. . .

Mexique – Apertura 2015 : feu d’artifice

  • Écrit par Nicolas Cougot

Une fois encore l’Apertura mexicain aura livré son lot d’émotion. Du triplé de Gignac au retour tonitruant du duo América – Rayados en passant par un León qui ne cesse de rugir, la cinquième journée aura été des plus folles.

37. S’il ne faut retenir qu’un chiffre pour résumer la cinquième journée, c’est le nombre de buts inscrits lors des neuf rencontres du week-end. Une moyenne incroyable qui fait de ce début d’Apertura le plus prolifique de l’histoire et offre aux amateurs de foot mexicain largement de quoi vibrer devant chaque rencontre. Il faut dire qu’entre grossières erreurs défensives, buts d’anthologie et suspense garanti, il y en a pour tous les goûts.

Illustration parfaite lors de l’affiche de la journée entre la surprise Monarcas, tout juste tombé dans le choc pour le maintien quelques jours plus tôt face à Chivas, et le revenant León, leader à qui plus rien ne semble résister. Dès le coup d’envoi, Morelia cherchait à presser les Esmeraldas de Pizzi, de les déstabiliser. Et en appuyant là où ça fait mal, sur son côté gauche, les locaux ouvrait finalement logiquement le score par Ignacio González à la fin du premier quart d’heure. La réplique de la Fiera n’allait pas tarder, elle était violente. Violente comme le zurdazo – comprendre l’énorme frappe du gauche – de Luis Montes sept minutes plus tard qui ramenait un León plus présent dans la partie. La rencontre s’équilibrait alors mais la troupe de Pizzi allait donner une leçon de réalisme aux locaux. Burbano délivrait un centre que Gullit Peña propulsait de la tête dans les filets de Saucedo. Sur sa deuxième occasion du match, la troupe de Pizzi rentrait aux vestiaires avec l’avantage au score. Fâchés, les Monarcas décidaient alors d’accélérer. Portés par le missile de Pellerano d’entrée de seconde période pour le 2-2, ils retournaient le match deux minutes plus tard par Erpen. La folie venait de s’abattre sur la partie. Car la Fiera se jeter alors corps et âme dans l’objectif de reprendre l’avance acquise en fin de première période. Contrôlant alors le ballon, déroulant plus franchement son jeu, le leader allait y parvenir grâce à son éternel buteur, Mauro Boselli qui s’offrait un doublé et les trois points aux siens.

Ce succès permet à l’ancien bicampeón de prendre seul les commandes de la Liga MX, les Tiburones ayant été contraints de partager les points avec Querétaro la veille dans un match au cours duquel Emanuel Villa a marqué son traditionnel but pour les Gallos Blancos mais a aussi marqué contre son propre camp, phénomène assez rare pour un avant-centre. Il permet surtout de résister au retour des fusées América et Monterrey.

En déplacement à l’Estadio Corona chez le champion sortant, Las Águilas s’attendaient à passer un véritable test. Emmené par un excellent Sambueza, homme clé de la machine América, les hommes d’Ambriz ont finalement tranquillement géré leur adversaire du soir et s’imposent sans jamais réellement trembler sur deux buts de Dario Benedetto, une frappe lointaine dans le petit filet et une tête pleine d’opportunisme après une autre de Peralta repoussée par Marchesín. Cette quatrième défaite en cinq matchs de la nouvelle lanterne rouge Santos Laguna est celle de trop pour Pedro Caixinha qui jette l’éponge et devient le premier entraîneur champion sortant à démissionner aussi rapidement lors du tournoi suivant. La mission remontée s’annonce d’autant plus compliquée pour les Guerreros que la prochaine journée les verra croiser l’autre fusée, les Rayados.

A l’image d’América, les joueurs d’el Turco Mohamed ont mal débuté leur tournoi. Mais à l’image d’América, leur réveil est tel que plus personne ne parvient à y résister. Dernière victime en date, les Dorados qui se remettaient tout juste d’un 4-0 pris à l’Azteca lors de leur première défaite de la saison. Malheureusement pour le promu, les Rayados du trio Cardona – Funes Mori – Pabón étaient trop forts pour eux. Dès les premiers instants de la partie, la domination des visiteurs n’allait laisser aucun espoir aux locaux. Il ne fallait en effet que 3 minutes pour voir Pabón ouvrir le score pour les Rayados. Sonnés, les hommes de Carlos Bustos mettaient un peu de temps à réagir mais allaient cependant se créer quelques situations que le trio Martín Bravo - Héctor Mancilla - Roberto Nurse ne convertissait pas, le panaméen se procurant les plus belles. Et comme souvent en pareille situation, la punition allait tomber. Edwin Cardona s’offrait son golazo juste avant la pause et tuait définitivement le match au retour des vestiaires, imité 3 minutes plus tard par un Rogelio Funes Mori qu’on a rarement connu aussi efficace. Le but de Nurse n’y changeait rien, les Dorados encaissaient une nouvelle lourde défaite synonyme de dernière place aux Cocientes et laissent Monterrey foncer vers la tête du général.

4-1 semble être le score des équipes du Nuevo León. Car dans leur Volcán, les Tigres se sont enfin réveillés, emmenés par un André-Pierre Gignac une fois encore déterminant. Le français signe le premier triplé de l’Apertura et porte ses Tigres qui atomisent ainsi Chiapas et s’offrent ainsi leur premier succès du tournoi qui leur permet de quitter la dernière place au général et de reprendre ainsi un Chivas dont la victoire face aux Monarcas lors de la journée précédente ne semble n’avoir été qu’un simple intermède tant le Rebaño n’a jamais existé à la Bombonera face à Toluca. Ailleurs notons la chute libre de Cruz Azul, dominé chez lui par Tijuana et le précieux succès arraché par les Pumas à Puebla, sur une merveille de coup-franc de Javier Cortés (un pas d’élan, lucarne rentrante) qui permet aux Auriazules de faire partie du club des équipes à 9 points sur 15.

Les buts

 

 

Résultats

Classement

# Équipe J V N D Pts BP BC +/-
1 León 7 6 0 1 18 17 9 8
2 Pumas UNAM 7 5 0 2 15 19 9 10
3 América 7 5 0 2 15 17 8 9
4 Tiburones Rojos de Veracruz 7 4 1 2 13 13 12 1
5 Puebla FC 6 4 0 2 12 12 9 3
6 Deportivo Toluca 7 4 0 3 12 9 8 1
7 Rayados Monterrey 6 3 1 2 10 13 10 3
8 Tigres UANL 7 3 1 3 10 14 9 5
9 Jaguares Chiapas 7 3 1 3 10 10 13 -3
10 Monarcas Morelia 7 3 0 4 9 10 11 -1
10 Tijuana 7 3 0 4 9 10 11 -1
12 Querétaro FC 7 2 2 3 8 12 14 -2
13 Dorados de Sinaloa 7 2 2 3 8 5 12 -7
14 Chivas 7 2 1 4 7 9 10 -1
15 Pachuca CF 7 2 1 4 7 11 15 -4
16 Atlas 7 2 1 4 7 7 15 -8
17 Cruz Azul 7 2 0 5 6 7 14 -7
18 Santos Laguna 7 1 1 5 4 8 14 -6

A propos de l'auteur
Nicolas Cougot
Author: Nicolas CougotWebsite: http://lucarne-opposee.fr
Créateur et animateur de Lucarne Opposée. A la recherche de piges. Portfolio et contact : http://nicolas.lucarne-opposee.fr/

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Your comments are subjected to administrator's moderation.
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé