. . .

Australie - FFA Cup 2015 : Seizièmes de finale, épisode 2

  • Écrit par Antoine Blanchet-Quérin

Cette semaine, la FFA Cup nous a offert l’avant dernière dose de ses seizièmes de finales de sa compétition annuelle. En attendant le dernier, fixé au mardi 11 août, où les dernières franchises d’A-League s’affronteront, les quatre demi-finalistes du dernier championnat entraient en piste.

Balmain Tigers 0-6 Melbourne Victory

Aucun suspense dans cette rencontre, le Melbourne Victory (favori de la compétition) n’a laissé aucun espoir aux Tigers. L’entraîneur des Navys, Kevin Muscat, avait établi avant le début de la saison que son équipe allait « se battre sur tous les fronts ». L’entraîneur australien composa une équipe quasiment identique à celle contre le Sydney FC lors de la grande finale du championnat en mai dernier (voir Australie – A-league 2015 : Melbourne, champion logique). Cependant il laissa une chance à la jeunesse en titularisant Thomas Deng (latéral droit – 18 ans) et le remplaçant de Besart Berisha, Connor Pain (attaquant – 21 ans) en plus de trois jeunes issus de la « youth team » du club. Une chance que concrétisent George Howard en allant inscrire le cinquième but de son équipe et Connor Pain en inscrivant le deuxième. A noter que l’ancien bordelais Fahid Ben Khalfallah a marqué et délivré une passe décisive. Une soirée difficile pour les joueurs de Balmain qui ont tout de même eu le soutien de leurs 5.000 supporters durant toute la partie.

Edgeworth FC 1-2 Melbourne City

John van’t Schip a lui aussi profité de la FFA Cup pour lancer quelques-uns de ses jeunes de la « youth team ». City n’avait inscrit aucune de leur recrue parmi les seize joueurs retenus, pensant ne pas avoir trop de mal à se qualifier. Dans une première partie de match logiquement acquise aux citizens, il a fallu attendre la mauvaise frappe du gardien Tando Velaphi et l’attentat de Kisnorbo pour que Edgeworth obtienne un pénalty que Bren Hammel transforma d’une frappe puissante. Pris dans l’étau, City n’a pu revenir uniquement sur coup-franc : deux chefs d’œuvres du chef d’orchestre de City Aaron Mooy pour redonner de l’air à son équipe qui s’est fait très peur sur cette rencontre. City évite le drame et laisse Edgeworth FC sortir de la compétition la tête (très) haute.                                                             

Sydney United 58 FC 3-3 South Hobart (Victoire 3-1 de Sydney United aux tirs-au-but)

Un match qui fera couler beaucoup d’encre dans la presse sportive australienne, non pas pour un conflit interne, mais pour la remontée fantastique de Sydney United sur leur adversaire du soir. Sur une pelouse miroitante, quasi lissée, les deux équipes avaient timidement commencé la première mi-temps avec l’ouverture du score du Chris Hunt pour South Hobart. En seconde mi-temps son coéquipier Brayden Mann doubla la mise à la 47ème minute. S’en suit un cataclysme pour l’équipe de Tasmanie. Panny Nikas par deux fois et Chris Triantis ont inversé le score pour Sydney United juste avant le sauvetage in extrémis d’Alfred Hess à la 86ème pour offrir les prolongations et la séance de tirs-au-but aux deux équipes. A cet instant, les deux équipes sont psychologiquement perturbées : Sydney United, dû au dernier but de Hess et South Hobart encore tremblant de la remontée. Ce sont ces derniers qui vont rater le coche ; South Hobart ne transformant pas ses deux premiers tirs-au-but, malgré un arrêt du Kane Pierce, voit Sydney United 58 remporter cette rencontre.

Les buts (1ère partie)

 

 

Gungahlin United 0-1 Sydney Olympic

Un match bien terme qui n’a pu trouver son vainqueur qu’en fin de partie. Plus d’un millier de spectateur était présent autour du Gungahlin Oval à Canberra. Ces supporters n’ont pas pu profiter de la rencontre pour se réchauffer des trois degrés ambiant. Quelques occasions anodines sans frissons jusqu’à la frappe magique de Michael Gaitatzis qui partait fêter avec son banc cette instant de génie. Une balle qui décolle à l’entrée de la surface pour retomber en pleine lucarne. Gungahlin United est donc éliminé par un brin de réussite en faveur de Sydney Olympic.

Darwin Olympic 1-6 Adélaïde United

Vêtu d’un nouvel apparat pour la compétition, Adélaïde arrivait devant les joueurs de Darwin qui avaient réussi l’exploit cette année d’être la seule équipe de leur région (Northen Territory) à s’être qualifiée aussi loin dans la compétition. Un exploit stoppé par Adélaïde United dès la 18ème minute sur un pénalty transformé par Marcelo Carrusca. Pourtant, non abattu et porté par la foule en leur faveur, les hommes du Nord de l’Australie égalisent seulement une minute après l’ouverture du score des Reds, sur un but de Michael Tsounias. Le club d’A-League renverse le sort du match grâce à James Jeggo. Elu jeune de l’année lors de la saison dernière, il offre en moins de deux minutes, deux nouveaux buts à Adélaïde avant la mi-temps. En fin de rencontre, juste à l’entame du dernier quart d’heure, Sergio Cirio, meilleur buteur de la compétition l’année passée et buteur à chaque tour avec Adélaïde trouve les filets pour le 4-1. Eli Badalj, nouvelle recrue en prêt de l’AZ Alkmaar et Pablo Sanchez closent alors le score à 6-1. Un voyage qui donne confiance aux joueurs d’Adélaïde United et à leur nouvel entraîneur, Guillermo Amor, tout en envoyant un message fort aux autres prétendants au titre.

Sorrento FC 0-2 Sydney FC              

Sorrento a tenu tête à Sydney FC, même si l’équipe d’A-League de l’Ouest australien avait donnée du temps de jeu à ses jeunes pousses : Aaron Calver (19 ans), Riley Woodcock (20 ans) et le talentueux Andrew Hoole (21 ans) étaient tout trois titulaires. L’équipe de National Premier League, équivalent à la deuxième division australienne, s’était pourtant tirée une balle dans le pied en offrant à Shane Smeltz un pénalty dès la seconde minute de jeu. Un face-à-face que l’ancien de Perth Glory ne rata pas. En seconde période, le Sydney FC a obtenu un nouveau pénalty sur une faute du défenseur marine et blanc, Todd Harnwell sur Stambolziev. Un nouveau face-à-face et un jeu de choix entre Morgan et Smeltz que le gardien de Sorrento a remporté en plongeant du bon côté. En fin de partie Graham Arnold fait entrer Max Burgess qui marquera alors le second but de son équipe sur une frappe à ras de terre croisée, imparable pour Morgan. Score final 2-0, petite victoire pour Sydney FC qui retiendra cependant la bonne prestation de ces jeunes surtout d’Andrew Hoole.

Croydon Kings 1-2 Queensland Lions FC

Queensland Lions a fêté sa victoire. Club de troisième division de la région de Brisbane, ces amateurs ont fait tomber Croydon Kings, club semi-professionnel de seconde division. Un match à la « David et Goliath » tant la victoire de Croydon était assurée sur le papier. Actionnant dès le début du match les phases offensives, les joueurs du Queensland ont ouvert le score à la 14ème minute avec une fabuleuse passe pour Shoheel Khan. Les oranges et bleus prenaient ensuite une avance deux buts d’écart suite au pénalty transformé par Andre Bonotto sur un contre-pied parfait. Les Kings pris à la gorge ne se sont réveillés que trop tard. Malgré la réduction du score de Luke Klimek, Croydon est éliminé devant le coup de maître des Lions.

Rockdale City Suns 3-1 Perth SC

Rockdale City Suns a eu le contrôle durant les 90 minutes, ne laissant peu de chance à Perth SC d’avoir une main sur le jeu. Les Suns ont pris l’avantage au score après vingt minutes avec un but de Toufic Alameddine. Devant ses 2.000 supporters, Dylan Macallister double ensuite le compte pour Rockdale avant que les deux équipes ne rejoignent les vestiaires. Toujours est-il que l’équipe du Sud-Est de l’Australie ne levait ensuite pas le pied en allant inscrire un troisième but par l’intermédiaire de Marko Jesic. Perth SC eu un soupçon de répondant via un énième pénalty de ce tour de FFA Cup concrétisé par Clark Keltie. Les Suns se dirigent finalement sans difficultés pour les huitièmes de finale prévus en septembre prochain.

Les buts (2e partie)

 

A propos de l'auteur
Antoine Blanchet-Quérin
Author: Antoine Blanchet-Quérin
Reporter du football australien (Socceroos, A-League, FFA Cup, NPL) en France pour Lucarne Opposée.

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Your comments are subjected to administrator's moderation.
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé