. . .

Jour de Coupe du Monde : premier tournant pour l’Argentine, retrouvailles Uruguay - Chili

  • Écrit par Nicolas Cougot

Dernière session mondiale pour 2015 et la pression s’intensifie sur les épaules de certains géants comme l’Argentine. La quatrième journée a tout d’un premier tournant de la campagne qualificative.

Elle est la première à ouvrir le bal et sera certainement celle qui est le plus en danger. Avec deux maigres points en trois matchs et une avant-dernière place au général, l’Argentine est au bord de la crise de nerfs à l’heure de se rendre à Barranquilla pour y défier une Colombie retrouvée face au Chili. Outre la température suffocante du port colombien, le danger est donc important pour l’Albiceleste qui n’a pas d’autre choix que de s’imposer. Si l’Argentine reste sur deux matchs nuls face aux Cafeteros, leur dauphin lors de la dernière campagne de qualification, elle se souviendra que justement lors de la campagne brésilienne, elle s’était imposée 2-1. C’était déjà à Barranquilla, c’était déjà lors de la quatrième journée et c’était déjà mi-novembre.

Du côté des joueurs

Seul souci pour l’Argentine, Messi et Agüero, les héros de cette victoire de novembre 2011 ne seront toujours pas là. Et si le match face au Brésil a quelque peu rassuré en termes de jeu, surtout en première période, l’efficacité offensive a encore été pointée du doigt. Ainsi, il n’y aura aucun changement majeur à attendre côté Martino, seul Mercado, surprise du dernier moment, venant remplacer un Roncaglia intéressant face au Brésil mais suspendu ce soir. Du côté de Pekerman, Carlos Sánchez suspendu, l’association Cardona – James qui a tant fait de mal au Chili devrait être préférée d’entrée. Seule inconnue, l’identité du joueur qui sera aligné aux côtés de Luis Muriel, excellent à Santiag. Jackson blessé, tout se joue entre Teo et Carlos Bacca. Autre nouveauté, le remplacement de Santiago Arias côté droit pour cause de suspension. Ce sera l’heure des débuts pour Helibelton Palacios.

Compos probables

Colombie : David Ospina; Helibelton Palacios, Cristian Zapata, Jeison Murillo, Frank Fabra, Alexander Mejía, Daniel Torres, Edwin Cardona, James Rodríguez, Carlos Bacca ou Teófilo Gutiérrez, Luis Fernando Muriel.

Argentine : Sergio Romero; Gabriel Mercado, Nicolás Otamendi, Ramiro Funes Mori, Marcos Rojo, Lucas Biglia, Javier Mascherano, Éver Banega, Angel Di María, Gonzalo Higuaín, Ezequiel Lavezzi.

Zéro point en trois matchs, le début de campagne du Venezuela vire à la catastrophe et la défaite concédée en Bolivie n’est pas venue rassurer les supporters d’une Vinotinto (ni même son sélectionneur – lire Sanvicente est préoccupé). Malheureusement pour les vénézuéliens, l’adversaire du soir est l’équipe du moment, l’Equateur. Après sa troisième victoire en trois journées, la Tri va chercher un quatrième succès qui lui permettrait de récolter d’entrée près de la moitié des points nécessaires pour une qualification à la Coupe du Monde (il faut généralement aux alentours des 25 points).

Du côté des joueurs

Pour le déplacement en Bolivie, Noel Sanvicente avait délibérément laissé quelques joueurs au pays. Ceux-ci seront naturellement de retour ce soir. C’est le cas du nantais Vizcarrondo ou de la star Salomón Rondón. Reste que le sélectionneur semble vouloir frapper fort puisque du déplacement en Bolivie, seuls Alain Baroja, José Manuel Velázquez, Tomás Rincón et Franklin Lucena seront de nouveau dans le 11 de départ. Il y a clairement des airs de dernière chance pour la Vinotinto. Privé d’Alexander Domínguez et Gabriel Achilier, suspendus mais aussi de Jonathan González retenu au pays pour des soucis administratifs, Gustavo Quinteros ne bouscule pas une formule qui marche, le quatuor offensif aligné face à l’Uruguay étant par exemple reconduit.

Compos probables 

Venezuela : Alain Baroja; Roberto Rosales, Oswaldo Vizcarrondo, José Manuel Velázquez, Gabriel Cichero, Tomás Rincón, Franklin Lucena, Jeffrén Suárez, Ronald Vargas, Christian Santos, Salomón Rondón.

Equateur :Esteban Dreer, Juan Carlos Paredes, Arturo Mina, Frickson Erazo, Walter Ayoví, Pedro Quiñónez, Cristhian Noboa, Fidel Martínez, Jefferson Montero, Miller Bolaños, Felipe Caicedo.

Boostée par sa première victoire et une prestation des plus convaincantes, la Bolivie a repris espoir et se rend au Paraguay pleine d’ambitions. Mais pour le déplacement au Defensores, Baldivieso a déjà annoncé plusieurs changement, préférant « faire confiance à des joueurs évoluant à l’étranger et donc plus expérimentés pour aller chercher un résultat ». Un pari risque d’autant que face à lui, le Paraguay, qui reste sur une défaite au Pérou après un nul à domicile, doit absolument prendre des points.

Du côté des joueurs

Avec un seul petit but en trois matchs (merci Vizca) et une équipe qui a montré plus de volonté que de créativité, le Paraguay doit changer d’état d’esprit. Pour tenter de redynamiser son attaque, Ramón Díaz devrait faire confiance à Óscar Romero alors qu’il se retrouve contraint de se passer de Víctor Cáceres, rentré au Qatar pour raisons familiales. Côté bolivien, si le désir de Baldivieso de faire appel à l’expérience des « étranger » semble manifeste, elle est aussi contrainte, Juan Carlos Arce, Leonel Morales, Paul Arano, Helmut Gutiérrez et Rony Montero étant suspendus.

Compos probables

Paraguay : Antony Silva; Iván Piris, Paulo Da Silva, Pablo Aguilar, Miguel Samudio, Derlis González, Hernán Villalba, Jonathan Santana, Óscar Romero, Nelson Haedo Valdez, Édgar Benítez.

Bolivie : Daniel Vaca; Diego Bejarano, Edward Zenteno, Fernando Marteli, Jorge Flores, Danny Bejarano, Alejandro Chumacero, Rudy Cardozo, Damián Lizio, Jhasmani Campos, Gustavo Pinedo.

Les grandes retrouvailles Jara – Cavani cristalisent les débats avant le choc de la soirée entre Uruguay et Chili au Centenario. Pourtant, sur le terrain, l’Uruguay, tombé en Equateur et le Chili, accroché par la Colombie et qui traverse une période quelque peu troublée avec les soucis au sein de sa fédération et les rumeurs entourant l’avenir de Sampaoli, vont jouer énormément. Respectivement troisième et second après trois journées, les deux équipes doivent prendre des points pour terminer l’année 2015 dans le top 4.

Du côté des joueurs

Entrevue en seconde période, la doublette Cavani – Rolan devrait être choisie par Tabárez pour la réception du champion continental alors qu’au milieu, l’absence d’Álvaro González devrait profiter à Mathías Corujo. Côté chilien, la bonne nouvelle pour Sampa reste le retour de Marcelo Díaz au milieu qui, combiné à ceux d’Eugenio Mena et de Mark González permettent au technicien argentin de remodeler une formation qui a montré quelques limites face à la Colombie. Seul motif d’inquiétude, les incertitudes pesant sur la présence d’Alexis Sánchez devant. L’attaquant vedette de la Roja s’est en effet entraîné séparément toute la fin de semaine.

Compos probables

Uruguay : Fernando Muslera, Maximiliano Pereira, Diego Godín, Sebastián Coates, Martín Cáceres; Carlos Sánchez, Egidio Arévalo Ríos, Mathías Corujo, Nicolás Lodeiro, Edinson Cavani, Diego Rolan.

Chili : Claudio Bravo; Mauricio Isla, Gary Medel, Gonzalo Jara, Eugenio Mena; Marcelo Díaz, Arturo Vidal, Mark González; Jorge Valdivia; Eduardo Vargas, Alexis Sánchez ou Fabián Orellana.

Toujours aussi peu emballant dans le jeu, le Brésil n’en oublie pourtant pas de prendre les points là où ils sont bons à prendre. Après le nul miraculeux ramené de Buenos Aires, le Brésil va donc chercher à s’imposer chez lui face à un Pérou qui a enfin lancé sa campagne de qualification et ainsi retrouvé ses ambitions. Il en faudra pour les hommes du Tigre qui n’ont plus vaincu le Brésil depuis désormais 30 ans.

Du côté des joueurs

Difficile de deviner ce que prépare Dunga. Le sélectionneur brésilien a en effet multiplié les séances à huis clos, privant ainsi les suiveurs de toute indication possible. Seule possibilité, le fait que Douglas Costa, qui a fait un bien fou à l’attaque de la Seleção à Buenos Aires, pourrait débuter, ce qui devrait alors repousser Lucas Lima, pourtant buteur sur le banc, Dunga ayant le bonheur de nous offrir un probable 5-4-1 qu’il aime tant. Côté Gareca, le retour de suspension de Cristian Cueva offre une possibilité offensive de plus, un brin de vitesse non négligeable pour tenter de déstabiliser la forteresse brésilienne. Son entrée à la place de Pizarro devrait être la seule modification opérée par le Tigre.

Compos probables

Brésil : Alisson, Dani Alves, Miranda, Gil, Filipe Luis, Luiz Gustavo, Elías, Willian, Douglas Costa, Neymar, Ricardo Oliveira.

Pérou : Diego Penny, Luis Advíncula, Carlos Zambrano, Carlos Ascues, Yoshimar Yotún, Renato Tapia, Carlos Lobatón, Yordy Reyna, Christina Cueva, Jefferson Farfán, Paolo Guerrero.

Résultats et classement après trois journées

# Équipe J V N D Pts BP BC +/-
1 Brésil 12 8 3 1 27 28 9 19
2 Uruguay 12 7 2 3 23 24 11 13
3 Equateur 12 6 2 4 20 22 16 6
4 Chili 12 6 2 4 20 21 17 4
5 Argentine 12 5 4 3 19 14 12 2
6 Colombie 12 5 3 4 18 15 15 0
7 Paraguay 12 4 3 5 15 11 17 -6
8 Pérou 12 4 2 6 14 18 20 -2
9 Bolivie 12 2 1 9 7 10 31 -21
10 Venezuela 12 1 2 9 5 14 29 -15

A propos de l'auteur
Nicolas Cougot
Author: Nicolas CougotWebsite: http://lucarne-opposee.fr
Créateur et animateur de Lucarne Opposée. A la recherche de piges. Portfolio et contact : http://nicolas.lucarne-opposee.fr/

  • Aucun commentaire trouvé