. . .

Colombie – Apertura 2015 : la fin d’une époque

  • Écrit par Nicolas Cougot

En l’absence de Santa Fe, l’Atlético Nacional pouvait prétendre à retrouver son titre perdu lors du dernier tournoi. Mais pour cela, il fallait résister aux nouveaux prétendants.

Après l’élimination de Santa Fe avant même les quarts de finale, l’Atlético Nacional se voyait offrir la possibilité de retrouver son titre perdu lors du dernier tournoi à la condition de prendre le meilleur sur un redoutable adversaire, le Deportivo Cali du duo Preciado – Santos Borré. Malgré l’absence de ce dernier, retenu en sélection u20 qui prépare sa Coupe du Monde, Cali s’est trouvé un remplaçant de luxe à sa pépite partie : Miguel Ángel Murillo, buteur à l’aller comme au retour. Le premier round a été celui de la course poursuite. A trois reprises, les Azucareros de Fernando 'Pecoso' Castro ont mené au score, trois fois les hommes d’Osorio sont revenus au score. En pleine agitation avec les rumeurs de départ au Brésil l’entourant, le coach des Verdolagas n’avait alors pas totalement perdu espoir de voir les siens inverser la tendance au retour. Mais à Cali, si les Verdolagas se sont procurés la première situation du match, ils n’ont ensuite dû se contenter de contrer avant de finalement craquer sur un penalty de Murillo peu avant l’heure de jeu. Eliminé dès les quarts, l’Atlético Nacional voit ainsi un cycle se terminer. Car dans les heures qui suivaient, les rumeurs étaient confirmées, Juan Carlos Osorio ne sera plus le technicien du club la saison prochaine et s’envole pour le Brésil. Avec ce départ, c’est la fin d’une période dorée pour le peuple Verdolaga avec six titres en trois saisons décrochés par el Mister. L’héritage s’annonce compliqué pour son successeur.

You must have the Adobe Flash Player installed to view this player.

En demi-finale, le Deportivo Cali aura quant à lui à relever un défi de taille : aller faire tomber Millonarios. L’affaire parait compliquée tant le Millo a impressionné lors de son duel face à Envigado. Pourtant l’une des meilleures formations de la phase régulière, les Naranjas n’ont jamais pu contrôler le duo Uribe – Insúa. Triplé du premier lors du match aller, un but chacun au retour, Millonarios a fait exploser la Cantera del futbol colombiano pour se qualifier finalement sans trembler pour les demi-finales. L’autre demi-finale sera également une demi-finale surprise. Car si la présence de Medellín, qui a dû attendre le bout du match retour pour décrocher son billet face à Junior (sur un but construit sur un véritable exploit individuel de Juan Fernando Caicedo), n’est pas forcément inattendue, celle du Deportes Tolima, qualifié de dernière minute l’est plus. Car les Pijaos se sont offert la meilleure équipe de la phase régulière, l’Atlético Huila, poussant le vice jusqu’à les battre deux fois. La Colombie aura donc un nouveau champion et semble entrer dans un nouveau cycle.

You must have the Adobe Flash Player installed to view this player.

You must have the Adobe Flash Player installed to view this player.

A propos de l'auteur
Nicolas Cougot
Author: Nicolas CougotWebsite: http://lucarne-opposee.fr
Créateur et animateur de Lucarne Opposée. A la recherche de piges. Portfolio et contact : http://nicolas.lucarne-opposee.fr/

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Your comments are subjected to administrator's moderation.
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé