. . .

Argentine – Primera Division 2015 : idoles et géants

  • Écrit par Nicolas Cougot

Coincée entre deux tours de Libertadores, la 17ème journée de Primera Division argentine restera celle qui confirme le top 5 et surtout celle du week-end où les idoles portent toujours les géants argentins.

El regreso de Tévez, le poker de Cavenaghi

Accueilli en icône qu’il mérite d’être, Carlitos Tevez, l’homme qui refuse les millions pour préférer le cœur, faisait ses grands débuts sur le rectangle vert d’une Bombonera acquise à sa cause. Ovationné à chaque ballon touché, la légende vivante, qui ouvrait le match par un sombrero, n’aura pas marqué, la faute à une barre transversale récalcitrante, mais aura vu que son Boca regorge toujours de talents offensifs. Du virevoltant Sebastián Palacios au coup de génie de Jonathan Calleri sur le 2-0. Si Boca aurait dû s’imposer plus largement face à Quilmes, le court succès obtenu permet tout de même aux Xeneizes d’assurer leur première place au général. Pour les Cerveceros en revanche, cette quatrième défaite en cinq match restera la dernière d’un ancien de la Bombonera, Julio César Falcioni, viré par ses dirigeants, Facundo Sava prendra désormais en charge le groupe.

La victoire de Boca est d’autant plus importante que quelques heures auparavant, San Lorenzo n’avait fait qu’une bouchée d’un Arsenal toujours aussi faible et pris provisoirement la tête du championnat. Elle l’est également car derrière, à l’exception de Central accroché par Vélez, aucun membre du top 5 ne cède du terrain. Mené au score dès la fin de la première demi-heure du match pour la cinquième fois de la saison, Belgrano a une nouvelle fois su se relever en seconde période, s’en remettant une fois encore à sa pépite Lucas Zelarrayán (un joueur de nos 50 pépites à découvrir sur Le Coin Sudam) pour renverser la tendance. Dans la foulée, dans son magnifique Cilindro, le Racing tuait le match en une mi-temps face à Sarmiento et restait au contact. Restait donc River qui lui aussi célèbre le retour de ses légendes.

Et si le peuple millonario attendait avec impatience el Conejo Saviola, il aura surtout vu el Torito Cavenaghi. Capitaine du soir, l’ancien bordelais s’offre un quadruplé à Rafaela face à une Crema totalement dépassée par une équipe bis de River. Bilan, la bande à Gallardo soigne sa différence de buts, reste plus que jamais meilleure attaque du championnat, et conserve ses trois points de retard sur Boca tout en faisant découvrir une pépite équatorienne de 17 ans, Abel Casquete Rodriguez, plus jeune joueur étranger de l’histoire à fouler la pelouse avec le célèbre maillot à la bande (et accessoirement passeur décisif sur le quatrième du roi Cavenaghi). Le tout à quelques jours de jouer sa place en finale de la Libertadores.

La Plata fonce

Derrière, les deux équipes du moment sont tout aussi rivales que Boca et River. Chez lui, le Gimnasia de Troglio continue de séduire et s’impose face à Godoy, étendant sa série d’invincibilité à 10 matchs avec notamment 5 victoires consécutives. Suffisant pour pointer désormais à la septième position et amener de la joie à l’idole radiophonique du club, Alberto Raimundi (vous ainsi en profiter pour relire l’interview qu’il nous avait accordé). Mais La Plata n’est pas seulement le Gimnasia en ce moment. Sur le terrain le plus honteux de la Primera Division, Estudiantes s’en est allé chercher une victoire aux tripes (faute de pouvoir jouer au football) face à un Crucero del Norte toujours aussi limité. Les Pinchas restent ainsi solidement ancrées aux portes du top 10.

Le chemin de croix continue

Loin des jours heureux de La Plata, les semaines passent et la Primera Division reste toujours aussi douloureuse pour bien des équipes. Si Olimpo renoue avec le succès à domicile face à un Aldosivi qui n’avance plus du tout (4ème défaite consécutive), la vie est dure pour Rafaela, Arsenal, Crucero del Norte et la Nueva Chicago. Le Torito a beau marquer son premier but depuis 3 mois en Primera Division, il s’incline encore face à Defensa y Justicia et cherche encore un succès dans l’élite argentine. Mais la palme revient à Huracán. Alors que le Globo menait 2-0 dès la fin du premier quart d’heure face à San Martin, un ciseau de Pumpido juste avant la pause allait retourner le match. Car Vitti égalisait à l’entrée du dernier quart d’heure sur un coup franc détourné par le mur avant que Figueroa ne vienne arracher la victoire pour les locaux suite à une horreur de passe en retrait d’Arano. Quand ça ne veut pas…

Les buts

 

 

Résultats

Classement

# Équipe J V N D Pts BP BC +/-
1 Boca Juniors 30 20 4 6 64 49 26 23
2 San Lorenzo 30 18 7 5 61 44 20 24
3 Rosario Central 30 16 11 3 59 47 26 21
4 Racing 30 16 9 5 57 40 23 17
5 Independiente 30 14 12 4 54 44 22 22
6 Belgrano 30 14 9 7 51 33 23 10
7 Estudiantes 30 14 9 7 51 34 28 6
8 Banfield 30 14 8 8 50 38 32 6
9 River Plate 30 13 10 7 49 46 33 13
10 Tigre 30 12 10 8 46 32 25 7
11 Quilmes 30 13 6 11 45 38 37 1
12 Gimnasia y Esgrima 30 12 8 10 44 41 38 3
13 Lanús 30 10 12 8 42 33 29 4
14 Unión Santa Fe 30 9 14 7 41 38 37 1
15 Newell's Old Boys 30 10 10 10 40 27 30 -3
16 Aldosivi 30 11 7 12 40 35 40 -5
17 San Martín San Juan 30 8 13 9 37 32 34 -2
18 Olimpo 30 8 12 10 36 23 26 -3
19 Colón 30 7 13 10 34 26 31 -5
20 Argentinos Juniors 30 8 9 13 33 30 38 -8
21 Defensa y Justicia 30 8 8 14 32 27 31 -4
22 Godoy Cruz 30 8 8 14 32 32 40 -8
23 Huracán 30 6 12 12 30 29 37 -8
24 Sarmiento 30 7 9 14 30 24 34 -10
25 Temperley 30 6 12 12 30 19 29 -10
26 Nueva Chicago 30 7 8 15 29 29 38 -9
27 Vélez Sarsfield 30 7 8 15 29 27 37 -10
28 Arsenal 30 7 6 17 27 25 42 -17
29 Atlético de Rafaela 30 4 11 15 23 29 51 -22
30 Crucero del Norte 30 3 5 22 14 21 55 -34

A propos de l'auteur
Nicolas Cougot
Author: Nicolas CougotWebsite: http://lucarne-opposee.fr
Créateur et animateur de Lucarne Opposée. A la recherche de piges. Portfolio et contact : http://nicolas.lucarne-opposee.fr/

  • Aucun commentaire trouvé