. . .

Dernière mise à jour 25/10/2014 12:56

Coupe du Monde des moins de 20 ans : Deutschland uber alles.

Lundi 02 août 2010

Allemagne

C’est un peu comme si tout avait été écrit d’avance : dominatrices depuis de début de la compétition, les hôtes allemandes ont remporté ce dimanche leur second titre mondial de la catégorie devant le Nigéria. La Corée du Sud est troisième.


En suiveur habitué du football mondial, on pourrait débuter cet article en citant Lineker. Pourtant, la victoire allemande de ce dimanche ne doit rien au hasard tant les joueuses de Maren Meinert n’ont jamais connu l’ombre d’un doute dans cette compétition 2010 qu’elles organisaient. Meilleure attaque du tournoi, emmenée par une Alexandra Popp soulier d’or de la compétition (10 buts), la sélection allemande a surclassé une belle sélection nigériane en finale.

Comme à leur habitude, les joueurs de Maren Meinert ont rapidement ouvert le score (Popp à la huitième minute) avant de tenter de contenir les Falconets dominatrices à l’issu du premier acte mais toujours aussi maladroites. Le scénario de la seconde période restait identique au premier acte avec une équipe africaine toujours aussi peu efficace devant et malmenée derrière. Il fallait alors attendre les arrêts de jeu du match pour que Kim Kulig expédie une tête sur le poteau qu’Osinachi Ohale poussait dans ses propres buts. La libération pour la sélection allemande et son public.

 

Corée du Sud troisième.

Plus tôt dans l’après midi, Corée du Sud et Colombie s’affrontaient pour une petite finale entre deux équipes sensations de la compétition. Et comme à l’accoutumée avec les asiatiques, la décision est intervenue sur un but de la petite merveille Ji So-Yun, magnifiquement servie par Know Eun-Som. Handicapée par la blessure de leur maître à jouer Lady Andrade, les Cafeteras colombienne ne pouvaient réagir et laissent donc la troisième place à la Corée du Sud.

Quel bilan ?

Et si 2010 était l’année de la révolution sur la planète football ? Après une Coupe du Monde masculine marquée par les surprises sud-américaines et asiatiques, la Coupe du Monde féminine des moins de 20 ans aura connu pareil déroulement. Des favorites bousculées puis rapidement éliminées (Brésil, France, Angleterre, Etats-Unis), des sensations sud-américaine (Colombie), africaine (Nigéria) ou asiatique (les deux Corée), c’est tout un football qui a explosé aux yeux du monde (même si, comme en Afrique du Sud, le vainqueur est l’un des favoris), football basé sur la notion de collectif et de vitesse de transmission.

Au niveau des joueuses, si les allemandes Popp (soulier d’or et ballon d’or de la compétition) et Kulig (ballon de bronze) trustent les premières places, la perle sud-coréenne Ji So-Yun (ballon d’argent), la géniale Mana Iwabuchi ou encore la colombienne Lady Andrade ont apporté une certaine fraicheur tout au long de la compétition. Si, en tant que supporters français, on ne peut qu’être déçus du parcours des bleuettes, on se rassurera en se disant que finalement, elles étaient dans le groupe des championnes du monde et du quatrième de la compétition.

A propos de l'auteur
Nicolas Cougot
Author: Nicolas CougotWebsite: http://lucarne-opposee.fr
Créateur et animateur de Lucarne Opposée. A la recherche de piges. Portfolio et contact : http://nicolas.lucarne-opposee.fr/

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Your comments are subjected to administrator's moderation.
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé