. . .

Australie – A-league 2015 : Adelaïde et City en demie

  • Écrit par Nicolas Cougot

Un match pour une place dans le dernier carré. Pendant que Melbourne Victory et Sydney FC se préparent tranquillement pour leur demi-finale, leurs futurs adversaires allaient être connus ce week-end.

Nous sommes enfin rentrés dans la dernière ligne droite dans la A-league 2015. Après 30 journées de suspense quelque peu amputé par la condamnation de Perth, l’heure des play-offs avait sonné pour ce premier week-end de mai. Melbourne Victory et Sydney FC allaient ainsi connaître leur futur adversaire.

Adelaïde éteint Brisbane

Qualifié grâce à la condamnation de Perth, le tenant du titre Brisbane se rendait ainsi à Adelaïde pour un duel opposant deux équipes irrégulières, capables de proposer un niveau de jeu au-dessus de la moyenne tout comme elles sont capables de basculer dans la médiocrité.

La rencontre débutait sur un coup de canon, celui de Craig Goodwin sur un coup-franc des 25 mètres qui nettoyait la lucarne de Young et embrasait l’Adelaïde Oval. Malheureusement, la suite n’était pas du même niveau. Le match tombait dans une série d’approximations défensives et de maladresses offensives et était relancé par une énorme boulette de Dylan McGowan qui offrait le but de l’égalisation à Thomas Broich sur une horrible passe en retrait. Les hommes de Gombau allaient alors attendre la seconde période pour accumuler les situations de but. Tour à tour Cirio et Goodwin allaient buter sur un Jamie Young en feu, capable de tout repousser. Tout sauf une dernière offensive des Reds. Entré à 15 minutes du terme, Palanca était servi par Cirio, slalomait côté droit et servait un autre entrant, Awer Mabil pour le 2-1. L’ancien réfugié des camps de Kakuma (voir L'histoire d'un nom : Awer Mabil) libérait définitivement l’Adelaïde Oval, les Reds éliminent le tenant du titre. Ils défieront désormais Sydney pour une place en finale qu’ils n’ont plus connu depuis près de 6 ans (voir Melbourne remporte la A-league)

 

Wellington craque encore

En huit déplacements au Westpac Stadium, Melbourne City ne s’était imposé qu’a une seule reprise et restait sur deux résultats nuls sans but. A l’heure de défier les Nix, les coéquipiers du français Harry Novillo ne partaient ainsi pas favoris. Le français allait être l’homme du match.

Unique danger pour la défense des Nix en première période, il permettait à City de répondre assez timidement aux tout aussi timides situations des locaux, la meilleure opportunité étant la frappe enroulée de McGlinchey sur la barre. Aussi pensait-on vraiment se diriger vers un troisième 0-0 consécutif tant le match était fermé. Mais à l’heure de jeu, une frappe de Mooy était déviée par Kennedy dans les filets de Moss, Melbourne ouvrait le score. Assommé, Wellington s’exposait aux offensives des hommes de van’t Ship, toutes emmenées par un excellent Novillo. Le français allait être justement récompensé dix minutes plus tard, sa frappe détournée par un défenseur ricochant sur le poteau puis dans le dos de Glen Moss et tuait le match. Derrière, si Nathan Burns se démenait offensivement pour les Nix, le danger n’était jamais bien grand pour Velaphi, Melbourne City décroche sa demi-finale pour nous offrir un derby de Melbourne, une fois encore, Wellington a raté son rendez-vous avec l’histoire.

A propos de l'auteur
Nicolas Cougot
Author: Nicolas CougotWebsite: http://lucarne-opposee.fr
Créateur et animateur de Lucarne Opposée. A la recherche de piges. Portfolio et contact : http://nicolas.lucarne-opposee.fr/

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Your comments are subjected to administrator's moderation.
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé