. . .

Paraguay – Clausura 2015 : la revanche des grands

  • Écrit par Nicolas Cougot

Après un Apertura remporté par le Cerro Porteño, le championnat paraguayen a repris ses droits et de Guaraní à Libertad en passant par le Nacional et Olimpia, ils sont plusieurs grands à vouloir prendre leur revanche. Présentation du Clausura et point après 3 journées.

Fidèle à ses mauvaises habitudes, Guaraní avait vu le dernier Apertura lui échapper au profit du Cerro Porteño alors que tout semblait enfin réuni pour que l’Aborigen décroche un onzième titre. Car si le duel Cerro PorteñoGuaraní a animé le dernier tournoi c’est aussi en raison de l’absence des autres traditionnels prétendants que sont Olimpia, Libertad et le Nacional. Après la coupure due à la Copa América et alors que l’Aborigen terminait sa belle campagne de Libertadores en demi-finale (voir ), le Clausura qui débute devrait permettre de retrouve ce top 5.

Guide des surnoms

12 équipes, 12 surnoms. Voici donc l’indispensable guide de survie pour bien suivre le championnat paraguayen

- Cerro Porteño : el Ciclón

- Club Deportivo Santaní : el Santa

- Deportivo Capiatá : Los escoberos

- Guaraní : el Cacique

- General Díaz : Águilas de Luque

- Libertad : Gumarelo

- Nacional : La Academia

- Olimpia : el Decano

- Rubio Ñu : los Ñuenses

- Sol de América : El Danzarín

- Sportivo Luqueño : Kure Luque

- Sportivo San Lorenzo : El Rayadito

Rêves de géants

Fort de son dernier titre, le Cerro Porteño souhaite poursuivre sur sa lancée et se montre gourmant sur le marché des transferts. Après le renouvellement du contrat de son meneur Jonathan Fabbro, le Ciclón s’offre Diego Lugano pour apporter de l’expérience dans l’axe de sa défense et ainsi protéger au mieux un autre nouvel arrivant Cristian Álvarez.  Avec un groupe quasi inchangé qui espère réaliser une bonne Sudamericana, le club de Barrio Obrero, qui a profité de l’intersaison pour présenter son projet de rénovation de la Olla qui vise à en faire le plus grand stade du pays, et a longtemps espéré attirer el León Nelson Haedo Valdez, affiche ses ambitions.

Mais derrière, Guaraní a beau dire au revoir à son avant-centre Federico Santander, le groupe de Fernando Jubero reste l’un des plus solides du pays, se renforce à petites touches avec notamment l’arrivée d’un nouvel attaquant, Cláudio Correa et s’appuiera sur ce qui fait sa force : sa formation. Il le faudra car entre Olimpia, Libertad et le Nacional, les ambitions ne manquent pas non plus. Le Decano rapatrie Pablo Zeballos qui, après des passages peu convaincants en Russie, au Brésil ou en Equateur, cherchera à retrouver le niveau qui était le sien lors de son dernier passage au pays et Alejandro Silva, un temps passé par Peñarol et Lanús, attire le prometteur Robert Piris Da Motta, jeune milieu défensif paraguayen, et s’offre un gardien expérimenté avec Diego Barreto et ses cinq titres de champion avec le Cerro Porteño. Le tout avec le rêve fou de faire revenir au pays Roque Santa Cruz avec qui les discussions avancent et voilà Olimpia grand prétendant au titre.

Côté Libertad, on change d’entraîneur, Ever Almeida replaçant Pedro Sarabia et on attire Richard Ortiz, ancien homme clé de Toluca, Wilson Leiva, auteur d’un bon tournoi avec le petit Deportivo Santaní ou encore Joel Burgueño, également auteur d’une bonne saison en Uruguay en attendant la signature d’el Tanque Santiago Silva. Reste à savoir si ces quelques arrivées, venant combler de nombreux départs, seront suffisantes pour espérer un meilleur tournoi que le précédent (si Libertad a terminé troisième, il n’a jamais véritablement espéré jouer le titre). Reste enfin le cas du Nacional. Auteur d’un Apertura catastrophique (huitième avec un seul point d’avance sur l’avant-dernier), l’ancien finaliste de la Libertadores devra hausser son niveau de jeu lors du Clausura. Le retour de Brian Montenegro, décisif pendant la Libertadores 2014 et chipé au né du Cerro Porteño semble indiquer que les ambitions sont de retour côté Academia. Reste désormais à les matérialiser sur le terrain.

Reste que le Clausura ne sera pas seulement une histoire de lutte pour le titre. Car à l’issue de celui-ci, nous connaîtrons les représentants paraguayens aux prochaines compétitions continentales. Le Paraguay envoie en effet en Libertadores les vainqueurs de l’Apertura et du Clausura mais aussi la meilleure (ou les deux meilleurs si les deux tournois ont été remportés par la même formation) équipes à la table générale. Le Cerro Porteño déjà qualifié, reste donc deux places à prendre soit en remportant le Clausura, soit en reprenant au général l’actuel second, Guaraní. L’Aborigen compte ainsi neuf points d’avance sur Libertad, douze sur Olimpia au coup d’envoi du Clausura. Pour la Sudamericana, quatre places seront distribuées entre les vainqueurs des deux tournois et les deux meilleures équipes de la table générale qui ne sont pas qualifiées en Libertadores (les trois si le vainqueur du Clausura est le même que celui de l’Apertura). Mais qui dit Clausura dit aussi lutte pour la survie qui s’annonce extrêmement compliquée pour les deux promus San Lorenzo et Santaní même si rien n’est mathématiquement inaccessible pour ce dernier, Rubio Ñu restant finalement à portée de tir à condition de prendre rapidement des points pour venir lui mettre la pression. Quand on se souvient de l’excellent début d’Apertura côté Santa, les motifs d’espoir demeurent.

Premières journées : Guaraní et Libertad en retard

Trois journées ont été disputées et si l’Aborigen avait probablement l’esprit tourné vers la Libertadores, les deux défaites concédées face à San Lorenzo puis face à Olimpia font démarrer le club de Jubero avec un déficit de points à rattraper. Le déficit est aussi important du côté de Libertad qui attend encore un succès afin d’oublier le carton encaissé face à Luqueño. Tout va bien en revanche pour le Decano qui prend sept points sur neuf et mène la danse devant un trio composé des deux promus engagés dans la lutte pour la survie et le champion sortant le Cerro Porteño. Le Nacional quant à lui est encore à portée du leader avec trois petits points de retard à l’heure de l’accueillir pour le compte de la quatrième journée de ce week-end.

Les buts de la 3e journée

You must have the Adobe Flash Player installed to view this player.

Résultats

Classement 

# Équipe J V N D Pts BP BC +/-
1 Olimpia 4 3 1 0 10 5 1 4
2 Deportivo Capiatá 4 3 0 1 9 4 4 0
3 Cerro Porteño 4 2 1 1 7 3 2 1
4 Sportivo San Lorenzo 4 2 1 1 7 4 4 0
5 Deportivo Santaní 4 2 0 2 6 7 5 2
6 Libertad 4 1 2 1 5 7 7 0
7 Guaraní 4 1 1 2 4 7 5 2
8 Sol de América 4 1 1 2 4 5 5 0
9 Nacional Asunción 4 1 1 2 4 3 3 0
10 Sportivo Luqueño 4 1 1 2 4 8 9 -1
11 General Díaz 4 1 1 2 4 2 8 -6
12 Rubio Ñú 4 0 2 2 2 2 4 -2

A propos de l'auteur
Nicolas Cougot
Author: Nicolas CougotWebsite: http://lucarne-opposee.fr
Créateur et animateur de Lucarne Opposée. A la recherche de piges. Portfolio et contact : http://nicolas.lucarne-opposee.fr/

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Your comments are subjected to administrator's moderation.
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé