. . .

Riquelme tacle et félicite

  • Écrit par Nicolas Cougot

A chaque passage de Román, le monde du football argentin s’arrête et écoute. Interrogé sur Fox Sports Radio, el Diez a encore livré sa flopée de petites phrases.

Tous les sujets ont été évoqués avec comme centre de gravité, son Boca. Heureux du nul entre Tigre et San Lorenzo, Riquelme s’est dit satisfait de voir le titre se rapprocher. « Le nul de Tigre a donné de la tranquillité à l’équipe. Et le but dès la 3e minute a amélioré les choses. Pour gagner, tu as toujours besoin d’un peu de chance. Le premier but fait suite à une remarquable action. » L’ancien meneur Xeneizes a ensuite rappelé que le nouveau format favorise les grands clubs : « Dans les tournois longs, Boca et River finiront toujours par prendre l’avantage », se montrant heureux de voir Boca mener un tournoi qu’il considère bon « Toutes les équipes sont proches. Estudiantes et Independiente sont sur de bonnes dynamiques, le Racing aussi, Boca par moment mais il n’y a aucune équipe régulière qui nous a régalé. River l’a fait ces derniers temps et c’est pour cela qu’il a gagné. »

Et Riquelme de placer un premier tacle en direction d’Angelici « Bien évidemment qu’on sera content de voir Boca remporter le tournoi, mais on nous avait promis que ce serait nous qui irions au Japon alors qu’au final, c’est notre rival » avant de poursuivre sur les élections de décembre prochain « j’irai voter en décembre et j’aurais alors 4 ans pour penser à ce que je vais faire » a-t-il ajouté, mettant ainsi fin (ou pas) aux rumeurs le donnant candidat. « J’aime ce club, c’est le principal. Je mène une vie tranquille, je profite de choses dont je ne pouvais profiter jusqu’ici. Quand je serai sûr que le moment est venu, alors j’irai. J’aime mon club et je serai toujours à sa disposition. »

Puis Riquelme a donné quelques vues sur le football argentin et ses différentes affaires. Evoquant le « 10 de Belgrano que j’aime beaucoup », à savoir Lucas Zelarayán, il évoque, un brin ironique l’attendu River – Barcelone en finale de la Coupe du Monde des clubs car « si Iniesta joue, alors je regarderai. Que le meilleur gagne et celui qui aime le football a l’obligation de se lever pour voir comment joue Iniesta », avant d’évoquer la Libertadores « qui vaut 10 championnats ».

A propos de l'auteur
Nicolas Cougot
Author: Nicolas CougotWebsite: http://lucarne-opposee.fr
Créateur et animateur de Lucarne Opposée. A la recherche de piges. Portfolio et contact : http://nicolas.lucarne-opposee.fr/

  • Aucun commentaire trouvé