du Paraguay ». Le technicien colombien n'a pas voulu en dire plus sur cette (ces) raison(s) familiale(s), rejetant une question posée ensuite par un sec « il n’est ni prudent, ni nécessaire de parler de ma vie familiale en public. Effectivement, cette raison familiale qui me préoccupe depuis quelques temps, nous n’avons pu la résoudre, c’est pour cela que nous avons décidé de mettre fin à mon contrat ».

Reste que la suite de la conférence, d’une froideur assez impressionnante a donné lieu à plusieurs questions chaudes, Harrison et Osorio n’étant pas épargné. Le Colombien a ainsi dû justifier son implication « les jours où il n’y a pas de matchs et où je n’ai pas les joueurs à disposition sont des jours pour la famille. À l’exception de ce début de saison, pour des raisons de cours que j’ai débuté, je ne pouvais être là. Mais j’ai toujours répondu présent et essayé de me familiariser avec le football paraguayen du mieux possible », a ensuite dû recadrer les journalistes qui l’accusaient de parler d’autres sélections plutôt que du Paraguay, « je n'ai jamais parlé des sélections et la seule dont j'ai parlé est la sélection colombienne parce que je suis colombien et que vous avez insisté. Et vous (s'adressant au journaliste) comme paraguayen vous aimeriez représenter votre pays et travailler dans votre pays. Je n'ai jamais parlé d'aucune autre sélection que ce soit bien clair ». Il a aussi dû répondre aux rumeurs émanant de Colombie selon lesquelles il n’aurait jamais été payé, se contentant d’un glacial « je vais juste répéter ce qu'a dit le président au début de son intervention : les deux parties vont respecter leurs engagements », qui ne répond finalement pas à la question.

Cette nouvelle arrive donc bien mal à quelques semaines de la Copa América. Si certains critiques du comportement d’Osorio n’ont pas manqué de réagir, à l’image de José Luis Chilavert qui s’est fendu d’un « la vérité triomphe toujours » sur Twitter, les réponses hésitantes du président de la fédération, souvent cible du Pitbull, lorsqu’il s’est agi d’aborder les thèmes du contrat avec Osorio, de la façon dont les choses ont été gérées durant ces cinq mois et l’avenir, ne sont pas là pour calmer les suiveurs. « Nous allons travailler, mettre en place une équipe pour trouver un nouveau sélectionneur », a ainsi affirmé Harrison. Un premier nom a déjà surgi, Eduardo Berizzo, libre de tout contrat. Dans un peu plus d’un mois, le Paraguay jouera le Pérou (22 mars) et le Mexique (26 mars) en amical. Harrison a promis que le nouveau sélectionneur sera déjà là. À voir si cette promesse sera respectée.

La conférence (en espagnol)