. . .

Brésil – Brasileirão 2015 : chutes à l’avant

  • Écrit par Nicolas Cougot

17ème journée au Brésil dominée par deux énormes derbies : le Majestoso d’un côté, le Gre-Nal de l’autre. Pendant ce temps, les leaders pouvaient en profiter pour s’échapper.

De São Paulo à Porto Alegre, le week-end du 8 août était celui des clássicos. Premier dans l’ordre chronologique, le Majestoso entre São Paulo et Corinthians pouvait être celui qui allait permettre au Tricolor de recoller à son grand rival local, actuel deuxième au général, six points devant. Le duel opposait deux techniciens qui avaient montré beaucoup de respect entre eux avant le match et débutait comme attendu, avec un São Paulo qui pressait d’entrée et cherchait à imposer son rythme, pensant trouver rapide récompense lorsque Ganso reprenait un ballon repoussé par le poteau après une tête de Centurión avant de constater que le meneur brésilien était hors-jeu. Centurión mettait de nouveau à contribution Cássio, São Paulo pensait alors avoir le match en main. Mais le Corinthians de Tite est une redoutable machine. Solide en défense, le Timão a l’intelligence de savoir saisir la moindre opportunité de faire mal. 20e minute, un déboulé de Uendel côté gauche, un caviar pour Luciano, 1-0. Loin d’être assommé, le Tricolor repartait à l’offensive. Bruno jonglait et débordait côté droit, Luis Fabiano, en pivot aux six mètres, trouvait la barre. Copier – coller quelques minutes plus tard pour l’ancien milanais qui, servi par Ganso, trouvait le poteau. La malchance quittait Lus Fabiano d’entrée de second acte lorsqu’il n’avait plus qu’à pousser au fond une frappe de Centurión repoussée par Cássio. Le match équilibré, les deux équipes allaient ensuite se rendre coup pour coup, les meilleures situations restant en faveur du Timão jusqu’à la traditionnelle polémique, un penalty non accordé pour une main de Uendel qui sortait une frappe de Wesley en fin de match. Malgré les protestations des joueurs d’Osorio, rien n’y faisait. São Paulo et Corinthians partagent les points, le Tricolor ne raccroche pas au wagon quand le TImão se voyait alors en danger de voir l’Atlético Mineiro s’échapper et ses rivaux se rapprocher.

Il n’en sera rien. Car aucune des équipes du top 5 n’est parvenue à s’imposer ce week-end. En déplacement à Goiás, le leader Mineiro est resté muet et s’est donc contenté d’un triste point qui lui permet d’en conserver deux d’avance sur le Corinthians alors que derrière, Fluminense, avec Ronaldinho, est tombé à Avaí, qui, avec Santos (vainqueur de la lanterne rouge Coritiba) réalise la belle affaire de la semaine en bas de classement, Sport concède un quatrième nul en 5 matchs face l’une des équipes en forme du moment l’Atlético Paranaense et que Palmeiras tombe à Cruzeiro pour les retrouvailles de Marcelo Oliveira avec sa Raposa. Habillé en mode sélection brésilienne, le Verdão a d’abord énormément souffert, se retrouvant mené au score d’entrée de rencontre, passant à deux doigts du 0-2 avant la pause, Fernando Prass sortant un penalty de Marinho à quelques secondes de la pause, avant de refaire surface au fil des minutes, se créant trois énormes occasions avant d’égaliser à l’entrée du dernier quart d’heure sur un but de Cristaldo, son cinquième en Serie A en 209 minutes. Malheureusement pour Palmeiras, De Arrascaeta allait redonner l’avantage à la Raposa qui revient ainsi en milieu de tableau.

Il n’en restait finalement qu’un pour espérer pouvoir se hisser sur le podium, c’était Grêmio. Hasard du calendrier, le Tricolor pouvait le faire lors du 407ème GreNal de l’histoire face à un Internacional qui n’avait rien trouvé de mieux que de virer Diego Aguirre en début de semaine, idéal pour bien préparer la rencontre. Le Colorado l’aura payé cher tant il n’aura pas existé. Dépassée par les Douglas, Luan et autres Pedro Rocha, la défense de l’Inter a subi un calvaire pendant 90 minutes, ne connaissant que quelques minutes de répit quand le Colorado pensait enfin pouvoir équilibrer la partie (quelques minutes avant l’ouverture du score de Giuliano). A l’image d’Anderson, le diable rouge de Grêmio, l’Inter allait boire le calice jusqu’à la lie, s’inclinant 5-0 après un dernier but contre son camp signé d’un ancien du club aujourd’hui chez l’ennemi : Rever. Un carton historique et une troisième place à la clé, la 17e journée se concluait ainsi de la meilleure des façons pour les supporters de Grêmio qui préparent ainsi de la meilleure des manières le choc face au Galo de la semaine prochaine.

Les buts de la 17e journée

 

 

Résultats

Classement

# Équipe J V N D Pts BP BC +/-
1 Corinthians 20 13 4 3 43 30 14 16
2 Atlético Mineiro 20 12 3 5 39 35 19 16
3 Grêmio 20 11 4 5 37 29 17 12
4 Fluminense 20 10 3 7 33 23 20 3
5 Palmeiras 20 9 4 7 31 33 20 13
6 São Paulo FC 20 9 4 7 31 26 23 3
7 Sport 20 7 10 3 31 32 23 9
8 Atlético Paranaense 20 9 3 8 30 23 23 0
9 Chapecoense 20 8 4 8 28 17 18 -1
10 Internacional 20 7 7 6 28 16 21 -5
11 Santos 20 7 6 7 27 30 26 4
12 Ponte Preta 20 6 9 5 27 21 21 0
13 Flamengo 20 8 2 10 26 23 29 -6
14 Figueirense 20 6 5 9 23 20 27 -7
15 Cruzeiro 20 6 4 10 22 15 20 -5
16 Goiás 20 5 7 8 22 19 16 3
17 Coritiba 20 5 6 9 21 14 23 -9
18 Avaí 20 5 5 10 20 20 33 -13
19 Joinville 20 5 4 11 19 15 22 -7
20 Vasco da Gama 20 3 4 13 13 8 34 -26

A propos de l'auteur
Nicolas Cougot
Author: Nicolas CougotWebsite: http://lucarne-opposee.fr
Créateur et animateur de Lucarne Opposée. A la recherche de piges. Portfolio et contact : http://nicolas.lucarne-opposee.fr/

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Your comments are subjected to administrator's moderation.
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé