Il fut international espoir sud-coréen, il est désormais international A japonais. Tadanari Lee fêtait sa deuxième sélection avec le Japon : sa volée zidanesque de la 110e minute restera longtemps dans les annales.

Elle offre tout simplement la victoire finale au Japon, la quatrième des Samurais blue en AFC Asian Cup. Nous reviendrons en détail sur cette AFC Asian Cup 2011 dès lundi.

{youtube}GREsJ0NOaHc{/youtube}

{loadposition user31}

Add a comment

Il est de coutume de penser qu’une petite finale n’a d’autre intérêt que d’établir un classement final et donc reste un match anecdotique. Souvent, ces rencontres donnent lieu à un match débridé au cours duquel les deux équipes jouent sans pression.

Ce fut le cas de ce Corée du Sud – Ouzbékistan longtemps dominé de la tête et des épaules par les guerriers Taeguk avant que les ouzbèkes ne reviennent dans le match et relancent totalement la rencontre. Le match fut débridé, la Corée du Sud s’impose 3-2. Seule contre vérité : la rencontre n’avait rien d’anecdotique.

Avec ce succès, la Corée du Sud termine donc troisième mais surtout assure sa présence pour l’édition 2015. L’Ouzbékistan devra passer par une phase de qualification.

{youtube}mLUas6XPkuI{/youtube}

{loadposition user31}

Add a comment

Après la qualification du Japon, il ne restait qu'à attendre le résultat du choc Australie – Ouzbékistan pour connaître l'autre finaliste.

Si la rencontre s'annonçait serrée, le match fut tout autre. Un calvaire pour les ouzbeks, une démonstration australienne. Victoire 6 – 0, du jamais vu à ce niveau de la compétition.

{youtube}ke6WCauLKOo{/youtube}

{loadposition user31}

Add a comment

Le duel Japon – Corée du Sud nous aura offert un magnifique spectacle. Menés, revenus, devant puis rejoint in extremis, les japonais de Zaccheroni ont eu besoin d’un Kawashima en état de grâce pour disposer des frères coréens aux tirs au but.

A quelques mois de la Copa America, le Japon prend sa revanche sur la petite finale de 2007 et retrouve la finale de la Coupe d’Asie, sept ans après le dernier succès.

Les buts :

{youtube}dHioiVF_NxI{/youtube}

La séance de tirs au but :

{youtube}GQ10xjvSMJ4{/youtube}

{loadposition user31}

Add a comment

La Copa Luis Nofal fait partie de ces nombreux tournois d’été argentin venant combler l’intersaison. Sa particularité ? Elle oppose tout simplement les deux plus grands ennemis du pays et nous offre ainsi, en guise d’amuse-bouche, deux superclásico comme on les aime.

Premier acte, Boca « accueillait » donc River à Mar del Plata pour l’acte 1. Devant 30 000 personnes, Nicolás Colazo et l’inévitable Martín Palermo offrent à Julio César Falcioni non seulement son premier superclásico mais surtout une nouvelle victoire une semaine après le succès devant Independiente. Pour les supporters, c’est surtout la preuve d’un grand espoir pour le tournoi de clôture qui débutera mi-février. Côté Millonarios, il s’agit de la seconde défaite en deux rencontres (une semaine après le 3-1 encaissé devant le Racing).

{youtube}Ca0IzN0Y4b0{/youtube}

{loadposition user31}

Add a comment