. . .

MLS 2015 : Columbus et Portland prennent une option

  • Écrit par Nicolas Cougot

Deux manches pour une finale de MLS. Annoncés grands favoris des finales de conférence, New York et Dallas se retrouvent désormais avec la même mission : remonter un retard de deux buts.

9 secondes. Voilà le temps qu’il a fallu au Crew pour poser ses griffes sur le match aller de la finale de conférence Est. Un long ballon de Trapp prolongé par la tête de Kamara et remis par Ethan Finlay dans la surface des Red Bulls permettait à Justin Meram d’ouvrir le score pour les hôtes et ainsi inscrire le but le plus rapide de l’histoire en play-offs.

De quoi contrarier les plans des visiteurs qui allaient ainsi se retrouver sous la menaces des contres d’un Columbus organisé en 4-2-3-1 avec Higuain en meneur de jeu et Kamara en pointe et ne parvenant pas à véritablement menacer Clark, souvent faute à une incapacité à cadrer. Conséquence, la meilleure situation du premier acte était de nouveau pour Meram dont la frappe enroulée offrait à Robbles d’aller chercher la parade du match. Le second acte était du même calibre. Le duo Kljestan – Wright-Phillips se montrait quelques fois menaçant mais les meilleures situations étaient pour le Crew. Alors que le match semblait stagner, comme face à Montréal, Cedrick Mabwati allait tout changer. Le petit ailier congolais allait s’amuser de la défense new-yorkais et frappait sur Robbles, le ballon revenait sur Kamara qui n’avait alors plus qu’à le pousser dans les cages vides. Columbus s’impose 2-0 et se retrouve désormais en ballotage plus que favorable avant le match retour du week-end prochain.

Autre ballotage favorable, celui des Timbers. Pourtant privés de Valeri et Wallace, les hommes de Caleb Porter ont offert une vraie prestation offensive de haut niveau, se ruant sur les cages de González dès les premières secondes du match. La verticalité des contres des Timbers perturbait l’arrière garde texane qui frisait à plusieurs reprises la correctionnelle avant de céder sur coup de pied arrêter à mi premier acte. Incapable de véritablement trouver son quatuor offensif, Dallas ne se procurait que de trop rares occasions pour revenir, la plus belle étant une percée de Barrios que Texeira manquait d’ajuster. Le second acte était identique, Portland se procurant encore et toujours les meilleures situations et réussissant assez justement le break sur une merveille de Dairon Asprilla.

L’heure du réveil avait enfin sonné pour les hommes de Pareja. Diaz lançait Hollingshead qui gâchait un superbe face à face avec Kwarasey avant de récidiver en lançant Watson dont le centre au premier poteau était coupé par Texeira pour le 2-1. Ce but assommait quelque peu les Timbers qui allaient pourtant sourire de nouveau en toute fin de rencontre lorsque Nat Borchers poussait le ballon au fond des filets après une action quelque peu confuse et redonnait deux buts d’avance à la bande à Caleb Porter avant le périlleux déplacement au Toyota Stadium le week-end prochain. Côté texan, si on n’aura finalement que trop peu vu le formidable quatuor offensif, Castillo muselé aura par exemple signé son plus petit nombre de dribbles réussis dans une rencontre cette saison. Seul motif d’espoir, lors de la dernière venue des Timbers à Frisco, Dallas s’était imposé 4-1.

A propos de l'auteur
Nicolas Cougot
Author: Nicolas CougotWebsite: http://lucarne-opposee.fr
Créateur et animateur de Lucarne Opposée. A la recherche de piges. Portfolio et contact : http://nicolas.lucarne-opposee.fr/

  • Aucun commentaire trouvé