. . .

Bolivie – Apertura 2015 : Sport Boys craque, The Strongest s’échappe

  • Écrit par Nicolas Cougot

A peine la première place en poche, les Tigres lâchent leur (seul) concurrent au titre en ajoutant la manière. Reste désormais à savoir si le Toro aura les nerfs suffisamment solides pour s’accrocher.

Passé en tête la semaine dernière après sa victoire face à Sport Boys alors son seul obstacle dans la route vers le titre, The Strongest n’aura mis que 90 minutes supplémentaires pour mettre un deuxième coup sur la tête du Toro, bien aidé par une lanterne rouge qui s’est réveillée.

Car en ouverture de la journée, l’ancien leader est de nouveau tombé de manière inquiétante. Inquiétante car son bourreau du jour a été la lanterne rouge jusqu’ici sans victoires : le Real Potosí. Pourtant, le Toro n’aurait jamais dû perdre ce match. Contrôlant la possession, se montrant dangereux à chaque offensive, Sport Boys affichait surtout un flagrant manque d’efficacité que les potosinos allaient sanctionner d’un but d’Erwin Sánchez Junior, le fils de l’ancienne star Erwin Platini Sánchez, suite à une frappe du gauche de 25 mètres que le portier du Toro ne parvenait pas à capter, la faute à un rebond quelque peu capricieux. Carlos Leeb envoyait donc ses deux dernières cartouches offensives d’entrée de seconde période en la personne du brésilien Anderson Gonzaga et du colombien Wilder Medina. Mais si les premières minutes semblaient lui donner raison, Gonzaga touchant la barre sur l’une de ses premières tentatives, petit à petit, les opportunités se raréfiaient et le Real allait alors décrocher sa première victoire de l’Apertura, portant ainsi un nouveau coup dur sur la tête du Toro.

Quelques heures plus tard, le leader The Strongest allait se charger de lui en asséner un nouveau. Emmené par un intenable duo Pablo Escobar – Rodrigo Ramallo, les Tigres n’ont eu besoin que d’une mi-temps pour atomiser un Universitario venu semble-t-il avec la ferme intention de ne surtout pas défendre. Bilan, les hommes de Pablo Caballero rentraient aux vestiaires à la pause avec déjà quatre buts d’avance, trois pour le seul Ramallo, et pouvaient alors se contenter de gérer pendant les 45 dernières minutes, poussant le vice jusqu’à mettre un cinquième but en fin de match. Voilà désormais la route du titre parfaitement dégagée pourThe Strongest qui compte désormais quatre points d’avance sur Sport Boys, six sur le nouveau troisième, son futur adversaire, Jorge Wilstermann.

Car l’Aviador est l’autre grand vainqueur de la semaine suite à son large succès à domicile face à un Bolívar qui venait pourtant d’enchaîner quatre victoires consécutives mais qui n’a rien pu faire face à un Jorge Wilstermann qui lui était bien supérieur dans tous les compartiments du jeu et s’est ainsi tranquillement imposé 3-0. Bolívar se retrouve désormais à huit points du leader quand l’Aviador jouera ses derniers espoirs de titre la semaine prochaine.

 

Résultats

Classement

# Équipe J V N D Pts BP BC +/-
1 Sport Boys 22 14 3 5 45 36 17 19
2 Bolívar 22 14 1 7 43 52 36 16
3 The Strongest 22 11 6 5 39 45 26 19
4 Universitario de Sucre 22 10 6 6 36 44 43 1
5 Oriente Petrolero 22 9 7 6 34 32 30 2
6 Jorge Wilstermann 22 8 9 5 33 34 30 4
7 Club Atlético Ciclón 22 9 3 10 30 31 38 -7
8 Blooming 22 6 7 9 25 32 38 -6
9 San José 22 6 6 10 24 31 37 -6
10 Nacional Potosí 22 5 6 11 21 38 48 -10
11 Petrolero Yacuiba 22 5 4 13 19 20 35 -15
12 Real Potosí 22 5 2 15 17 31 48 -17

A propos de l'auteur
Nicolas Cougot
Author: Nicolas CougotWebsite: http://lucarne-opposee.fr
Créateur et animateur de Lucarne Opposée. A la recherche de piges. Portfolio et contact : http://nicolas.lucarne-opposee.fr/

  • Aucun commentaire trouvé