. . .

Bolivie – Apertura 2015 : Sport Boys, la surprise du chef

  • Écrit par Nicolas Cougot

Le rythme a beau s’accélérer, la sensation Sport Boys n’en finit plus de surprendre. Mieux, elle s’affirme désormais comme l’un des prétendants au titre. Mais derrière, les ambitieux ne sont pas loin.

Après une saison de galère, Sport Boys semble désormais pour en vivre une bien différente. Auteur du seul sans faute de l’Apertura, le leader se rendait chez un traditionnel outsider, San José. L’occasion de savoir donc si le Toro devait être pris au sérieux. Et face à un Santo qui a monopolisé le ballon sans pour autant se montrer réellement suffisamment dangereux pour déstabiliser la solide défense mise en place par Carlos Leeb. Et comme souvent en pareille situation, on sentait le hold-up venir. Il intervenait à l’heure de jeu lorsque lancé dans le dos de la défense du Toro  Marcos Ovejero s’en allait tromper Robles. Ne restait alors au leader qu’à garer le bus devant sa surface, le manque d’idée du Santo allait faire le reste. Risée du foot bolivien l’an passé, voilà Sport Boys avec trois victoires en trois matchs.

Deuxième test, un déplacement à Potosí pour y jouer le Nacional, équipe qui leur réussit plutôt bien. La tradition a été respectée. Menés au score dès le début du match, les joueurs de Warnes ont pris le temps pour réagir. Il aura fallu attendre les entrées de Gonzaga et Duk à la pause pour que le match bascule. El Toro allait alors prendre les commandes de la partie et s’en remettre à son buteur, Marcos Ovejero pour renverser le match. Le goleador argentin s’offre un triplé pour marquer sa troisième apparition en championnat et devenir seul meilleur buteur de l’Apertura.

Derrière la résistance s’organise, elle est menée par The Strongest. Après un succès des plus convaincants face à Petrolero Yacuiba, les Tigres passaient le test du clásico face à un Bolívar qui venait tout juste de redécouvrir le goût de la victoire. Le champion sortant traverse une période délicate et l’a parfaitement montré sur le terrain. Peu de situations dangereuses, beaucoup d’imprécisions techniques, la Academia est loin du niveau qu’elle affichait il y a quelques mois. Patient, The Strongest se procurait quelques situations, aurait pu/dû bénéficier d’un penalty en première période mais attendait l’heure de jeu et une merveille signée Raul Castro pour ouvrir le score. Le mal était fait. Car si Bolívar se ruait alors à l’attaque, il s’exposait aux contres des Tigres qui allaient finalement tuer le match sur l’un d’entre eux conclu par la légende Escobar. The Strongest reste au contact de Sport Boys, sept points devant son grand rival.

Derrière, Wilstermann et Oriente Petrolero se neutralisent et laissent ainsi filer deux nouveaux points alors que de son côté, Blooming craque de nouveau. Trois jours après être tombé face à Jorge Wilstermann, l’Albiceleste tombe chez le promu Ciclón.

 

Résultats

Classement

# Équipe J V N D Pts BP BC +/-
1 Sport Boys 5 5 0 0 15 11 3 8
2 The Strongest 5 3 2 0 11 10 4 6
3 Jorge Wilstermann 5 3 2 0 11 8 4 4
4 Universitario de Sucre 5 3 0 2 9 10 9 1
5 Petrolero Yacuiba 5 3 0 2 9 6 6 0
6 Oriente Petrolero 5 2 1 2 7 5 4 1
7 Bolívar 5 2 0 3 6 8 10 -2
8 Club Atlético Ciclón 5 2 0 3 6 7 9 -2
9 Blooming 5 1 1 3 4 7 10 -3
10 San José 5 1 1 3 4 5 8 -3
11 Nacional Potosí 5 1 1 3 4 6 11 -5
12 Real Potosí 5 0 0 5 0 5 10 -5

A propos de l'auteur
Nicolas Cougot
Author: Nicolas CougotWebsite: http://lucarne-opposee.fr
Créateur et animateur de Lucarne Opposée. A la recherche de piges. Portfolio et contact : http://nicolas.lucarne-opposee.fr/

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Your comments are subjected to administrator's moderation.
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé