. . .

Dernière mise à jour 24/10/2014 17:16

Les bleues décrochent leur mondial.

  • Écrit par Nicolas Cougot
  • Publié dans la catégorie coupe du monde

Mercredi 15 septembre 2010

Equipe de France féminine

Après un terrible match aller soldé par un score nul et vierge, l’équipe de France féminine n’avait pas le choix : il fallait marquer et ne pas perdre en Italie.

Elles avaient fait un parcours sans faute et étonnamment crispées, n’avait pu venir à bout d’une redoutable équipe italienne samedi dernier. En abordant ce match retour, dire que la confiance était bleue aurait été exagéré même s’il n’y avait pas forcément le feu. Pourtant, la rencontre aller avait laissé son lot d’incertitudes : dominatrice en phase de groupe, les bleues avaient longtemps parues inoffensives devant une équipe italienne bien en place. Pire, sans une parade énorme de Bérangère Sapowicz, les bleues auraient pu repartir avec une défaite qui, il faut le reconnaître aurait été bien imméritée.

Ces incertitudes devaient être dans les têtes lors de ce match retour. A l’image de la prestation du week-end dernier, et malgré une nouvelle organisation tactique (exit Le Sommer et Thomis sur les côtés) l’équipe de France de Bruno Bini a longtemps parue engluée dans les mailles italiennes. Dans une première période qui ressemblaient à ces matchs France – Italie des années 80, ce sont les transalpines qui ouvraient la marque par l’inévitable Patrizia Panico (34e).

Les bleues menées à la pause, leurs supporters commençaient à se demander si le piège italien n’était pas parfait. Pourtant, fidèles à leurs principes de jeu, les tricolores allaient enfin se libérer. Le moment où tout bascule intervient lorsqu’Elise Bussaglia récupère un ballon qui traine dans la surface et fusille Picarelli (54e). L’équipe de France passe alors du rang d’éliminée à celui de qualifiée et se libère. Trois minutes plus tard, Gaétane Thiney, l’une des meilleures bleues cette après-midi, signe LE but du match. La jeune avant-centre de Juvisy décroche un missile qui se loge en pleine lucarne italienne (57e). 2-1, l’Italie est assommée, la France va alors contrôler la partie. Derrière, Laura Georges est impériale et symbolise la domination française dans tous les compartiments du jeu. Le rythme s’effondre et Sonia Bompastor va alors venir ponctuer cette belle après-midi d’une frappe parfaite sur coup-franc (90e). Bérangère Sapowicz, sans doute suite à un relâchement bien compréhensible, offrira la réduction du score aux italiennes suite à une faute de main (92e) mais plus rien ne changera : l’Equipe de France féminine participera à sa seconde Coupe du Monde allemande au mois de juin prochain. A la vue de la prestation livrée cet après-midi (et surtout la seconde période), c'est plus que mérité.

Lucarne Opposée sera bien évidemment à leur côté.

Feuille de match :

Italie 2 – 3 France

Coupe du Monde 2011 – Barrages qualificatifs.

Buts : Panico (34e), Domenichetti (92e) pour l’Italie, Bussaglia (54e), Thiney (57e) et Bompastor (90e) pour la France.

Arbitre : Jenny Palmqvist (Suède)

Avertissements : Fuselli (49e) et Domenichetti (76e) pour l’Italie, Meilleroux (87e) pour la France.

Italie : Picarelli, Manieri, Tona, Gama, D’Adda (Guagni 70e), Camporese, Parisi (Pini 89e), Domenichetti, Zorri, Fuselli (Conti 74e), Panico. Entraîneur : P. Ghedin

France : Sapowicz, Dusang, Georges, Meilleroux, Franco, Abily, Bompastor, Henry (Le Sommer 46e), Necib, Bussaglia, Thiney. Entraîneur : B. Bini

MISE A JOUR : les dernières minutes en vidéo

A propos de l'auteur
Nicolas Cougot
Author: Nicolas CougotWebsite: http://lucarne-opposee.fr
Créateur et animateur de Lucarne Opposée. A la recherche de piges. Portfolio et contact : http://nicolas.lucarne-opposee.fr/

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Your comments are subjected to administrator's moderation.
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé