. . .

Australie – A-league 2016 : Perth cartonne, Nordstrand signe son arrivée

  • Écrit par Antoine Blanchet-Quérin

Une fin de saison brisée pour le jeune international néo-zélandais de Central Coast, Storm Roux. Véritable ombre au tableau de la journée alors que Perth Glory croque violemment Brisbane Roar. Les Reds prennent les trois points à l’ultime minute devant le Victory et Morten Nordstrand fait déjà le bonheur des supporters de Newcastle.

Des Reds toujours invaincus

Un but à l’ultime seconde pour un dénouement prévisible mais cruel pour le Melbourne Victory en perdant le point du nul sur un but contre son camp de Scott Galloway. Melbourne avait tout essayé durant les 90 minutes mais Eugene Galekovic et ses montants en ont décidé autrement (0-1). Une rencontre plaisante, portée vers l’avant et chargée en action chaude. Les deux franchises se créaient mutuellement des actions de buts. Malgré ces efforts, le dernier geste n’avait pas la finition espérée ou les portiers étaient là pour contrer. Les montants ont aussi joué un rôle capital en stoppant le coup-franc de Guillerme Finkler et ensuite la frappe sèche de Craig Goodwin. C’est d’ailleurs lui qui était à la source du but contre-son-camp de Scott Galloway après la frappe de Kamau. Malheureusement sur l’action le joueur sortait complètement sonné après avoir reçu un énorme coup de genou lui procurant une inflammation de la taille d’un œuf qui l’obligeait à se faire hospitaliser. Adélaïde gagne à Melbourne, ce qu’ils n’avaient plus fait depuis 5 années, une victoire qui les approche un peu plus du haut de tableau.

 

Morten Nordstrand soigne son arrivée

Le danois Morten Nordstrand a brillé et éclaboussé son talent devant ses nouveaux fans et son nouvel entraîneur. L’ancien de Copenhague a été l’instigateur du succès de Jets devant des ‘Nix redoutables (3-2). Tandis que le danois apparaissait sur la feuille de match de Newcastle, Wellington se félicitait encore de la prolongation de 10 ans de leur licence en A-League en retrouvant Ben Sigmund en défense après une longue absence. Les jaunes et noirs étaient au rendez-vous en début de match après l’ouverture du score par Hamish Watson seul au second poteau à la suite d’un corner (22ème). Dans le centre du jeu de Newcastle, Leonardo a été l’épine dans le pied aux néo-zélandais. Ce fut lui qui était à la source du C.S.C. égalisateur d’Andrew Durante (27ème). A l’inverse la défense n’a pas du tout été à la hauteur en se faisant prendre de vitesse et Hamish Watson profitait une nouvelle pour redonner l’avantage (37ème) avant que Morten Nordstrand nettoyait la lucarne d’une superbe frappe enroulée bien servi par le brésilien Leonardo et infligeait le coup final en quasi-soliste par une frappe puissante à ras de terre. C’est sûr, Nordstrand n’est pas venu uniquement pour profiter du soleil au grand bonheur des supporters heureux de repartir avec les trois points et trois buts inscrits.

 

Sydney FC, toujours maître de sa ville

Avec un Allianz Stadium plein à craquer du haut de ses 40'382 spectateurs, Sydney FC a encore conservé son siège de maître de sa ville malgré la bonne forme de son ennemi du Wanderers. Un match nul même si le spectacle était là (1-1). Un derby lancé très vite sur le chemin du but par la tête parfaite de Dario Vidosic sur un centre de Mark Bridge (12ème). Une superbe finition qui n’a laissé aucune chance à Vedran Janjetovic devant les yeux de ‘The Cove’ (kop du Sydney FC). Ensuite, c’est l’histoire d’un règlement de compte ; Jurman veut récupérer le ballon dans les mains de Reddy qui le lui envoie en pleine tête. Une étincelle suffisante pour déclencher une mêlée générale où Jacques Faty a eu les réflexes nécessaires pour calmer tout le monde rapidement. A partir de là, Sydney FC répondait de la meilleure des manières. Sur une ouverture parfaite de Ryall pour Filip Holosko, le centre tombait dans les pieds de David Carney qui trouvait son capitaine Alex Brosque et d’une talonnade astucieuse profitait du détournement de Scott Jamieson pour égaliser. Un but qui clôturait le score et le résultat qui ne peut plaire au Sydney FC à l’inverse le WSW profite de ce point pour reprendre la tête du championnat.

 

L’ogre Glory

Tout seul sur sa côte Ouest et en totale reconstruction après sa tricherie économique de la saison passée, Perth Glory a de la chance d’avoir un Kenny Lowe qui a travaillé dans l’ombre en essayant de retrouver une élite dans son onze et reconquérir l’euphorie du haut de classement que lui et son équipe avait côtoyé si longtemps l’année dernière. Après neuf mois de travail Kenny Lowe commence à trouver des solutions très efficaces à l’image de la correction infligée à Brisbane pour les 20 ans du partenariat du club et de l’assureur QBE (6-3). Dans une première mi-temps de folie c’est Perth Glory qui ouvrait la marque en premier par Andy Keogh (4ème) s’en suit un but similaire de Jamie Maclaren ne célébrant pas dans son ancienne maison (17ème) puis c’était lui à l’origine du pénalty accordé à Brisbane conclu par Dimitri Petratos (28ème). Les Violets (en bleu ce soir !) ne lâchait pas le score en égalisant quelques minutes plus tard sur une tête de Chris Harold qui signe sa meilleure saison en 6 ans de championnat. Le jeu de passe-passe continuait, sur corner Jade North traînait au second poteau claquant le troisième but des Roar (36ème) mais était spectateur sur la nouvelle réduction du score de Perth sur un coup franc à 35 mètres magnifiquement transformé par Nebo Marinkovic (38ème). Perth prenait l’avantage avant le retour aux vestiaires par l’intermédiaire de son nouveau joueur, le défenseur Shane Lowry (41ème). Les esprits calmés et le palpitant apaisé la seconde mi-temps n’était pas du même calibre même si Diego Castro profitait d’un pénalty provoqué par Andy Keogh pour s’inscrire dans la déjà longue liste des buteurs du soir (49ème) jusqu’à ce que Richard Garcia ferme la marche en fin de match (86ème). Avec 9 buts, Perth entre parmi les équipes ayant claqué le plus de but en un seul match avec Brisbane. Plus d’un exploit offensif, Perth n’est plus qu’à un unique point de la zone du top 6.

 

Promenade de santé pour City

Il est loin le temps de exaltation de l’arrivée de Luis Garcia faisait oublier tous les tracas sportif du club rejoint. Mieux, l’espagnol n’avait que peu de mal à s’imposer dans une équipe très faible et remotivée par sa venue. Le temps de retrouver ses esprits, Central Coast était toujours dernier et même si un de ses joueurs avait une Ligue des Champions dans ses poches, ça ne change rien à leur piètre résultat (4-1). Devant, City et sa défense de l’enfer. Chantier à grande échelle, la défense de City est l’énigme numéro 1 du club, comment les Sky Blues peuvent-ils concéder autant de buts ? Rien à y faire, même à cinq défenseurs les balles arrivent à percer et terminer dans les filets comme sur le but de Mitch Austin (34ème). Au grand dam de sa défense, l’avant-garde Citizens veille à cacher ce défaut avec notamment un homme et pas n’importe lequel, Aaron Mooy impliqué sur le premier but servant son défenseur Patrick Kisnorbo (48ème) avant de transformer un pénalty en seconde mi-temps (66ème). Une action ensuite terrible, la blessure de Storm Roux qui détruisait sa jambe gauche et faisait stopper le jeu durant 10 longues minutes. Une mauvaise chute qui lui fracturait le tibia et l’épaule. Un départ lourd de conséquence auquel s’ajoutait le carton rouge de Fabio Ferreira, seul réel espoir du club. Une nouvelle bouillie collective à laquelle Ben Garuccio a ensuite profité pour inscrire son premier but de la saison (69ème) avant le neuvième d’Aaron Mooy (90ème). Une pâle copie pour Central Coast avant le ‘F3 Derby’, Melbourne City valide sereinement sa place de quatrième.

 

Résultats

Classement

# Équipe J V N D Pts BP BC +/-
1 Adelaïde United 27 14 7 6 49 45 28 17
2 Western Sydney Wanderers 27 14 6 7 48 44 33 11
3 Brisbane Roar 27 14 6 7 48 49 40 9
4 Melbourne City FC 27 13 5 9 44 63 44 19
5 Perth Glory 27 13 4 10 43 49 42 7
6 Melbourne Victory 27 11 8 8 41 40 33 7
7 Sydney FC 27 8 10 9 34 36 36 0
8 Newcastle Jets 27 8 6 13 30 28 41 -13
9 Wellington Phoenix 27 7 4 16 25 34 54 -20
10 Central Coast Mariners 27 3 4 20 13 33 70 -37

A propos de l'auteur
Antoine Blanchet-Quérin
Author: Antoine Blanchet-Quérin
Reporter du football australien (Socceroos, A-League, FFA Cup, NPL) en France pour Lucarne Opposée.

  • Aucun commentaire trouvé