La FIFA et l’UEFA dont la vente des droits de retransmission à la télévision représente des revenus très importants, vont devoir faire avec cette nouvelle désillusion. Malgré leur appel, la décision de justice rendue le 18 juillet dernier par la Cour européenne de justice reste inchangée : les matchs de football les plus importants devront être diffusés en accès libre et non plus sur des chaînes payantes.

La Fédération internationale de football (FIFA) et l’Union des associations européennes de football (UEFA) organisent respectivement la finale de la Coupe du monde de football et le Championnat d’Europe de football.

Face aux deux entités, les Etats de l’Union européenne – notamment la Grande-Bretagne et la Belgique - s’octroient le droit de diffuser ces compétitions sur les chaînes télévisées en accès libre. Raison invoquée ? L’importance majeure de ces matchs pour la société, le football étant une discipline fédératrice.

L’affaire débute en effet lorsque le Royaume-Uni et la Belgique décident de privilégier la diffusion des matchs importants de la FIFA et de l’UEFA via les chaînes gratuites de leurs pays. Les deux fédérations s’y opposent et contestent une première fois auprès du tribunal de l’Union Européenne… Mais sont alors déboutées.

Et pour cause, une législation européenne permet en effet aux Etats de l’Union, d’interdire la retransmission « exclusive » d’un événement jugé important pour leur société : en clair nul pays européen n’a le droit d’interdire l’accès à un évènement important à son public si ce dernier est jugé large.

Les compétitions de la FIFA et de l’UEFA ont donc été jugées d’une trop grande importance pour en restreindre l’accès au public. Malgré l’entrave « à la libre prestation de services », admise par la cour européenne, le but de la manœuvre est néanmoins de protéger le droit à l'information via l’accès gratuit aux retransmissions des matchs de football d’importance majeure.

En Argentine, l’accès libre aux matchs de foot a eu pour conséquence de vider les lieux de rassemblements traditionnels. Les jeunes amateurs de ballon ronds ne se rassemblent plus dans les bars, où ils avaient pourtant habitude de venir nombreux, pour regarder gratuitement les matchs de foot.

Là-bas désormais plus besoin de décodeur, ainsi les jeunes préfèrent rester chez eux – face à leurs ordinateurs - pour commenter les actions et les résultats, en majorité via twitter. Un phénomène d’isolement qui suscite de nouveaux comportements: des gens qui ne se connaissent  pas, se rencontrent désormais en ligne pour discuter des matchs via les réseaux sociaux.

Ces nouvelles habitudes suscitent une véritable nostalgie, les habitants de Buenos Aires allant même jusqu’à parler de triste réalité.

Egalement amateurs de poker en ligne, les jeunes argentins seraient-ils plus enclins à suivre un match de foot tout en jouant une partie de poker en ligne gratuit sur une room très populaire en Argentine, PokerStars ? L’accès libre à la retransmission des matchs en Europe va-t-il également changer le comportement des amateurs de football français, pour qui il est de tradition de se réunir entre amis pour suivre ce genre d’évènement ensemble? Réponse attendue, dans les prochains mois.

Add a comment

Fruit d'un long travail mené avec mon compère Nicolas grand amoureux de football sudaméricain nous régalant sur Contre Attaque, Le Coin Sudam a ouvert ses portes en vous proposant une sélection de 50 joueurs à découvrir d'urgence. Cette liste vous est désormais accessible au format pdf dans le fichier qui suit.

N'hésitez pas à nous laisser nos remarque, ici ou sur Twitter.

Le téléchargement 

{jd_file file==4}

Add a comment