. . .

Australie – A-league 2016 : les Wanderers s’échappent

  • Écrit par Antoine Blanchet-Quérin

Fin du premier tiers de la saison australienne et les Wanderers en profitent pour prendre leurs distances sur leurs principaux concurrents. Pendant ce temps, City cartonne et un ancien champion n’en finit pas de couler.

Adélaïde a pris goût de la victoire

A force de se contenter de petits résultats, Sydney FC a explosé, à tel point qu’il a lutté contre Adélaïde United jusqu’à se faire punir à la 95ème minute (2-1). Le groupe d’Adélaïde était plus serein, la victoire acquise contre Perth Glory avait donné un regain d’énergie à des Reds malades d’un début de saison catastrophique. Ce sont d’abord les portiers qui se sont illustrés comme l’arrêt de Galekovic sur Tavarès. S’en suivait un attentat de Gersbach (expulsé) sur Jeggo qui a failli tourner à la bagarre générale puis Pablo Sanchez donnait aux Sky Blues un premier avertissement sur son but sifflé hors-jeu. Motivés par l’envie de marquer, les Reds débloquaient une première fois la situation sur une demi-volée de James Jeggo à l’entrée de la surface (62ème). Le Cooper Stadium exulte puis se tait huit minutes plus tard quand Holosko lobe parfaitement Galekovic. Un résultat nul qui n’aura pas été conservé par de tristes Sky Blues, Adélaïde obtient le pénalty inespéré à la 93ème minute, Carrusca ne fut pas d’erreur et donne la victoire en allant plonger avec les supporters de la tribune latérale. Sydney FC va devoir se remettre en cause, à l’inverse Adélaïde avec deux victoires revient à 5 points de la zone du top 6.

 

Les Roar emercient Maclaren

Des néo-zélandais invités à se rendre au Cairn’s Stadium, une première en A-League, pour y défier Brisbane en perte de point. Il a fallu attendre une mi-temps avant de voir Brisbane finir concrètement ses actions (2-1). Une très bonne rencontre malgré le duo Ridenton/Rufer (Rufer fêtait sa première titularisation avec les ‘Nix) ayant légèrement prit l’eau contre Henrique à tel point que la principale source de danger venait de l’ailier droit de Brisbane. Wellington qui avait beaucoup de mal à se créer d’occasion s’en remettait à Roy Krishna, sur sa première frappe dangereuse le fidjien trompait Jamie Young légèrement masqué par sa défense (45ème). Au retour des vestiaires, Roly Bonevacia ratait son face à face avec Jamie Young, tournant du match lorsque Steven Lustica, tout juste entré en jeu, propulsait sa toute première frappe au fond des filets. Jamie Maclaren qui enchaînait les frappes dangereuses sans trouver le cadre, finissait par profiter d’un contre favorable en un contre un avec Glenn Moss et ainsi porter le score à 2-1. Brisbane revient à la seconde place, Wellington reste proche de la sortie du top 6.

 

RBB et WS Wanderers, un duo gagnant 

Le plaisir intense de retrouver la bande du RBB reconquérir sa tribune et chanter 90 minutes derrière leur ouragan Wanderers fort de ses 6 victoires de rang. Le Victory déjà secoué à Auckland continue sa série de pénurie de résultats à Sydney en restant muet devant les rouges et noirs (2-0). Bronca des 17'073 supporters au coup d’envoi en plus des 90 minutes suivantes et sueurs précoces à la sixième minute quand Besart Berisha trouvait la barre, pour ce qui restera la seule activité offensive sérieuse du Victory. Le reste du temps Sydney a pris le match en main en passant sur les côtés pour éviter le milieu marine blanc. Vidosic très remuant sur son côté a surtout été spectateur du match XXL de son coéquipier Romeo Castelen multipliant les pénétrations dans la surface adverse. C’est d’ailleurs lui qui est le passeur décisif pour Mark Bridge pour l’ouverture du score (54ème). L’avant-centre de Sydney profite allégrement de la blessure de Federico Piovaccari avec quatre buts en quatre matches, un total qui aurait pu aller jusqu’à 5 si la barre transversale ne s’était pas placée sur sa route. En fin de match, provoquant toujours, Romeo Castelen trouvait la faille avec la faute de main de Danny Vukovic en scellait définitivement la victoire (79ème). Maintenant Western Sydney Wanderers a en ligne de mire son propre exploit de 10 victoires d’affilés, le Victory perd un peu de marge sur l’actuel leader.

 

Marinkovic, un doublé victorieux

Très mal en point en championnat, les deux clubs s’affrontaient pour une confrontation synonyme d’espoir. Un espoir de retrouver le chemin de la victoire ou un futur en fond de cale. Le serbe Marinkovic a décidé à sa façon (2-1). Pourtant les joueurs de Central Coast avaient pris l’avantage sur une frappe croisée de O’Donovan, l’irlandais étant à la conclusion une très bonne contre-attaque et plaçant une frappe croisée imparable pour Ante Covic (28ème). Ensuite plus rien, ou peu de chose, les deux franchises ont montré leur limite à se créer des occasions. Perth Glory put revenir au score via Nebo Marinkovic, un excellent intérieur du pied à nous rappeler ses plus belles œuvres de la saison passée (62ème). Non rassasié par son premier but il récidivait en ajustant parfaitement Paul Izzo (64ème). Plus personne n’avait ensuite les moyens d’ajouter un autre but au compteur, Central Coast luttera une nouvelle fois au fond du classement cette année. Perth Glory se rassure mais reste toujours très pauvre en jeu.

 

La nouvelle correction des Citizens

John van’t Ship et son groupe étaient déjà fier de ses premiers résultats, le seul point noir de son équipe reste son nombre de « clean sheet » égal à 0. Il a fallu attendre le déplacement à Newcastle pour réaliser cet objectif (0-4). Alors que tous les clubs à domicile avaient triomphé de leur adversaire, il a fallu que Melbourne City inverse la donne. Newcastle pensait rentrer paisiblement aux vestiaires avec un 0-0, quand Aaron Mooy trouvait l’angle parfait pour battre une première fois Mark Birighitti (43ème). Melbourne City prenait ensuite le dessus, pas-à-pas, sur Newcastle. Dans un deuxième temps Ben Garrucio récupérait la balle dans les pieds de David Carney pour offrir le deuxième but à Fornaroli (56ème) puis Ivan Franjic à Aaron Mooy (59ème) pour terminer plus tard par une superbe conclusion d’El Tula Fornaroli : petit-pont sous Lachlan Jackson et plat du pied (62ème). En moins de 20 minutes de temps de jeu, Melbourne City colle une troisième fois consécutivement 4 buts d’écarts. 

 

Résultats

Classement

# Équipe J V N D Pts BP BC +/-
1 Western Sydney Wanderers 17 10 3 4 33 29 19 10
2 Brisbane Roar 17 9 4 4 31 26 21 5
3 Melbourne City FC 17 8 4 5 28 43 31 12
4 Melbourne Victory 17 8 3 6 27 27 21 6
5 Sydney FC 17 7 6 4 27 22 17 5
6 Adelaïde United 17 7 5 5 26 24 21 3
7 Perth Glory 17 5 4 8 19 26 28 -2
8 Wellington Phoenix 17 4 4 9 16 20 31 -11
9 Newcastle Jets 17 4 4 9 16 13 26 -13
10 Central Coast Mariners 17 3 3 11 12 23 38 -15

A propos de l'auteur
Antoine Blanchet-Quérin
Author: Antoine Blanchet-Quérin
Reporter du football australien (Socceroos, A-League, FFA Cup, NPL) en France pour Lucarne Opposée.

  • Aucun commentaire trouvé