. . .

Chili – Apertura 2015 : Colo-Colo et Católica au coude à coude, la U sauve sa saison

  • Écrit par Nicolas Cougot

A 90 minutes du terme de l’Apertura chilien Colo-Colo et Universidad Católica restent plus que jamais main dans la main. L’Albo jouera gros lors de l’ultime journée d’autant qu’il vient de laisser passer un titre, la Coupe du Chili qui permet à la U de sauver sa saison.

Un point à défendre

A deux journées de la fin, Colo-Colo et Universidad Católica continuaient de s’épier à distance, les Cruzados attendant la moindre opportunité pour venir coiffer el Popular, ce dernier pouvait être sacré en cas de faux-pas de son dernier concurrent pour le titre. Et le moins que l’on puisse dire est que les dernières minutes de l’Apertura sont crispées et crispantes. Opposés respectivement à Concepción et à San Luis, les deux leaders ont éprouvé bien des difficultés, le Cacique s’en sortant de justesse sur un but de de Martín Rodríguez à quelques minutes de la pause, conclusion d’une première période largement dominée et s’en remettant à Justo Villar et à ses montants pour sauver le résultat quand les Cruzados, privés de Michael Rios impliqué dans une triste affaire de vol de camion, a attendu près d’une demi-heure pour se créer sa première occasions sur coup de pied arrêté et se lancer ainsi à l’assaut des buts de San Luis. Les hommes de Salas parviendront à inscrire le seul but synonyme d’espoir en tout début de seconde période. Bilan, les positions restent figées, Colo-Colo devra aller chercher un résultat à Valparaiso face aux Wanderers quand les Cruzados devront en faire de même à Audax Italiano.

Bagarre pour la post-temporada

L’affaire ne sera pas des plus simples pour l’un comme pour l’autre. Si les Wanderers ne jouent plus rien dans ce tournoi, Audax Italiano est encore engagé dans une folle course pour la Sudamericana après sa victoire à San Marcos le week-end dernier. Ce sera l’autre point chaud du week-end. Incapable de s’imposer face à Huachipato, Palestino se retrouve sous la menace d’équipes en formes telles O’Higgins et son Pablo Calandria auteur d’un doublé et en course pour le titre de meilleur buteur du tournoi, ou encore Unión Española, de l’actuel co-leader du classement des buteurs, Carlos Salom, qui n’a fait qu’une bouchée d’Iquique. Reste qu’à 90 minutes du terme de l’Apertura, deux points séparent le Campanil, troisième, des Tanos, septièmes. Parmi ces cinq équipes, trois gagneront une place en Liguilla.

Les buts

You must have the Adobe Flash Player installed to view this player.

Nouvelle étoile azul

Alors que la U signe le pire tournoi depuis le second semestre 2009 (époque José Basualdo), s’apprêtant à clore l’ère Lasarte sur l’une des pires années de son histoire – rappelons que la U, tombée face à La Calera le week-end dernier, se retrouve désormais avec un seul point d’avance sur San Luis, premier relégable – le milieu de semaine allait offrir au Chuncho la possibilité d’une bouffée d’oxygène avec un Superclásico en guise de finale de Copa Chile. Direction donc La Portada de La Serena, près de 500 kilomètres au Nord de Santiago pour un match annoncé bouillant. Entre affrontements entre hinchas des deux camps le long de la Panamericana et près de 11 000 chanceux chauffés à blanc, le 225e Superclásico de l’histoire aura tenu ses promesses.

Les premières minutes étaient en faveur des Azules qui menaçaient rapidement les cages d’un Justo Villar une fois encore impeccable et allaient être récompensé par une montée rageuse de Corujo qui, après un relai avec Pinilla, fusillait Villar impuissant. Le match était alors définitivement lancé. Car el Popular allait s’évertuer à rapidement égaliser, s’offrant alors aux contres des universitaires. Les hommes de Sierra se procuraient une double occasion suite à une énorme frappe de Fierro repoussée par Herrera dans les pieds d’un Beauséjour dont le centre parfait était incroyablement manqué par Esteban Paredes pourtant seul face au but, mais à la pause, la U rentrait en tête. En seconde période, Lasarte désireux de profiter des contres lançait Ubilla dont la vitesse allait servir à perturber l’arrière garde du Cacique. Mais les situations étaient en faveur de Colo-Colo, Paredes et Martín Rodríguez manquant d’efficacité. En contre, Leonardo Valencia s’en allait toucher du bois et semblait signifier la fin de la fête pour Colo-Colo. Car dès lors, les occasions se raréfiaient, rien ne semblait pouvoir empêcher la U de sauver son année 2015. Rien ou presque. Un dernier long ballon de Beausejour, une remise de Rodríguez et Luis Figueroa arrachait une séance de tirs au but quasi inespérée. La délivrance du Cacique était de courte durée, Jhonny Herrera se muait en héros de la séance, sortant le tir de Rodríguez et transformant celui du titre. Au terme d’une finale de grande intensité, la U s’offre une nouvelle étoile et sauve son année en se qualifiant pour la prochaine Libertadores. Colo-Colo de son côté se met un surplus de pression pour le week-end prochain, risquant de tout perdre sur le fil.

You must have the Adobe Flash Player installed to view this player.

Résultats

Classement

# Équipe J V N D Pts BP BC +/-
1 Colo Colo 15 11 0 4 33 24 14 10
2 Universidad Católica 15 10 2 3 32 33 15 18
3 Universidad de Concepción 15 9 1 5 28 29 19 10
4 Palestino 15 8 4 3 28 23 17 6
5 Audax Italiano 15 7 5 3 26 22 19 3
6 Unión Española 15 7 3 5 24 30 20 10
7 O'Higgins 15 7 2 6 23 23 23 0
8 Santiago Wanderers 15 5 5 5 20 18 19 -1
9 Cobresal 15 6 0 9 18 23 28 -5
10 San Marcos 15 5 2 8 17 18 20 -2
11 Universidad de Chile 15 4 5 6 17 24 30 -6
12 Huachipato 15 4 4 7 16 16 21 -5
13 Deportes Iquique 15 4 4 7 16 20 28 -8
14 Unión La Calera 15 4 3 8 15 13 25 -12
15 San Luis 15 4 1 10 13 18 24 -6
16 Antofagasta 15 2 5 8 11 11 23 -12

A propos de l'auteur
Nicolas Cougot
Author: Nicolas CougotWebsite: http://lucarne-opposee.fr
Créateur et animateur de Lucarne Opposée. A la recherche de piges. Portfolio et contact : http://nicolas.lucarne-opposee.fr/

  • Aucun commentaire trouvé