. . .

Uruguay – Clausura 2016 : Peñarol et Nacional creusent l'écart avant la Libertadores

  • Écrit par Jérôme Lecigne

Les deux grands régalent à nouveau ce week-end avec deux victoires solides, sans encaisser de but et en régalant offensivement, de bon augure pour le début de la Libertadores. River Plate a donc perdu, sans Michael Santos parti signer un précontrat avec Malaga avec qui il jouera dès cet été. Le Defensor a perdu et Tejera s'en est allé. En bas de tableau, Villa Teresa a créé la surprise... en gagnant son deuxième match de la saison contre les Wanderers.

River Plate 0 – 3 Nacional

Match choc entre deux équipes qui participent à la Copa Libertadores. Avec une différence notable puisque Nacional ne commencera sa campagne que dans les semaines à venir, alors que River s'est qualifié cette semaine, au Chili, pour le tour principal. Et River Plate se présente donc avec une équipe fortement diminuée entre les blessures, les transferts en cours et les joueurs au repos. Pas de Michael Santos, de Schiappacasse, de Gorriaràn, d’Ale... Côté Nacional, c'est l'équipe type qui se présente, sans Cabaco blessé, remplacé par Victorino, mais avec le trident Barcia/Ramirez/López en attaque.

Les premières occasions sont pourtant pour River, avec Ciganda, titularisé en pointe, qui manque de contrôler un ballon dès la 5ème minute, à quelques mètres du but. Durant l'action qui suit, Polenta délivre un très ballon depuis le milieu de terrain vers Barcia qui remet légèrement en retrait pour López qui marque depuis l'entrée de la surface. Dès l'engagement qui suit, Barcia lance parfaitement dans l'espace Fucile, qui est bousculé à 50 cm de la surface. L'arbitre indique dans un premier temps coup-franc, avant de suivre l'avis de son assistant et d'indiquer penalty. On pourrait débattre longtemps de l'arbitrage, comme Peñarol qui a déposé un recours auprès de l'AUF contre les penaltys dont bénéficie le Nacional, mais que peut bien espérer Gonzalez en faisant une faute claire à un demi-mètre de la surface dans la direction du but ? López marque le penalty et, avec à peine douze minutes de jeu, le Nacional mène 2 à 0. Il faut malgré tout noter que la première mi-temps est plus équilibrée que le score ne le suggère. River Plate, comme à son habitude, joue avec trois attaquants, et le tout est très agréable. Rosso a d'ailleurs une grosse occasion, seul au six mètres, mais sa tête est bien arrêtée par Conde.

La deuxième mi-temps sera marquée par le rouge reçu dès la reprise par Pablo Gonzalez, qui avait pourtant été très bon en première période. A 10 contre 11, River Plate ne pourra plus rien proposer. Le pauvre Sebastiàn Ribas, entré sur le terrain à la pause, ne touchera que très peu de ballon, très esseulé en attaque. Le Bolso a beaucoup d'occasion mais qu'il n'arrive à conclure par manque de concentration. López marquera le troisième et dernier but à quelques minutes de la fin, sur une magnifique transversale de Fucile.

Côté Nacional, beaucoup de satisfaction. Des buts marqués, aucun encaissé, une victoire claire contre un adversaire qu'ils affronteront deux fois en Libertadores. L'attaque est très efficace, bien organisée, avec Ramirez et Barcia qui apportent beaucoup de vitesse. Attention malgré tout aux milieux à bien défendre, Poras et même Romero laissent parfois trop d'espace. Côté River, que dire ? L'équipe a obtenu cette semaine sa première qualification en Libertadores, et c'est déjà très bien.

Joueur du match : Pour son triplé, López, mais gros match aussi de Barcia, et de Fucile.

Portrait du joueur de la semaine : Nicolas El Diente López, le football à pleine dent.>

Nicolas López est un très bon joueur. Mais un très bon jeune joueur. Parti du Nacional à 18 ans, il est passé par la Roma, l'Udinese, l'Hellas Verona puis par Granada, sans convaincre ces équipes, sans marquer beaucoup de but. Il est parfois un peu faible physiquement, mais bénéficie d'un grand sens du but et d'une bonne frappe, comme Ivan Alonso qu'il a remplacé. L'air du pays semble lui faire du bien, avant peut être d'avoir de nouveau sa chance sous d'autres cieux. A seulement 22 ans.

El Tanque Sisley 0 – 2 Peñarol

Gros match entre les Carboneros et l'équipe fusionnée à Rivera, ville à la frontière brésilienne. Et oui, à Rivera, à l'Atiolio Paiva. Aucun lien entre les deux équipes et cette ville, mais l'été est souvent utilisé par les équipes pour « se balader » dans le pays. Le River-Nacional avait d'ailleurs lieu à Maldonado, autre ville de l'intérieur ayant un grand stade. Tant que celui de Peñarol n'est pas terminé, le stade de Rivera est le deuxième d'Uruguay en terme de capacité, devant le Gran Parque Central. Stade reconstruit pour la Copa America 1995, il est peu utilisé, comme les autres stades refaits pour cette compétition à Maldonado et à Artigas. Il n'y a en effet pas d'équipe pro à Rivera, et la distance (500 km mais 6 heures de route de Montevideo) rend difficile toute présence dans des championnats ou il n'y a presque que des équipes montévidéennes. Alors, de temps en temps, en été, les clubs visitent ce monument, qui a vu en son temps un Brésil - Argentine de Copa America en 1995, ou le seul Grenal qui s'est joué à l'étranger.

D'ailleurs, la pelouse n'était, évidemment, pas en très bon état. Mais cela n'a pas empêché Peñarol  de dominer le début de match. Dès la 17ème minute, Maxi Rodriguez combine bien avec Aguiar et centre vers Murillo qui trompe en deux temps Dario Silva. Le colombien, qui vient de signer à Peñarol, marque déjà pour son premier match. A la 35ème minute, Forlán tire un corner en deux temps et centre à l'entrée de la surface pour Aguiar qui frappe, du gauche, dans le petit filet. But qui ressemble fortement au but marqué par Tomàs Costa la semaine précédente. A la mi-temps, Peñarol gagne 2 à 0. Le milieu y est pour beaucoup, avec un très bon match de Costa, très bonne recrue argentine, qui est un vrai phare devant la défense. Il est le Thiago Motta que cherchait le Nahitan « Verrati » Nández durant la première partie de la saison. Devant ces deux récupérateurs, Aguiar et Maxi Rodriguez sont très efficaces, libérés d'une bonne partie des taches défensives. En deuxième mi-temps, le match sera plus équilibré, avec de nombreuses occasions pour Callorda et Acuña, mais Gurruceaga arrêtera toutes les frappes. Au final, victoire Carbonero assez logique, 2 à 0.

Côté Peñarol, le milieu est très satisfaisant. Il crée beaucoup plus de jeu que le milieu de Bengoechea lors de la première partie de saison. Forlán a été, pour une fois, moyen. Il a été remplacé en cours de match pour la première fois depuis son retour à Peñarol. Murillo n'est pas le meilleur techniquement, mais il est fort physiquement et dispose d'un bon jeu de corps. Il sera précieux au fil de la saison. Côté El Tanque, Yuri Galli a plutôt été bon en numéro 10. L'équipe n'a pas été suffisamment efficace dans les deux zones de vérité, que ce soit les défenseurs centraux Pendola et Fernández, et Callorda en attaque.

Joueur du match : Tomás Costa, très bonne recrue.

Ailleurs 

Wanderers 2 – 3 Villa Teresa : Grosse surprise puisque l'équipe de Vito Beato ne gagne que son deuxième match de la saison. Grosse déconvenue pour les Bohemios qui avaient l'opportunité de bien se placer au classement, mais qui vont devoir continuer à se soucier de la descente...

Fénix 2 – 0 IASA : Belle victoire de Fénix, avec un joli but de Cavallini.

Plaza Colonia 1 – 0 Liverpool : Victoire important de Colonia en passe de déjà valider son maintien, alors que Liverpool semble souffrir en ce début de Clausura.

Rentistas 2 – 1 Juventud de Las Piedras: Victoire dans les dernières secondes des Bichos.

Cerro 1 – 0 Danubio: Le Cerro rebondit après la défaite contre Peñarol. L'équipe de la Villa peut encore nourrir des espoirs au classement annuel, n'ayant pas de compétition international.

Defensor  1 – 3 Racing : Deuxième défaite d'un Defensor en pleine naufrage suite au départ de très nombreux joueurs lors du mercato. Tejera aurait donné sa démission à l'équipe, mais rien d'officiel encore.

Les rendez-vous de la semaine

Début de la Libertadores mardi pour River Plate et jeudi pour Peñarol. Attention à l’enchaînement pour River qui devra affronter Palmeiras. En championnat, le prochain week-end va être marqué par un PeñarolDefensor difficile pour les deux équipes puisque les carboneros auront joué à Lima (Pérou) durant la semaine, et que le Defensor n'a pas encore gagné lors de ce tournoi. A suivre également Nacional - Wanderers, les Bohemios avaient battu les Bolsos lors de l'Apertura.

Pour le reste

Nico López n'a pas pu garder le ballon malgré son triplé car River Plate a demandé officiellement au joueur de lui rendre, puisque River jouait à domicile et est donc propriétaire du ballon. La classe.

Gros débat lors du match FénixIASA puisque le pauvre gardien de Sud America a pris la semelle de Watermann en pleine mâchoire et a perdu connaissance. Voyant que le gardien ne pouvait bouger, une ambulance a été appelée, et elle est arrivée sur le terrain... 20 minutes plus tard. Finalement, le joueur va bien, mais la mutuelle des joueurs fait campagne pour qu'une ambulance soit présente à chaque match. Ce qui paraît logique.

Les buts

 

 

Résultats

Classement

# Équipe J V N D Pts BP BC +/-
1 Plaza Colonia 15 9 5 1 32 20 9 11
2 Peñarol 15 8 3 4 27 25 18 7
3 Sud América 15 7 4 4 25 17 16 1
4 Montevideo Wanderers 15 7 3 5 24 31 21 10
5 Nacional 15 7 3 5 24 21 17 4
6 Cerro 15 7 3 5 24 17 15 2
7 Fénix 15 6 5 4 23 18 13 5
8 Liverpool 15 7 1 7 22 16 18 -2
9 Rentistas 15 6 3 6 21 18 17 1
10 Defensor Sporting 15 6 3 6 21 23 29 -6
11 Villa Teresa 15 5 4 6 19 15 19 -4
12 Juventud 15 4 6 5 18 19 19 0
13 River Plate (Uru) 15 5 3 7 18 15 16 -1
14 Racing (Uru) 15 3 5 7 14 19 24 -5
15 Danubio 15 3 4 8 13 18 25 -7
16 El Tanque Sisley 15 2 1 12 7 14 30 -16

A propos de l'auteur
Jérôme Lecigne
Author: Jérôme Lecigne
Spécialiste du football uruguayen, Suisse de l'Amérique du Sud, Patrie des poètes Jules Supervielle, Juan Carlos Onetti et Alvaro Recoba

  • Aucun commentaire trouvé