. . .

Mexique – Apertura 2015 : intraitable top 5

  • Écrit par Nicolas Cougot

Les semaines se suivent et se ressemblent dans un Apertura plus spectaculaire que jamais. Au milieu des golazos et de l’avalanche de buts, le top 5 du tournoi n’en finit plus d’avancer.

Après les 32 buts inscrits lors de la quatrième journée et les 37 de la semaine passée, le rythme ne faiblit pas en Liga MX. 6e journée, 30 buts en 9 matchs et toujours pas de 0-0 (un seul en 54 matchs !). Et s’il est un autre constante, c’est que le groupe de tête suit un rythme difficile à suivre.

A commencer le leader León. Chez lui, le premier de la classe recevait un Chivas condamné à oublier le fait qu’il se déplaçait chez le leader et à prendre des points le spectre de la dernière place planant sur le Rebaño. C’est ainsi que le premier quart d’heure tournait à l’avantage des visiteurs qui se montraient plus présents et plus offensifs que les hommes de Pizzi. Mais ces derniers prenaient leur temps. Petit à petit, la Fiera se réveillait, Navarro, Hernández et surtout Boselli tentaient leur chance sans succès. La décision se faisait sur corner, Juan González plaçant une tête que José Antonio Rodríguez ne pouvait que détourner dans ses buts. Fort de cette avance, la Fiera gérait tout en cherchant à tuer le suspense. Son Chivas bloqué, el Chepo de La Torre sortait Fierro pour Fabián, le Rebaño se montrait alors plus dangereux. Brizuela passait tout près d’égaliser. Mais finalement, les rares opportunités de Chivas n’étaient pas de véritables occasions, Martínez n’était quasiment pas mis à contribution, le deuxième acte s’avérait plus pauvre. León s’impose chez lui et s’assure de conserver la première place devant la meute. De son côté, Chivas continue de couler. Avec cette quatrième défaite en six journées, pire départ de la carrière d’el Chepo de La Torre, le Rebaño a beau s’en prendre à l’arbitrage, il se retrouve désormais doublé par Puebla aux Cocientes après l’incroyable retournement de situation réussi par la Franja face aux Tuzos de PachucaCes derniers menaient en effet 2-0 après un quart d’heure, Nahuelpán, depuis écarté du groupe pour des raisons disciplinaires, ayant inscrit son sixième but avant que Pizarro ne l’imite quelques minutes plus tard. Mais Puebla, qui avait touché à deux reprises la barre transversale d’Óscar Pérez, a réussi à passer trois buts aux Tuzos en 10 minutes pour s’imposer chez lui. Conséquence, il ne reste plus que les Dorados, tombés face à d’impressionnants Pumas, pour éviter à Chivas la place de relégable. Autant dire que la pression n’a jamais été aussi forte sur le Rebaño.

Ayant décroché son quatrième succès en cinq matchs, Puebla reste l’une des grandes menaces à la première place de León. Mais les Tuzos ne sont pas seuls. Outre les Pumas et leurs trois victoires de rang, l’autre meilleure attaque du tournoi, América reste positionnée. A l’Azteca, las Águilas ouvraient le score à la fin du premier quart d’heure sur un penalty d’Andrade consécutif à une faute de Cervantés sur le même Andrade. Le score ouvert, les hommes d’Ambriz n’ont pas véritablement profité de l’occasion de pour rapidement creuser l’écart mais les Tiburones se montrant peu inspirés, le danger semblait bien loin. El Rifle Andrade allait définitivement l’écarter juste avant le retour aux vestiaires sur un exploit solitaire. América se contentait alors de gérer et quand les Tiburones parvenaient à revenir sur un énorme coup-franc d’Albín, las Águilas s’empressaient de faire de nouveau le break, ne laissant ainsi aucun espoir à leur victime du jour. Sans forcer, América décroche ainsi un quatrième succès de rang et reste à trois points du leader. A leurs côtés, les Diablos Rojos de Toluca qui après s’être tranquillement débarrassé de Chivas la semaine passée se sont offert une autre équipe de Guadalajara, Atlas. Les Zorros de Matosas, qui a ensuite déclaré être responsable de la défaite, n’avancent pas et s’en remettent désormais à travailler l’aspect psychologique pour espérer inverser la tendance. De son côté, Toluca peut désormais faire chauffer sa Bombonera pour accueillir le leader la semaine prochaine pour le choc au sommet de la septième journée.

De ce groupe, les Rayados en sont sortis. Malgré une nouvelle merveille signée Edwin Cardona, les hommes d’el Turco n’ont pas réussi à enchaîner chez eux face au Santos Laguna de l’intérimaire Robert Siboldi qui laissera la place à l’espagnol Pako Ayestarán, grand ami et ancien assistant de Rafa Benitez, se faisant rejoindre sur un penalty à cinq minutes du terme de la rencontre. Même constat d’échec pour les Monarcas dont l’embellie de début de tournoi semble bien lointaine. Morelia a eu beau ouvrir le score d’entrée de match, Velázquez profitant d’une drôle de façon de jouer le hors-jeu de la part des Jaguares, mais a ensuite cédé à trois reprises face à un Chiapas qui se replace désormais dans le top 8.

Le top 8 se rapproche aussi pour les Tigres du nouveau sélectionneur intérimaire Tuca Ferreti qui décrochent leur second succès du tournoi au Caliente de Tijuana et reviennent désormais à trois points de la Liguilla. Pendant ce temps, la descente aux enfers se poursuit pour Cruz Azul qui se fait punir par son ancien avant-centre Tito Villa auteur d’un triplé dans la pure tradition des vrais neuf qui offre à Querétaro un premier succès depuis un mois.

Les buts

 

 

Résultats

Classement

# Équipe J V N D Pts BP BC +/-
1 Pumas UNAM 17 11 2 4 35 37 20 17
2 Deportivo Toluca 17 10 2 5 32 33 24 9
3 León 17 10 0 7 30 32 31 1
4 Jaguares Chiapas 17 8 5 4 29 31 27 4
5 Tigres UANL 17 8 4 5 28 26 16 10
6 América 17 9 1 7 28 30 21 9
7 Puebla FC 17 8 3 6 27 22 20 2
8 Tiburones Rojos de Veracruz 17 8 3 6 27 23 27 -4
9 Rayados Monterrey 17 6 5 6 23 32 29 3
10 Monarcas Morelia 17 7 2 8 23 26 26 0
11 Querétaro FC 17 6 4 7 22 25 25 0
12 Pachuca CF 16 6 3 7 21 29 31 -2
13 Chivas 16 5 3 8 18 22 26 -4
14 Cruz Azul 16 4 5 7 17 17 24 -7
15 Atlas 16 5 2 9 17 17 27 -10
16 Santos Laguna 17 4 5 8 17 21 24 -3
17 Tijuana 17 5 1 11 16 21 30 -9
18 Dorados de Sinaloa 17 3 6 8 15 13 29 -16

A propos de l'auteur
Nicolas Cougot
Author: Nicolas CougotWebsite: http://lucarne-opposee.fr
Créateur et animateur de Lucarne Opposée. A la recherche de piges. Portfolio et contact : http://nicolas.lucarne-opposee.fr/

  • Aucun commentaire trouvé