. . .

Chili – Apertura 2015 : Colo-Colo entre larmes et joie

  • Écrit par Nicolas Cougot

Quatrième journée, quatrième victoire pour Colo-Colo qui perd aussi deux joueurs blessés. Derrière, de la U à la Católica en passant par Palestino, les prétendants sont tous présents.

Face au désormais classique 4-3-3 de Sierra et son quatuor Vecchio – Suazo – Paredes - Rodríguez, Nelson Acosta avait choisi d’aligner son 4-2-3-1 habituel avec pour mission de marquer ses premiers points dans le tournoi. Ce choc des extrêmes entre la seule équipe au parcours parfait et la seule équipe à zéro point allait débuter dans la douleur pour la première. Alors que le Monumental avait vibré sur la lourde frappe de Chupete, une sortie de Garcés devant Caroca l’éteignait, le portier du Cacique se luxait l’épaule. Opéré, il sera indisponible pour 6 mois. L’occasion alors de (re)voir la légende Justo Villar qui du haut de ses 38 ans allait devoir faire le boulot. Il allait surtout contempler l’énorme domination des siens. De Suazo à Paredes en passant par l’énorme frappe de Fierro, les vagues blanches noyaient une défense des Dragones qui ne devaient leur salut qu’à un énorme Rodrigo Naranjo. Reste que Colo-Colo allait subir un deuxième coup dur avec la blessure de Martín Rodríguez, touché au pied lorsqu’il tentait de reprendre un ballon repoussé par Naranjo après une merveille de slalom de Valdés. L’ailier gauche de Colo-Colo, qui a reçu cinq points de suture, sera indisponible deux semaines. Malgré tout, la domination ne cessait. Sains et saufs à la pause, les visiteurs allaient ouvrir le score dès le début du second acte mais voyait leur but injustement refusé pour un hors-jeu inexistant. Colo-Colo allait alors appuyer encore et encore. Il faudra attendre l’entrée des dix dernières minutes pour qu’enfin le Monumental puisse respirer. Un corner de Vecchio, un ballon qui traine devant la ligne et Chuepete Suazo ouvrait le score. Libéré, Colo-Colo se procurait encore des situations, le malheureux Paredes touchant du bois mais le score n’évoluait plus. Colo-Colo s’impose pour la quatrième fois en autant de matchs et reste seul en tête du tournoi.

A quatre points, le dauphin se nomme Universidad de Chile. Aux portes du Pérou (la frontière n’est qu’à 18 kilomètres), la U a poursuivi sa régulière alternance nul et victoire. Face au dangereux 3-3-1-3 du San Marcos de Marco Antonio Figueroa qui venait de punir La Calera et ainsi ouvrir son compteur victoire dans le tournoi après être passé à une séance de tirs au but de la Sudamericana lors du dernier Clausura (voir Chili – Clausura 2015 : renversant !), le Chuncho de Lasarte n’a mis que quatre minutes pour prendre les devants. Il aura ainsi fallu une horrible relance sur six mètre de Carrizo pour qu’Ubilla ne serve Canales qui nettoyait la lucarne. Derrière, la U allait profiter des cadeaux de la défense du Santo pour se créer les meilleures opportunités, n’étant finalement que trop peu mise en danger par la suite mise à part dans les 10 dernières minutes au cours desquelles Herrera allait s’occuper de préserver la courte avance des siens qui n’ont pas montré grand-chose en seconde période (parfois sauvé par la maladresse des attaquants adverses). La U reste donc seul second, précédant au classement un trio composé d’O’Higgins, Palestino et la Católica.

Alors que la Celeste s’imposait sur un nouveau pénalty généreusement concédé à un adversaire des Wanderers (qui auraient mérité bien mieux comme sur l’exceptionnel festival de Ronnie Fernández en première période), ces derniers concédant leur première défaite du tournoi et pouvant se croire maudits après les deux pénalties inexistant qui les ont éliminés de la Sudamericana (voir Sudamericana 2015 : premier tour sans surprise). Dans la roue d’O’Higgins, le Palestino de Pablo Guede. Opposé au champion sortant Cobresal, le Tino a une nouvelle fois fait l’étalage de sa qualité offensive. Emmené par son quintet offensif Maturana – Valenzuela – Cortés – Riquelme – Gutiérrez, los Árabes n’ont jamais cessé de pousser, acculant les Mineros en défense. Menant 2-0 à la pause sur deux merveilles de César Cortés, le Tino allait tuer le suspense en seconde période par Marco Riquelme qui s’était offert le luxe de manquer un penalty deux minutes plus tôt. On a donc retrouvé le Tino de Guede. De bon augure avant le choc au sommet de la semaine prochaine entre U de Chile et Palestino.

Dernier membre du trio, celui qui est aujourd’hui dauphin virtuel de Colo-Colo, l’Universidad Católica. Dans leur San Carlos de Apoquindo, les Cruzados passaient un véritable test face à une équipe au parcours jusqu’ici parfait, l’Universidad de Concepción. Et le onze de Salas a parfaitement débuté la rencontre, se procurant plusieurs situations dangereuses mais les Lobos, Rojas, Costa et autres Gutiérrez pêchaient par maladresse ou se heurtaient à un Muñoz en feu. Le Campanil se procurait peu d’opportunités de briller tant la domination des locaux était importante. C’est ainsi en toute logique que Lobos permettait aux siens de virer en tête à la pause, un miracle que les visiteurs puissent être encore dans la course. Le second acte débutait de même manière, la Católica reprenant sa domination et tuant finalement rapidement le suspense (but de l’ancien du CSKA, Mark González). Un penalty non sifflé pour la U de Conce scellait le match, les visiteurs qui réduisaient l’écart en fin de rencontre seront finalement heureux de ne s’incliner que d’un but tant ils n’auront pas existé face à une excellente Católica.

Ailleurs signalons le petit point pris par Huachipato chez lui face à La Calera, dont les salaires des joueurs ont été enfin versés après l’intervention d’un groupe d’investisseurs argentins venus racheter 50% du club, alors qu’Unión Española décroche son premier succès du tournoi à Antofagasta.

Les buts

You must have the Adobe Flash Player installed to view this player.

Résultats

Classement

# Équipe J V N D Pts BP BC +/-
1 Colo Colo 4 4 0 0 12 10 4 6
2 Universidad de Concepción 4 3 0 1 9 7 3 4
3 Universidad de Chile 4 2 2 0 8 8 5 3
4 Santiago Wanderers 5 2 2 1 8 7 5 2
5 Universidad Católica 3 2 1 0 7 6 3 3
6 O'Higgins 4 2 1 1 7 8 5 3
7 Palestino 4 2 1 1 7 6 4 2
8 Audax Italiano 5 1 3 1 6 4 6 -2
9 Huachipato 5 1 2 2 5 6 9 -3
10 San Marcos 4 1 1 2 4 6 5 1
11 Unión Española 4 1 1 2 4 6 6 0
12 Unión La Calera 4 1 1 2 4 4 7 -3
13 Cobresal 4 1 0 3 3 6 10 -4
14 Deportes Iquique 5 1 0 4 3 5 11 -6
15 Antofagasta 3 0 2 1 2 1 3 -2
16 San Luis 4 0 1 3 1 3 7 -4

A propos de l'auteur
Nicolas Cougot
Author: Nicolas CougotWebsite: http://lucarne-opposee.fr
Créateur et animateur de Lucarne Opposée. A la recherche de piges. Portfolio et contact : http://nicolas.lucarne-opposee.fr/

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Your comments are subjected to administrator's moderation.
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé