. . .

Pays-Bas - Eredivisie : présentation de la saison 2015/2016

  • Écrit par Baptiste

Après un mercato une nouvelle fois mouvementé, les clubs néerlandais se sont lancés dans la 60e édition de l'Eredivisie. Présentation des différentes équipes engagées et bilan après deux journées.

Le format de cette saison ne change pas de l'an passé mais un petit rappel ne fait pas de mal. Le championnat comporte 18 équipes qui s'affrontent au cours d'une saison de 34 journées (aller et retour) au terme desquelles le premier du classement est désigné champion alors que le dernier se voit relégué en Eerste Divisie. Les clubs classés en 16e et 17e position participent aux play-offs pour la relégation face aux clubs de l'échelon inférieur.

Pour la qualification européenne, c'est presque simple. Le champion se qualifie directement en phase de groupes de Champions League tandis que son dauphin entre dans la compétition au cours du 3e tour de qualification. Le troisième du championnat se qualifie pour le 3e tour de qualification de l'Europa League. C'est là que ça se complique : les équipes classées entre la 4e et 7e place participent à des play-offs européens pour prendre part au 3e tour de qualification de l’Europa League. Une place pour la phase de groupes de l'Europa League est également accordée au vainqueur de la KNVB Pokal.

Après la saison 2014-2015, le PSV s'est qualifié en phase de groupes de Champions League, l'Ajax en 3e tour de qualification de la Champions League, l'AZ Alkmaar et Vitesse (vainqueur des play-offs) en 3e tour de qualification de l'Europa League, Groningen en phase de groupes de l'Europa League et enfin Go Ahead s'est vu attribuer une place au premier tour de barrage d'Europa League par le biais du fair-play.

En ce qui concerne les montées et descentes : NEC (champion de Eerste Divisie), Roda et De Graafschap (vainqueurs des play-offs) accèdent à l'Eredivisie alors que Dordrecht (18e du championnat 2014-2015), NAC et Go Ahead (défaits en play-offs) sont relégués.

Voici une carte des 18 engagés cette saison.

Le PSV et l'Ajax favoris

Irrésistible l'an passé et logiquement champion, le PSV attaque la saison 2015/2016 avec un effectif remanié mais avec l'objectif de conserver son bien. S'il peut toujours compter sur des joueurs comme Luuk de Jong, Lucinao Narsingh ou encore Andres Guardado, le champion en titre a dû laisser filer Memphis Depay, meilleur espoir et meilleur buteur du championnat avant d'être, très certainement, désigné meilleur joueur, à Manchester United ainsi que son capitaine Georginio Wijnaldum à Newcastle. Il a aussi fallu composer avec la fin du prêt de Karim Rekik qui désirait connaître un autre championnat, le conduisant ainsi à l'Olympique de Marseille. Pour combler le départ de ses cadres de la campagne précédente, le PSV a recruté intelligemment. En défense tout d'abord en levant l'option d'achat d'Isimat-Mirin (Monaco), en signant l'expérimenté Simon Poulsen (AZ Alkmaar), pour anticiper un éventuel départ de Jetro Willems, et Hector Moreno (Espanyol). Au milieu, Davy Propper (Vitesse)  essayera de faire oublier Wijnaldum tandis que le belge Maxime Lestienne qui évoluait au Genoa la saison passée aura la lourde tâche de remplacer Memphis Depay. A suivre aussi le jeune uruguayen Gaston Pereiro (Nacional). La saison du PSV a relativement bien commencé avec une victoire lors du Johan Cruijff Schaal face à Groningen (0-3). La première journée laissera quelques regrets aux hommes de Philip Cocu qui laissent s'échapper la victoire à la 95e minute sur un but venu d'ailleurs du gardien de l'ADO, Martin Hansen (2-2). La seconde journée aura permis au champion de se lancer avec une nouvelle victoire sur Groningen (2-0).

Dauphin et décevant à plusieurs reprises dans le jeu la saison passée, l'Ajax a connu un mercato riche en arrivées et relativement calme en départs ce qui lui permet de conserver la même ossature et de conserver ses joueurs clés tout en se renforçant. En attaque, l'Islandais Kolbeinn Sigthorsson n'était plus désiré et a trouvé une porte de sortie avec le FC Nantes. Dans la même situation, Ricardo Kishna signe à la Lazio et montre une nouvelle fois que l'Ajax ne sait pas vendre (le transfert s'élève à seulement 4M€). En défense, si Nicolai Boilesen est toujours en attente d'une solution, le capitaine Niklas Moisander a signé librement à la Sampdoria. Au vu de la saison, l'Ajax devait donc se renforcer et sa première recrue sera sans doute Viktor Fischer qui est resté blessé pratiquement un an avant de faire son retour en fin de saison dernière. Pour se renforcer derrière, les Lanciers ont fait revenir un ancien librement, John Heitinga et un autre ancien ayant quitté le club à 20 ans, Mitchell Dijks (Willem II). Au milieu, l'Ajax se renforce en recrutant Nemanja Gudelj (AZ Alkmaar) alors qu'en attaque, le départ de Zivkovic en prêt à Willem II (compris dans la transaction avec Mitchell Dijks) est compensé par la venue en prêt de Yaya Sanogo (Arsenal). A suivre aussi le jeune allemand, Amin Younes qui n'a pas été conservé par Monchengladbach. Il faudra maintenant à Franck de Boer montrer qu'il sait évoluer tactiquement pour redonner un souffle à son Ajax en perte de vitesse. Le début de saison est prometteur avec deux larges victoires 3-0 notamment grâce à Anwar El Ghazi auteur de deux doublés dont un sublime but face à l'AZ Alkmaar. En revanche grosse désillusion en Ligue des Champions puisque le club a été éliminé dès son entrée par le Rapid Vienne, laissant ainsi le PSV unique représentant néerlandais en Champions League, et cherchera désormais à se qualifier pour les groupes de l'Europa League.

La course à l'Europe

Quand on parle d'Europe en Eredivisie on pense au Feyenoord. Certes la fin de saison dernière avait été mouvementée avec le départ prématuré de Fred Rutten remplacé par Giovanni van Bronckhorst qui n'a pas réussi à qualifier le club pour l'Europe mais cette saison, l'objectif sera une qualification direct en Europe et pourquoi pas venir se mêler à la lutte pour le titre. Au mercato, le groupe s'est vu affaiblir par le départ de son capitaine Jordy Clasie (Southampton) et de Jean-Paul Boëtius (Bâle), lui aussi assez mal vendu. Du côté des arrivées, à noter les retours au pays de Dirk Kuijt en fin de contrat avec Fenerbahçe et de l'ancien grand espoir Eljero Elia, non conservé par le Werder Brême. Il faut souligner que Feyenoord a réalisé deux bons coups : Michiel Kramer, qui avait clamé son amour pour le club en provenance de l'ADO ainsi que Marko Vejinovic du Vitesse. Le début de saison est parfait pour le club de Rotterdam avec deux victoires face à Utrecht (3-2) et Cambuur (0-2. Le club partage ainsi la tête du classement avec son grand ennemi d'Amsterdam.

Parmi les autres prétendants à l'Europe il y a le désormais habitué Zwolle qui conserve un effectif stable renforcé par quelques prêts comme celui de l'attaquant Queensy Menig de l'Ajax. Le seul départ conséquent pour l'effectif de Ron Jans est le départ du défenseur Maikel van der Werff pour un concurrent, Vitesse. Après un petit faux pas face à Cambuur (2-2), le PEC n'a pas laissé la moindre chance au promu De Graafschap (0-3). Heerenveen qui est désormais orphelin de Marc Uth a aussi eu un léger contre temps lors de la seconde journée face à Utrecht après avoir défait De Graafschap (3-1) en ouverture.

L'AZ Alkmaar et Vitesse sont dans la même situation après ce mercato. Les deux équipes ont subi un gros chamboulement. D'abord l'AZ Alkmaar qui a vu partir pas moins de trois cadres pas vraiment remplacés : Aron Johannsson (Werder Brême), Steven Berghuis (Watford) et Nemanja Gudelj (Ajax). En ce début de saison, ces départs se ressentent puisque l'équipe s'est d'abord inclinée face à l'Ajax et n'a pas réussi à s'imposer face à Excelsior (2-2). Vitesse a aussi subit une refonte d'effectif causée par les fins de prêt de Chelsea (Traoré en particulier) et des départs de Propper et Vejinovic. A la différence de l'AZ, Vitesse a pu compter sur de nouveaux prêts venus d'Angleterre : Lewis Baker, Nathan, Isaih Brown, Danilo Pantic et Dominic Solanke. La filière carbure à plein régime une nouvelle fois. En ce début de saison, le club totalise une victoire face à Roda (3-0) avec un but magnifique de Nathan, et un nul face à Willem II (1-1) mais est déjà éliminé d'Europa League après deux défaites face à Southampton.

 

Groningen, Twente et la relégation

Aux portes des play-offs mais déjà qualifié pour l'Europe grâce à sa victoire en KNVB Pokal, Groningen aura pour mission d'entrer dans les sept premiers. Cela se fera sans Tjaronn Chery, auteur de 15 buts l'an passé ayant décidé de partir pour l'Angleterre, à QPR ni avec le défenseur brésilien Botteghin, recruté par Feyenoord mais toujours avec l'espoir slovaque Albert Rusnak qui devra confirmer. Avec seulement un point obtenu face à Twente, le championnat commence mal mais la route est longue. Du côté de Twente, le club a laissé partir des joueurs pour faire entrer des sous dans les caisses vides et tenter de se relever de sa crise financière. Sont ainsi partis : Castaignos, Kusk, Bjelland, Ould-Chikh et Martina. Le club a réussi à garder des joueurs comme Tapia, Gutierrez, Ziyech ou encore Corona. Niveau recrutement, il s'agit avant tout de prêt non coûteux : Agyepong ou encore Bruno Uvini. Cela n'a pas suffi puisque après son nul d'entrée face à Groningen (1-1), Twente s'est fait corriger à domicile par l'ADO Den Haag (1-4)  avec un but du revenant en Eredivisie, le Japonais Mike Havenaar, venu remplacer Kramer.

Habitué à se mêler à la lutte pour le maintien, l'ADO a pris un très bon départ tout comme le promu NEC qui ne subit pas le changement d'entraîneur et a décroché sa première victoire de la saison face à Excelsior (1-0) avant de se faire battre par un concurrent au maintien, Heracles (3-0). En revanche, De Graafschap semble devenir le nouveau Dordrecht. S'il est un peu tôt pour le dire, il semble bien probable que le promu suive le même chemin après deux défaites d'entrée. Roda aussi devra batailler pour conserver sa place en Eredivisie et ce début de saison est prometteur après une victoire sur Heracles. Excelsior, passé proche d'une relégation l'an dernier, la saison ne commence pas mieux avec un point pris sur les deux matchs. Il est bien évidemment tôt pour tirer des conclusions après deux journées, mais la descente devrait se jouer entre Heracles, NEC, Roda, De Graafschap et Excelsior. Pour le « ventre mou » il faudra suivre la première saison complète de Sébastien Haller avec Utrecht déjà auteur de 3 buts. L'équipe, désormais entraînée par Erik ten Hag ancien entraîneur du Bayern Munich II, peut se permettre de viser les play-offs européens tout comme Willem II qui n'est pas passé loin l'an dernier.

Résultats

Classement

# Équipe J V N D Pts BP BC +/-
1 Ajax 3 3 0 0 9 8 0 8
2 Feyenoord 3 3 0 0 9 7 2 5
3 PEC Zwolle 3 2 1 0 7 7 3 4
4 Heracles 3 2 0 1 6 10 4 6
5 Roda JC 3 2 0 1 6 4 4 0
6 ADO Den Haag 3 1 2 0 5 7 4 3
7 Heerenveen 3 1 2 0 5 5 3 2
7 PSV 3 1 2 0 5 5 3 2
9 Vitesse 3 1 1 1 4 4 3 1
10 Groningen 3 1 1 1 4 3 3 0
11 NEC 3 1 0 2 3 1 5 -4
12 Utrecht 3 0 2 1 2 4 5 -1
13 AZ 3 0 2 1 2 2 5 -3
14 Willem II 3 0 2 1 2 1 4 -3
15 Excelsior 3 0 1 2 1 2 5 -3
16 Twente 3 0 1 2 1 3 7 -4
17 Cambuur 3 0 1 2 1 3 10 -7
18 De Graafschap 3 0 0 3 0 1 7 -6

A propos de l'auteur
Baptiste
Author: BaptisteWebsite: http://foot2sport.blogspot.fr/
Etudiant, passionné par le football néerlandais

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Your comments are subjected to administrator's moderation.
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé