. . .

Sampaoli – Chili : fin de l’histoire ?

  • Écrit par Nicolas Cougot

Attention, coup de tonnerre en perspective ! Selon El Mercurio, Jorge Sampaoli pourrait quitter sous peu sa place à la tête de la Roja en raison de conflits avec l’ANFP.

D’après le quotidien chilien, la rupture serait consommée entre le technicien argentin et l’ANFP. Sampa aurait ainsi demandé à se réunir avec le président intérimaire Jaime Baeza pour lui exprimer ses envies de départ. La raison est double.

Elle concerne d’une part Sebastián Beccacece. L’ancien adjoint de Sampa devrait prendre la tête de l’Universidad de Chile et un accord oral avait été passé entre Sampa et Jadue pour que Beccacece puisse quitter ses fonctions librement. Sauf qu’avec l’arrestation de Jadue, l’accord ne tient plus et l’ANFP réclame une indemnisation auprès de la U. Elle concerne aussi la situation de Juan Manuel Lillo. Sampa n’a jamais caché que Lillo serait le remplaçant de Beccacece au poste d’adjoint mais à l’heure actuelle, Lillo reste considéré à l’ANFP comme conseiller des formations de jeunes. De plus, certains médias chiliens indiquent que Lillo n’aurait pas encore reçu le paiement de son salaire correspondant au mois de novembre, l’ANFP ayant eu des soucis administratifs avec sa banque.

Ces deux situations commencent ainsi à faire perdre patience à Sampaoli qui aurait déclaré à son cercle proche que « les conditions actuelles ne lui donnent aucune garantie pour continuer le projet » qui est le sien à la tête de la sélection. Du côté de l’ANFP, alors qu’on a demandé au sélectionneur de faire preuve de « patience et de compréhension en ces temps délicats », on a promis une réponse sur le cas Beccacece d’ici le 17 décembre prochain et on a demandé à Sampa d’attendre d’ici le 4 janvier prochain, date des élections, pour prendre une décision. Rien de bien rassurant quand le monde entier tourne autour du coach argentin.

MISE A JOUR : Jorge Sampaoli a depuis émis un communiqué afin d'éclaircir la situation.

"Concernant les informations annonçant mon départ de mon poste d’entraîneur de la sélection nationale, je souhaite préciser les points suivants :

1- Celles-ci sont erronées. En effet, j’ai rappelé en de multiples occasion que j’attends que de nouvelles autorités soient constituées le 4 janvier.

2- Une fois ces autorités constituées, je discuterai avec elles afin de déterminer de manière définitive les termes définissant mes activités dans le cadre de mon contrat avec le football chilien.

Bien évidemment, je ferai connaître à ces instances mon projet sportif pour les prochaines années et espère qu’ils seront approuvés par les nouveaux dirigeants.

Jorge Sampaoli"

source / photo El Mercurio

A propos de l'auteur
Nicolas Cougot
Author: Nicolas CougotWebsite: http://lucarne-opposee.fr
Créateur et animateur de Lucarne Opposée. A la recherche de piges. Portfolio et contact : http://nicolas.lucarne-opposee.fr/

  • Aucun commentaire trouvé