. . .

Laureano González cash

  • Écrit par Nicolas Cougot

Le football vénézuélien est en pleine crise, en termes de résultats mais aussi sur le strict point de vue économique. Laureano González, présdent de la Federación Venezolana de Fútbol (FVF), a ainsi évoqué la situation actuelle et à venir de la Vinotinto. Sans langue de bois.

« Nous allons passer un contrat avec les joueurs pour savoir s’ils sont disposés à venir en sélection. Personne ne parle d’amour de la patrie. Quand nous nous sommes réunis pour en parler, nous n’avons pas parlé d’amour du maillot, nous n’avons uniquement parlé d’argent ». Voilà comment mettre les pieds dans le plat !

Gonzalez a reconnu pour que la FVF n’a plus l’argent nécessaire pour payer les 12 000 $ nécessaire au rapatriement des joueurs évoluant en Europe à chaque rencontre de la sélection. Il y a donc nécessité de trouver un accord avec les joueurs, tout en se montrant des plus fermes.

« La sélection repose sur l’équité. Les primes ne sont réservées qu’aux victoires et aux bons résultats. Les joueurs parlent de paiement en dollars et en liquide. On ne peut pas se promener avec une mallette pleine d’argent parce que c’est un délit. Les joueurs méritent le meilleur lorsqu’ils viennent en sélection mais on ne peut pas hypothéquer la FVF. Alors, ils auront des primes, mais uniquement en cas de prise de points. La proposition est de 1000 à 1500 $ par point pris » avant d’ajouter « désormais les joueurs devront voyager en classe économique. Ceux qui veulent venir en Première Classe devront payer eux-mêmes la différence » puis de conclure «  Le sélectionneur choisira les meilleurs joueurs et seuls ceux qui accepteront les nouvelles règles économiques viendront. Ce qui n’acceptent pas les règles ne seront pas convoqués ».

Il y a quelques semaines, Noel Sanvicente avait entrepris un tour d’Europe pour essayer de ramener les grévistes européens en sélection (lire Tour d'Europe pour Sanvicente). Pas sûr que de tels propos ne viennent calmer le jeu, à un mois des éliminatoires pour la Coupe du Monde, personne ne sait encore si les Tomás Rincón, Oswaldo Vizcarrondo et Salomón Rondón rencontrés alors seront présents.  

A propos de l'auteur
Nicolas Cougot
Author: Nicolas CougotWebsite: http://lucarne-opposee.fr
Créateur et animateur de Lucarne Opposée. A la recherche de piges. Portfolio et contact : http://nicolas.lucarne-opposee.fr/

  • Aucun commentaire trouvé