. . .

Amicaux sudam : la nuit des dernières

  • Écrit par Nicolas Cougot

Dernière répétition avant les qualifications pour la prochaine Coupe du Monde, dernière d’une légende vénézuélienne, la nuit sudam était riche en émotions.

Equateur 2 – 0 Honduras

Pour son dernier rendez-vous avant le début du marathon qualificatif à la prochaine Coupe du Monde, le peuple équatorien n’avait pas répondu présent à l’appel de sa Tri. Dans un coloso del Batán désertique, la Tri accueillait le Honduras et a rapidement pris le contrôle de la partie et emmené par un excellent Miller Bolaños, a tué le suspense dès le premier acte, la pépite d’Emelec s’offrant un nouveau but génial à dix minutes de la pause. Après avoir quelque peu manqué sa Copa América, la Tri s’impose donc sans trembler et peu donc désormais se concentrer sur son entrée en piste dans la campagne de qualification à la prochaine Coupe du Monde, ce sera le 9 octobre prochain face à l’Argentine.

 

Venezuela 1 – 1 Panama

Pour la dernière de la légende Arango, le Venezuela souhaitait se reprendre surtout après la débâcle face au Honduras. Devant des tribunes aux trois quarts vide, la Vinotinto se faisait surprendre d’entrée de partie par Rolando Blackburn et se retrouvait dans la pire des situations possible, devoir courir après le score face aux flèches panaméennes. Mais les occasions étaient rares. Une tête de Túñez, une occasion annulée pour Falcón qui provoquait la colère de Sanvicente, la Vinotinto paraissait dépourvue de solutions. L’entrée de Juan Arango permettait aux vénézuéliens de mieux combiner mais les véritables occasions tardaient toujours à venir. Il faudra une dernière situation quelque peu confuse pour que Salomón Rondón vienne arrache le nul au terme d’une rencontre finalement peu convaincante d’une Vinotinto qui devra désormais apprendre à vivre sans son légendaire numéro 18.

 

Colombie 1 – 1 Pérou

C’était l’une des affiches les plus excitantes sur le papier, elle le fut sur le terrain. Face à une Colombie revancharde après une Copa América totalement ratée, la sensation péruvienne passait son dernier test. Cafeteros et Bicolor auront prouvé une chose : les éliminatoires pour la prochaine Coupe du Monde seront d’un niveau rarement atteint dans la confédération. Tous deux ont offert un match amical intense, animé par les offensives péruviennes et les répliques colombiennes. Carlos Bacca ouvre le score en fin de première période sur une erreur d’inattention péruvienne, Jefferson Farfán égalise sur penalty, Colombie et Pérou repartent dos à dos et se donnent déjà rendez-vous le mois prochain pour l’ouverture du marathon des qualifications. On en trépigne d’impatience.

 

Etats-Unis 1 – 4 Brésil

On avait laissé les américains face à leur fébrilité défensive lors de la dernière Gold Cup, le match amical de la nuit dernière n’aura rien fait pour les rassurer. Face à d’excellents Willian, Neymar et autres Hulk, les expérimentations de Klinsmann (Bedoya milieu défensif, Altidore seul devant) auront rapidement volé en éclat. Totalement désordonné, sans idée et avec des performances individuelles trop médiocres pour espérer quoi que ce soit, la Team USA a reçu une leçon qu’il va falloir rapidement apprendre pour le duel face au Mexique d’octobre. Le Brésil s’est amusé, s’impose 4-1 et se rassure avant de se lancer à la conquête de la Russie.

 

Costa Rica 1 – 0 Uruguay

Après s’être offert la Celeste en Coupe du Monde, la Sele a profité des retrouvailles pour enfin remporter un match ! Sous la conduite de son nouveau sélectionneur, l’escroquerie Wanchope ayant laissé sa place à Óscar Ramírez, les Ticos ont profité du manque d’inspiration de l’Uruguay en reconstruction de Tabárez (qui ira jusqu’à sortir Diego Rolan et Álvaro González en fin de première période, modifiant son système) pour se relancer. Un but d’un Bryan Ruiz totalement oublié aux six mètres, une belle résistance face aux tentatives de Charrúas qui devront montrer bien d’autres choses dès le mois d’octobre prochain. Après, le match de Coupe du Monde, l’amical de novembre 2014, le Costa Rica fait tomber une troisième fois l’Uruguay et retrouve ainsi le gout de la victoire, la première de l’année.

 

Argentine 2 – 2 Mexique

Face à une équipe qu’il ne bat quasiment jamais (en tout cas, plus depuis plus de 10 ans), le Mexique a longtemps cru mettre fin à cette série. Dans un esprit purement Ferreti, le Tri a parfaitement exploité ses situations de contre, ouvrant le score par Chicharito (qui aurait pu doubler la mise quelques minutes plus tard) et faisant le break à 20 minutes de la fin. Mais l’Argentine est intraitable, l’entrée d’Agüero à l’entrée du dernier quart d’heure. El Kün profitait d’une énorme boulette de Muñoz parfaitement exploitée par Lavezzi puis servait Messi. 85e et 89e minute, l’Argentine sauve le nul, le Mexique n’y arrive toujours pas.

A propos de l'auteur
Nicolas Cougot
Author: Nicolas CougotWebsite: http://lucarne-opposee.fr
Créateur et animateur de Lucarne Opposée. A la recherche de piges. Portfolio et contact : http://nicolas.lucarne-opposee.fr/

  • Aucun commentaire trouvé