. . .

Maroc, Tunisie, coupes africaines : le week-end africain

  • Écrit par Farouk Abdou

C’est reparti pour une nouvelle saison de LP1 et de Botola Pro. Au Maroc, le WAC débute en force et s’affirme, avec 2 succès en 2 rencontres, comme candidat à sa propre succession. Le champion sortant en Tunisie a lui aussi montré les crocs pour la reprise : Le Club Africain a atomisé (4-0) les voisins du Stade Tunisien et lancé sa saison sur de bons rails. En coupe d’Afrique, tandis que l’ESS dominait l’EST dans un clasico sans enjeu, Tétouan perdait toutes ses illusions en C1 en explosant logiquement (5-0) à Lumumbashi face au TP Mazembe.

Le choc du week-end : OCK-WAC 1-3

L’élimination en Coupe du Trône en milieu de semaine a fait grincer pas mal de dents côté Wydadi. Le match retour face à Kénitra (1-1, 1-0 pour le KAC à l’aller) a relancé le débat sur les difficultés – déjà entrevues la saison dernière- de l’équipe de John Toshack face à des formations recroquevillées dans leur camp. En contre ou face à un adversaire qui laisse trop d’espace dans son dos, les Rouges se régalent (4-2 pour la reprise du championnat contre les FAR) mais face à une double ligne de 4 placée très bas, ils galèrent toujours. Des ailiers qui cavalent, des finisseurs, il y en a, mais le milieu axial sensé faire la transition avec l’attaque et susceptible de débloquer des situations compliquées n’est pas encore trouvé.

Contre son dauphin de la saison dernière, le champion en titre n’a pas eu le temps pour les états d’âme. Une belle mésentente au sein de la défense de Khouribga, si solide il y a quelques mois, a permis à Cissé d’inscrire son premier but en championnat sous ses nouvelles couleurs ; le malien signe un doublé quelques minutes plus tard suite à un raid de Noussair qui est entré dans le flanc gauche de l’arrière droite Khribguie comme dans du beurre.

A 0-2, la configuration allait forcément avantager le Wydad et lui offrir des espaces à exploiter. Le jeune Ounajem, autre recrue offensive de l’été, enfoncera le clou en seconde mi-temps sur un bon service de Fabrice Ondama. La colère du public local, et la réduction du score de Bezghoudi dans les arrêts de jeu n’y changera rien. En attendant les matchs en retard de Tétouan et d’Agadir, le WAC est la seule équipe à totaliser 6 points en 2 rencontres.

 

Le naufrage du week-end : Mazembe-MAT 5-0

Tétouan, à égalité de points avec le Tout Puissant Mazembe et Al Hilal avant la dernière journée de phases de poules de Ligue Des Champions, avait trop d’obstacles à surmonter pour espérer voir le dernier carré de l’épreuve-reine. Une grande partie de ces obstacles, le champion du Maroc 2013-2014 se les est créé lui-même, en raison d’une politique sportive dénuée d’ambition et incompréhensible.

La vente de l’attaquant international Iajour (au Qatar SC) après la première journée puis celle du meilleur défenseur du championnat, le sénégalais Fall, au Wydad ont fortement entamé la compétitivité de l’équipe. Le MAT a joué sans attaquant pendant 2 matchs, avant le recrutement de 2 espagnols plus habitués aux joutes de la Liga Adelante qu’aux compétitions africaines, et 2 joueurs offensifs du Raja (Mabidé et Abourrazouk) non éligibles pour jouer les rencontres de C1 ! Si on ajoute à cela les suspensions multiples, le match rocambolesque en Egypte (perdu 3-2 face à Smouha après avoir mené 0-2) c’en était trop pour la Colombe du Nord.

Malgré tout, alors même que les marocains, surclassés par un TP Mazembe sous pression et emmené par un duo Samatta-Kalaba en fusion, prenaient l’eau rapidement au RD Congo, la qualification était encore possible en cas de défaite d’Al Hilal en Egypte. Mais Smouha, déjà éliminé s’est fait rejoindre (1-1) par les soudanais, qui finalement ont montré une plus grande volonté de qualification. Le sentiment de gâchis est immense pour le MAT, malgré la combativité de certains éléments qui ont cravaché pour maintenir le club en course, et cette large défaite finale (5-0) assombrit un peu plus le bilan.

 

La promenade de santé du week-end : CA-ST 4-0

Reprise tranquille pour Daniel Sanchez, mis sur la sellette en août après 2 compétitions (Coupe de Tunisie et Coupe Arabe) qui ont tourné au vinaigre, dans une période où les joueurs étaient en pleine préparation. La large victoire face à un Stade Tunisien très faible devrait redonner au français un petit intermède de sérénité.

Pas franchement inquiétés par une équipe du Bardo fantomatique et rapidement réduite au rang de sparring-partner, les clubistes se sont vite mis à l’abri grâce à 2 buts magnifiques : une talonnade sublime de Saber Khalifa, et un délice de reprise de volée d’Imed Meniaoui. Les jeunes joueurs lancés (Coulibaly, Jaziri, Khalil et Ouedherfi) ont montré un bel enthousiasme mais devront être jugés face à plus féroce adversité. Les 2 pions de Mikari et Traoré en seconde mi-temps viendront donner l’ampleur qui convient à l’écart qui sépare un champion en titre en rodage d’une équipe déjà condamnée à une saison fade dans le ventre mou, si ce n’est pire.

 

Le chiffre du week-end : 3

6 matchs officiels, et déjà 3 pénaltys ratés par le Raja (1 en coupe, 2 en championnat). Comme face au FUS, les Verts ont eu face au KACM l’occasion de mener au score grâce à un coup de pied de réparation. Mais comme Messoudi et Awal avant lui, Hafidi a échoué. C’est d’autant plus cruel que l’ailier international a signé une prestation convaincante en étant à l’origine de la plupart des situations dangereuses de son équipe. Tenus en échec (1-1) par Marrakech, les hommes de Ruud Krol vont devoir cravacher pour décoller au classement, et régler une bonne fois pour tous ces problèmes de pénos qui leur coûte cher très tôt dans la saison.

 

Le retour en forme du week-end : Moez Ben Cherifia

Le gardien de l’EST a retardé l’échéance, dans un clasico de prestige qui n’intéressait en apparence que l’Etoile, en course pour la première place de sa poule (synonyme de demi-finale retour à domicile, et dieu sait à quel point c’est important, en C1 comme en C3). Les Sang et Or, dominés une grande partie de la rencontre, ont mené contre le cours du jeu et résisté aux assauts sahéliens. Moez Ben Cherifia a sorti tous les coups de pied arrêtés du désormais spécialiste Hamza Lahmar, rassuré sa défense, et semble retrouver peu à peu le niveau qui était le sien à l’époque où il était le portier numéro 1 de l’Equipe Nationale.

L’Algérien Bounedjah a fini par le ramener à la raison et inscrit un doublé en fin de match, permettant à l’ESS d’arracher une victoire finalement anecdotique. Deuxième de sa poule, l’équipe de Faouzi Benzarti croisera le fer avec Zamalek en demi-finale.

 

Le Coup de canon du week-end : Ben Belgacem (ESZ)

Zarzis a bien débuté sa saison en s’imposant à Gafsa (2-3) et c’est ce bolide pleine lucarne de Ben Belgacem qui l’a mis sur les bons rails (1 :54 :40 sur la vidéo).

 

Résultats et classements

 

Maroc

# Équipe Pl V N D Pts BP BC +/-
1 Wydad Casablanca 22 11 8 3 41 25 13 12
2 FUS Rabat 23 10 9 4 39 26 15 11
3 Raja Casablanca 23 10 7 6 37 35 23 12
4 RSB Berkane 23 9 10 4 37 19 12 7
5 Hassania Agadir 24 10 7 7 37 36 29 7
6 Ittihad Tanger 24 10 7 7 37 26 19 7
7 FAR Rabat 24 9 7 8 34 27 30 -3
8 KAC Kénitra 24 10 4 10 34 22 27 -5
9 Moghreb Tétouan 24 9 7 8 34 24 30 -6
10 Chabab Rif Hoceima 24 9 4 11 31 25 30 -5
11 Olympic Safi 24 7 7 10 28 22 23 -1
12 Mouloudia Oujda 24 7 6 11 27 21 31 -10
13 Difaâ El Jadida 23 4 12 7 24 18 20 -2
14 Maghreb Fès 23 4 10 9 22 14 20 -6
15 Kawkab Marrakech 22 5 6 11 21 17 22 -5
16 Khouribga 23 5 5 13 20 18 31 -13

Tunisie

# Équipe J V N D Pts BP BC +/-
1 CS Sfaxien 22 19 1 2 58 44 15 29
2 Étoile du Sahel 21 18 2 1 56 39 8 31
3 Espérance de Tunis 21 18 0 3 54 43 16 27
4 ES Métlaoui 22 10 3 9 33 19 18 1
5 CA Bizertin 21 7 6 8 29 11 14 -3
6 EO Sidi Bouzid 22 8 3 11 27 18 24 -6
7 AS Marsa 21 7 4 10 25 16 22 -6
8 ES Zarzis 22 6 7 9 25 22 29 -7
9 JS Kairouan 21 6 6 9 24 17 24 -7
10 Ben Guerdane 22 6 6 10 24 15 22 -7
11 Club Africain 20 6 5 9 23 25 24 1
12 CS Hammam-Lif 22 6 5 11 23 17 23 -6
13 Stade Gabèsien 20 6 4 10 22 19 23 -4
14 Stade Tunisien 21 4 7 10 19 14 24 -10
15 EGS Gafsa 22 3 10 9 19 21 32 -11
16 Kasserine 22 3 7 12 16 10 32 -22

A propos de l'auteur
Farouk Abdou
Author: Farouk Abdou
Actuellement à E-management, passé par Echosciences Grenoble, Le Dauphiné Libéré, Sport Translations et Tunisie foot, Africain volant pour Lucarne Opposee

  • Aucun commentaire trouvé