Pour la majorité des amateurs de foot, 1986 restera dans les mémoires pour deux raisons : le sacre de l’Argentine de Maradonna à la Coupe du Monde au Mexique et sa fameuse « main de Dieu » inscrite contre l’Angleterre. Mais cette consécration est sans doute à mettre au crédit d’un homme, Carlos Bilardo, qui a révolutionné le jeu de l’équipe, envers et contre tout.

Add a comment