. . .

Sampaoli s’exprime

  • Écrit par Nicolas Cougot

Comme nous l’annoncions en fin de semaine dernière, il ne fait aucun doute que l’avenir de Jorge Sampaoli à la tête de la sélection chilienne s’inscrit en pointillés. Et pour ceux qui en doutaient, les dernières déclarations de Sampa devraient lever ces doutes.

« Dans le contexte actuel, je ne veux ni travailler ni vivre dans ce pays ». La phrase est simple, aussi tranchante qu’une lame de rasoir. Interrogé par Juan Carlos Villalta, Jorge Sampaoli s’est livré, sincère sur la situation actuelle et son avenir au Chili. Morceaux choisis.

« J’ai été touché dans mon honneur et ma dignité personnelle lorsque j’ai été lié aux actes de corruption des précédents dirigeants et quand on a dit que je voulais profiter de ces moments pour en tirer des avantages économiques. C’est incroyable et inacceptable. »

« On m’a décrit comme quelqu’un d’intéressé seulement par l’argent. Je n’ai pas eu les émoluments de Bielsa ou de Berizzo. J’ai reçu des appels d’amis et de la famille à l’étranger qui me demandaient si j’étais mêlé à ses affaires troubles. Je ne pouvais croire qu’on me demande cela à moi, l’entraîneur qui a connu le plus de succès dans ce pays. Une folie. Mon contrat a été publié dans un journal. Ceci a-t-il était fait à Bielsa ? Bien, alors je l’ai dit à l’éditeur que cela m’avait blessé. Il a cassé la confidentialité de mon contrat et m’a exposé à la foule et faisant de moi un personnage uniquement motivé par l’argent. »

 « Je n’avais jamais imaginé qu’en si peu de temps, on pourrait détruire aussi facilement l’image d’un idole qui a tant donné au football chilien. Je suis franchement déçu et dans ces conditions, je ne peux continuer à diriger la sélection alors que mon esprit est ailleurs. Sincèrement, je pensais qu’Arturo Salah comprendrait et me laisserait partir librement. Il a lui-même vécu ce genre de situations et avait laissé tomber son projet. C’est pour cela que je suis surpris par sa position de vouloir me retenir en otage contre ma volonté. Je pensais que lors de la conférence de presse, il serait plus droit, qu’il expliquerait pourquoi j’ai décidé de ne pas continuer. Le scénario de ces derniers mois est un motif suffisant pour me laisser libre. »

« J’étais plein d’espoirs dans ma poursuite et j’avais des projets futurs très intéressants mais ce mauvais traitement est inacceptable. Je l’ai dit au Ministre des Sports qui a compris mes raisons. Sincèrement, je ne sais que dire de plus pour que vous compreniez à quel point je suis blessé par cette situation qui m’a vu exposé à des enquêtes rigoureuses comme si j’étais impliqué dans ces affaires de corruption. »

L’affaire parait donc entendue, la rumeur veut que l’officialisation tombe mercredi.

source

A propos de l'auteur
Nicolas Cougot
Author: Nicolas CougotWebsite: http://lucarne-opposee.fr
Créateur et animateur de Lucarne Opposée. A la recherche de piges. Portfolio et contact : http://nicolas.lucarne-opposee.fr/

  • Aucun commentaire trouvé