. . .

Uruguay – Apertura 2015 : des débuts et des buts

  • Écrit par Jérôme Lecigne

Retour du football uruguayen ce week-end avec la première journée de l'Apertura. Nous avions laissé le championnat uruguayen sur une finale remportée par le Nacional, il est de retour avec notamment les deux grands qui ont gagnés, des nouveaux qui ont soufferts et quelques buts exceptionnels.

Peñarol 3 – 0 Cerro

Ce match a fait la polémique car, pour le premier match officiel de Forlán au pays, le stade Centenario était tristement vide, environ 7 000 personnes. L'affluence a souffert de la mauvaise réputation des affrontements entre les deux équipes et des prix fixés par Cerro qui accueillait. Le club n'avait pas reçu l'autorisation de recevoir au Troccoli, ou alors en fermant une bonne partie du stade. Ils ont donc décidé de jouer au Centenario, mais en fixant des prix supérieurs aux prix habituels (environ 12 à 15 euros pour un supporter de Peñarol). Au final, ces derniers ne se sont donc pas déplacés. Il n’y aura pas non plus de supporters carboneros au prochain match puisque Peñarol a pris deux huis clos suite aux incidents de fin de saison dernière. Triste.

Pour revenir au football, le club Aurinegro a joué avec un milieu composé de Nández, Valverde, Zalayeta, Forlán et Aguiar dans une sorte de 4-1-4-1 ou Ifran a paru isolé en attaque en première mi-temps. Ce milieu, pressé assez haut par le Cerro, a eu du mal à construire des actions. Il a fallu une frappe extraordinaire du brésilien Diogo, de 31 mètres, pleine lucarne, pour débloquer la situation à la 43ème minute. En deuxième mi-temps, avec plus d'espace en attaque, Peñarol a beaucoup plus dominé son adversaire et on a enfin pu voir du football. Sur une de ces occasions, Aguiar a doublé la mise sur une passe en retrait de Zalayeta. Il a rendu hommage à Pacheco lors de la célébration de son but. Et grâce à la pression mise par Cerro pour réduire la marque, Nández a pu marquer un troisième but, accordé finalement au défenseur contre son camp.

Durant ce match, Nández a été très bon, dans tous les aspects offensifs et défensifs du jeu. Il a apporté du liant entre les lignes et a récupéré un nombre incroyable de ballon. L'autre bonne surprise a été Gurruceaga, jeune gardien qui commence donc la saison comme titulaire et qui a été bon sur tout ce qu'il avait à faire. Il a été chercher un coup franc en lucarne, et a été bon sur les quelques ballons aériens qui se sont présentés à lui. A confirmer. Forlán a été présent, magique même sur certains contrôles et certaines actions, mais il a encore du mal à se situer dans ce « milieu » qu'essaie d'organiser Bengoechea. Zalayeta manque de rythme, mais il donne quand même deux passes décisives (presque trois si le dernier but n'était pas contre son camp). Peñarol a donc réussi son entrée en matière, avec un mélange détonnant d'immense talent et de jeunes très bons. S'ils arrivent à renforcer leur fonds de jeu, ils seront très durs à battre.

Côté Cerro, il a manqué beaucoup pour pouvoir inquiéter sérieusement Peñarol. Ils ont été agressifs, mais trop peu dangereux techniquement. Silveira et Boghossian ont essayé de presser au milieu de terrain, et ils l'ont bien fait en début de match, mais n'ont ensuite pas été suffisamment précis en attaque. A noter le bon match de Baltasar Silva en défense.

Joueur du match : Pour moi Nahitan Nández, la télé uruguayenne lui a préféré Aguiar.

River Plate 1 – 2 Fénix

Le Saroldi au coup d'envoi

Ce match était très attendu, c'était d'ailleurs le troisième match télévisé de la journée, car il marquait le retour de Carrasco sur le banc de River Plate. Et malheureusement pour les supporters présents au Sarroldi, le spectacle n'a pas été au rendez-vous. River a bien essayé de jouer haut avec trois attaquants, mais Fénix a su parfaitement contrecarrer les plans de Carrasco en jouant bas et regroupé en défense, mais avec une attaque toujours à la limite du hors-jeu recevant des ballons remontés rapidement par le milieu de terrain. Avant que le jeu de River ait pu complètement se mettre en place, Fénix s'était mis à l'abri. Le premier but vient d'un centre de Schettino coupé par Maxi Perez au premier poteau. Le deuxième de Lucas Cavallini sur un centre de Maxi Perez. 2 à 0 au bout de 60 minutes, manque complet d'organisation défensive, de placement, de compensation coté River. De son côté, l'attaque de Fénix a été très efficace. Cavallini monte chaque saison en puissance, il a un profil qui ressemble beaucoup à celui de Gignac, pas toujours très précis mais intelligent dans ses placements. Il a joué derrière les défenseurs et cela a fini par payer.

River Plate essayera de remonter en fin de match mais sans succès, malgré le but magnifique, sur une belle talonnade, de Santiago Garcia. Il reste beaucoup de travail pour Carrasco puisque le prochain match est contre Nacional la semaine prochaine. Si sa défense joue de la même façon, River en prendra au moins cinq.

Joueur du match : Maximiliano Perez, un but, une passe décisive.

Nacional 4 – 1 Villa Teresa

 

L'escouade du Nacional

Le premier match en première division de Villa Teresa aura donc été très difficile... notamment parce que Nacional a très bien joué ce match. Dès la 22ème minute, Carlos De Pena reprenait un centre à ras de terre à l'entrée de la surface et trompait le gardien d'une belle frappe cadrée. Les choses se sont corsées fortement quand l'arbitre a sorti un carton rouge à la 41ème pour Pereira. Le rouge paraît sévère pour le joueur de Villa Teresa. Avant la mi-temps, Ivan Alonso marquait le deuxième sur un magnifique but, sorte de tête lobée pleine lucarne. Premier but pour Alsonso hier, mais au vu de sa forme, il va bien en repasser une quinzaine cette saison s'il ne se blesse pas. Villa Teresa a réduit le score par De Leon sur coup de pied arrêté mais dès le début de la seconde période, Nacho Gonzalez sur une frappe contrée puis De Pena terminé le travail pour un score final de 4-1.

Alors attention, je vais faire l'éloge de ce Nacional qui a très bien joué, avec Munua qui continue dans cet esprit de jeu qui habite le club depuis quatre à cinq ans. Mais avant tout cela, il faut relativiser le résultat et la méthode au vu du jeu de Villa Teresa. Ces derniers ont été en retard sur un nombre incalculable d'actions, ce qui a d'ailleurs entraîné beaucoup de cartons et de fautes grossières. Le carton rouge n'a évidemment pas aidé, mais Villa Teresa aurait dû avoir deux ou trois autres rouges si l'arbitre avait été moins compréhensif.

Malgré tout, le match fût un régal pour Nacho Gonzalez, ancien du Standard de Liège, au milieu de terrain. Avec l'espace dont il a bénéficié, il a pu organiser les attaques tel un chef d'orchestre, passant par De Pena à gauche, Porras à droite, ou directement, avec des petits ballons lobés, par Ivan Alonso. Nacional a récupéré les ballons très haut, et forcément, dans ce cas, le football est beaucoup plus simple. Très belle organisation offensive.

Joueur du match : Ignacio « Nacho » Gonzalez

Ailleurs

Plaza Colonia 1 – 2 Rentistas : Malgré le premier but de la saison marqué par Leal, Colonia a perdu son premier match à domicile.

Wanderers 1 – 1 Liverpool : Wanderers se sauve à la dernière minute après avoir été dominé durant tout le match.

Juventud 0 – 2 Danubio : Doublé de Grosmuller dont un magnifique coup franc. La Juventud a souffert en fin de match, l'apprentissage des matchs post-compétition internationale.

El Tanque 2 – 3 Racing : Racing a remonté la situation après avoir été mené 2 à 0. Doublé d'Ezquerra.

Defensor – IASA : Le match a été reporté à mercredi suite au déplacement de Defensor en Sudamericana.

Pour le reste...

Recoba souhaiterait pouvoir être candidat au poste de président du Nacional en Novembre. Même si c'est sur un « ticket » avec un autre membre du directoire du club.

Federico Valverde était titulaire pour la 1ère fois pour Peñarol ce week-end à 17 ans. Il est annoncé au Real Madrid quand il aura 18 ans. Il lui reste donc un an pour beaucoup progresser...

Les buts

 

 

Résultats

Classement

# Équipe J V N D Pts BP BC +/-
1 Nacional 2 2 0 0 6 6 2 4
2 Danubio 2 2 0 0 6 5 1 4
3 Peñarol 2 1 1 0 4 5 2 3
4 Montevideo Wanderers 2 1 1 0 4 4 3 1
5 Fénix 2 1 1 0 4 3 2 1
6 Defensor Sporting 1 1 0 0 3 2 0 2
7 Rentistas 1 1 0 0 3 2 1 1
8 Plaza Colonia 2 1 0 1 3 3 3 0
9 Racing (Uru) 2 1 0 1 3 3 4 -1
10 Sud América 1 0 1 0 1 1 1 0
11 El Tanque Sisley 2 0 1 1 1 4 5 -1
12 Liverpool 2 0 1 1 1 2 3 -1
13 Juventud 1 0 0 1 0 0 2 -2
14 River Plate (Uru) 2 0 0 2 0 2 4 -2
15 Villa Teresa 2 0 0 2 0 3 7 -4
16 Cerro 2 0 0 2 0 1 6 -5

A propos de l'auteur
Jérôme Lecigne
Author: Jérôme Lecigne
Spécialiste du football uruguayen, Suisse de l'Amérique du Sud, Patrie des poètes Jules Supervielle, Juan Carlos Onetti et Alvaro Recoba

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Your comments are subjected to administrator's moderation.
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé