. . .

Argentine – Torneos de Verano : River se rassure, Boca s’enfonce

  • Écrit par Nicolas Cougot

Deuxième et avant-dernière session des Veranos argentins. Si Boca continue de semer le doute dans l’esprit de ses hinchas, River s’est rassuré pendant que San Lorenzo est toujours en chantier. Pendant ce temps, Aldosivi continue de s’affirmer.

Copa de Oro : Estudiantes profite des largesses de Boca

Après la parodie du Superclásico et avant le prochain annoncé ce week-end, on attendait de Boca qu’il montre enfin autre chose lors de son duel l’opposant à Estudiantes, finale pour la Copa de Oro, les deux équipes pouvant en cas de victoire décrocher le titre. Malheureusement pour les supporters Xeneizes, outre un maillot rayé absolument horrible, ils n’auront eu droit qu’à des doutes résumés par Daniel Mollo, le plus célèbre des commentateurs Xeneize : « On ne peut pas prendre un but aussi débile, je crois même qu’en baby futbol de ton quartier tu ne verrais pas autant d’erreurs ». Il faut dire que la double boulette de Magallán et Colazo symbolise ce Boca sans idée ni jeu et qui finit par se punir tout seul. Pourtant, après l’accumulation de rouges ayant accompagné ses dernières sorties, le Boca d’Arruabarrena se montrait enfin bien plus calme et tentait, par son quatuor Chávez, Pavón, Carrizo, Messidoro de mettre la pression sur l’arrière garde Pincha. Le souci de ce Boca est que malgré la bonne surprise que constitue Messidoro, le jeu est toujours aussi peu présent. Boca manque d’imagination et finit par s’épuiser face à des adversaires qui contrôlent tranquillement en attendant le bon moment. Attendre et frapper au bon moment, c’est justement la spécialité d’Estudiantes. Les Pinchas allaient ainsi ouvrir le score (quelque peu contre le cours du jeu) à 10 minutes de la pause, exploitant parfaitement un contre sur lequel les joueurs de Vivas se retrouvaient à 4 contre 3 et que la Gata Fernández concluait avec classe. Boca allait ensuite se suicider d’entrée de seconde période avec cette incroyable double erreur dès le retour des vestiaires. Estudiantes n’avait alors plus qu’à gérer un groupe Xeneize en plein doute.

 

Copa Ciudad de Mar del Plata : River rassure, San Lorenzo a du travail

Du côté de River, Marcelo Gallardo avait lui aussi décidé de faire tourner à l’heure d’affronter le dangereux San Lorenzo qui montrait cependant du retard à l’allumage en ce Verano. Aucun espoir de titre pour le Millo mais, comme pour Boca, bien des choses à se faire pardonner. Et les hommes d’el Muñeco y sont parvenus. D’entrée de partie, le San Lorenzo de Guede faisait du Guede : pression haute, volonté de jouer dans le camp adverse mais le River hybride de Gallardo, avec le quatuor Driussi, Mora, Martínez et Bertolo entendait bien en faire de même. Conséquence, le match était ouvert et, dès la quatrième minute, sur une balle perdue par Bertolo, en deux passes le Ciclón transperçait la défense du Millo pour ouvrir le score. La réaction de River était immédiate. El Pity cherchait Bertolo, le ballon revenait sur Driussi qui marquait tout en toucher. La suite du match se faisait toujours en apnée avec un River qui avait le ballon et un San Lorenzo terriblement menaçant en contre, la pression imposée par la bande à Guede provocant quelques situations chaudes sur les buts de Batalla. A cinq minutes de la pause, San Lorenzo reprenait l’avantage sur corner, le plus dur semblait fait. Au retour des vestiaires, Gallardo lançait Mercado et Nacho Fernández. Le premier trouvait Driussi sur une transversale beckhamesque, le second servait Mora, en 10 minutes, River avait retourné le match. La suite était assez fidèle aux dernières sorties du Ciclón qui baissait de rythme et se retrouvait à exposer ses carences. River s’impose finalement en toute logique et se rassure avant le Super de ce week-end. Reste que la Copa Ciudad de Mar del Plata 2016 est pour Independiente.

 

Copa Amistad Ciudad de Mar del Plata : Aldosivi ne change pas

Troisième finale de Torneo de Verano du milieu de semaine, celle opposant deux belles révélations du dernier championnat Aldosivi et le Gimnasia. Malheureusement, les belles promesses s’envolaient lors d’un premier acte assez terne que le Tiburón cherchait à contrôler emmené notamment par un excellent Santiago Rosales. Le second acte ne donnait guère plus d’espoir, le rythme baissant d’un cran, les erreurs techniques se multipliant. Néanmoins, Aldosivi allait prendre les devants, Rosales trouvant Penco qui remportant son face à face avec Bologna. Le Gimnasia restant sans réponse, Aldosivi appuyait, Rosales était récompensé de son excellent match par un but avant le petit chef d’œuvre collectif final, digne de ce que le Tiburón avait montré l’an passé, conclu par l’inévitable Lugüercio. 3-0 score final, le Gimnasia inquiète avant d’affronter son meilleur ennemi Estudiantes, Aldosivi se rassure à une semaine du début du championnat.

 
A propos de l'auteur
Nicolas Cougot
Author: Nicolas CougotWebsite: http://lucarne-opposee.fr
Créateur et animateur de Lucarne Opposée. A la recherche de piges. Portfolio et contact : http://nicolas.lucarne-opposee.fr/

  • Aucun commentaire trouvé