. . .

Brésil – Brasileirão 2015 : Mineiro craque, Corinthians s’échappe

  • Écrit par Nicolas Cougot

La France a son champion d’automne, le Brésil son Troféu Osmar Santos. Avec deux journées en quatre jours, l’heure était venue de savoir qui succèderait à Cruzeiro.

En 2004, le quotidien sportif Lance décide de créer un trophée pour saluer symboliquement l’équipe qui vire en tête à la mi-temps du championnat. C’est ainsi qu’est né le Troféu Osmar Santos du nom d’une légende du commentaire sportif au pays dont la carrière fut brisée par un terrible accident de la route. Après l’intermède Cruzeiro qui s’en alla décrocher ensuite deux titres nationaux, les deux journées de cette semaine allaient permettre de savoir qui de l’Atlético Mineiro, leader au coup d’envoi de la 18ème journée et du Corinthians allait ajouter son nom au palmarès. Le Galo, qui pensait filer tranquillement vers ce titre aura connu une double désillusion.

Premier épisode à domicile face à Grêmio. Le Tricolor Gaúcho qui sortait d’un historique GreNal a d’abord souffert face à la pression du Galo. Jouant haut, Mineiro se procurait la première situation par Jemerson dont la tête à bout portant était sortie par Marcelo Grohe, mais allait voir sa domination somme toute contrôlée par les visiteurs qui attendaient le contre pour frapper au bon moment. Il arrivait juste avant la pause lorsque Giuliano servait Douglas pour le 1-0. Sonné juste avant le retour aux vestiaires, le Galo subissait dès le début du second acte et s’inclinait une seconde fois après un nouveau déboulé de Giuliano. A 2-0, le match était plié. Dátolo trouvait le poteau de Marcelo Grohe, Grêmio gérait son avance, l’Atlético Mineiro perdait la maîtrise de son destin.

Car quelques heures auparavant, le Corinthians était sorti vainqueur du match fou de la mi-semaine face à Sport. Le club de Recife, à la recherche d’un succès depuis près d’un mois, encaissait un premier but avant la fin de premier quart d’heure sur la première vraie occasion du Timão, Luciano concluant une action initiée par Jádson et poursuivie par Elias. Mais les fluos de Sport revenaient immédiatement sur une tête parfaite de l’ancien éphémère bordelais André. Les deux équipes allaient ensuite se rendre coup pour coup, essentiellement sur des frappes lointaines avant que Luciano, sur la dernière action de la première période ne vienne démontrer que rien n’est plus efficace qu’un tir à deux mètres de la ligne. Menant au score à la pause, le Corinthians dominait la reprise. Luciano manquait son hat-trick, Renato Augusto le cadre. Ainsi, lorsque Samuel Xavier poussait le ballon dans ses propres filets, l’affaire paraissait entendue. Mais une horrible passe en retrait de Guilherme Arana permettait à Hernane de ramener Sport dans le match avant que ce dernier ne vienne égaliser cinq minutes plus tard. Le match allait basculer définitivement sur un débordement du jusqu’ici malheureux Guilherme Arana dont le centre était détourné par la main de Rithely, offrant à Jádson le penalty de la victoire, celui de la première place.

Restait alors au Corinthians à aller chercher son trophée lors d’un déplacement sur la pelouse d’Avaí. Comme souvent, le Timão a été bousculé, mais comme souvent, il rentre avec un succès. Avaí a ouvert le score rapidement (but d’André Lima au quart d’heure), dominé le premier acte, mais a été puni faut de n’avoir su être efficace. Luciano a attendu les arrêts de jeu du premier acte pour égaliser d’un superbe enchaînement du gauche et a donné la victoire aux siens à trois minutes de la fin du match d’une merveille de frappe enroulée dans la lucarne. Comme en 2005 et 2011, années de ses deux derniers titres, le Corinthians décroche le symbolique Troféu Osmar Santos.

Etait-ce le contrecoup de la défaite face à Grêmio ? Impossible de le savoir mais une chose est sûre, le week-end du 15 août restera un mauvais souvenir pour le Galo qui est tombé à  l’Arena Condá face à Chapecoense sur un superbe but d’Apodi en fin d’une rencontre au cours de laquelle le Galo a souvent souffert mais aussi crié au scandale pour ce qui reste la polémique arbitrale du week-end : l’expulsion de Leonardo Silva à 10 minutes de la pause. Reste que la conséquence est double. D’une part l’Atlético Mineiro voit le Corinthians s’envoler au général, prenant 4 points d’avance, mais surtout voit revenir sur un Grêmio lancé comme un missile après son troisième succès en trois matchs face à Joinville.

Derrière, Fluminense et Palmeiras s’accrochent. Le Flu ne brille guère mais écarte Figueirense lors de la 19ème journée et reste à trois points du duo Mineiro – Grêmio, Palmeiras quant à lui laisse Ederson célébrer son doublé avec Flamengo mais en claque 4 pour remporter un premier succès après trois défaites de rang et ainsi rester collé au G4, doublant au passage São Paulo, écrasé à la surprise générale dans son Morumbi par le relégable Goiás (qui n’avait pas remporté le moindre match depuis début juillet), Sport, à l’arrêt complet depuis un mois, et l’Atlético Paranaense, qui semble aussi marquer le pas.

A noter enfin que la lutte pour le maintien pourrait devenir pimentée par deux géants. Car si Vasco, qui décide de virer Celso Roth après un mois de pige pour le remplacer par Jorginho, de retour après son dernier passage (et rétrogradation) avec Ponte Preta, semble déjà condamné, l’affaire pourrait rapidement se compliquer pour Flamengo et le double champion sortant Cruzeiro. Charmes du Brésil, la Raposa, qui régnait sans partage sur le championnat national, a décidé de se séparer de Marcelo Oliveira lorsque la houle s’est mise à faire tanguer le navire. Punition divine, Cruzeiro n’avance pas plus avec Luxemburgo, n’a remporté qu’un seul de ses cinq derniers matchs (clin d’œil du destin, face au Palmeiras de son ancien coach) et n’a désormais plus que trois points d’avance sur le premier relégable Goiás dont la dynamique actuelle est bien meilleure (3 nuls, une victoire). Le danger est important, d’autant que la 20ème journée propose à Cruzeiro un déplacement sur le terrain du leader Corinthians.

Les buts de la 19e journée

 

 

Résultats

Classement

# Équipe J V N D Pts BP BC +/-
1 Corinthians 38 24 9 5 81 71 31 40
2 Atlético Mineiro 38 21 6 11 69 65 47 18
3 Grêmio 38 20 8 10 68 52 32 20
4 São Paulo FC 38 18 8 12 62 53 47 6
5 Internacional 38 17 9 12 60 39 38 1
6 Santos 38 16 11 11 59 60 41 19
7 Sport 38 15 14 9 59 53 38 15
8 Cruzeiro 38 15 10 13 55 44 35 9
9 Palmeiras 38 15 8 15 53 60 51 9
10 Flamengo 38 16 3 19 51 47 53 -6
11 Atlético Paranaense 38 14 9 15 51 43 48 -5
12 Ponte Preta 38 13 11 14 50 41 41 0
13 Chapecoense 38 12 10 16 46 34 46 -12
14 Figueirense 38 12 9 17 45 38 50 -12
15 Avaí 38 12 9 17 45 40 58 -18
16 Fluminense 38 13 5 20 44 38 52 -14
17 Coritiba 38 10 12 16 42 31 43 -12
18 Vasco da Gama 38 10 11 17 41 27 53 -26
19 Goiás 38 10 8 20 38 39 49 -10
20 Joinville 38 7 10 21 31 25 47 -22

A propos de l'auteur
Nicolas Cougot
Author: Nicolas CougotWebsite: http://lucarne-opposee.fr
Créateur et animateur de Lucarne Opposée. A la recherche de piges. Portfolio et contact : http://nicolas.lucarne-opposee.fr/

  • Aucun commentaire trouvé