. . .

MLS 2015 : Les Reds Bulls écrasent l’Est, l’Ouest totalement ouvert

  • Écrit par Nicolas Cougot

Alors que certaines équipes n’ont plus que quatre matchs à disputer pour décrocher une place en play-offs, les Red Bulls s’envolent à l’Est. Au point d’être déjà assurés de poursuivre l’aventure.

La nouvelle vie des Red Bulls

Après la perte de leurs deux français, les interrogations étaient nombreuses en début de saison quant au rôle que les New York Red Bulls allaient bien pouvoir jouer en cette 20ème année de MLS. La réponse apportée par les hommes de Marsch aura été des plus brillantes. Après une large victoire face à un DC en chute libre – nous allons y revenir – et face à la lanterne rouge de la MLS Chicago et un accroc lors du choc de ce début de semaine 29 à New England face à des Revs alors lancés comme une bombe à la poursuite des premières places, les Red Bulls pouvaient devenir le premier qualifiés pour les play-offs 2015. Encore fallait-il pour cela aller s’imposer à Portland (un match nul le permettait aussi en cas de résultats favorable, c’est-à-dire pas de victoire pour City et pour Orlando). Déplacement à Portland après un match en semaine joué à Foxborough signifiait donc pour les  new-yorkais de devoir traverser tout le pays pour aller jouer une équipe des Timbers en pleine crise de résultats. Privés de Dax McCarty et Connor Lade, les new-yorkais n’ont finalement pas trainé pour faire la différence, leur pressing intensif réduisant les Timbers à devoir se contenter de contrer. Ç’aurait pu être efficace, Urruti et Valeri se créant quelques situations, mais en fin de première période, les Red Bulls frappaient à deux reprises en 2 minutes pour tuer le match. Une première fois sur une frappe lointaine de Felipe qu’aucun Timbers n’était venu chercher à 25 mètres, une deuxième fois par Damien Perrinelle.

New York pouvait ensuite tranquillement gérer en seconde période, Robles en profitant pour s’offrir le double arrêt de la semaine/année sur un coup-franc de Valeri que Borchers était venu reprendre à bout portant. Les Red Bulls restent donc plus que jamais leader de la conférence Est, comptant désormais un point d’avance sur le Crew, deux sur New England qui est lourdement tombé face à l’Impact d’un Didier Drogba auteur de quatre buts en quatre apparitions (avec, il est vrai, un triplé face au Fire), comptant également deux matchs de retard sur ses poursuivants pour creuser l’écart.

La bataille pour les play-offs à l’Est semble quasi-terminée, les deux petits nouveaux, New York City et Orlando City, dont le bilan à l’extérieur est bien trop médiocre, accusant un retard atténué par les trois matchs de retard d’un Impact qui peut désormais viser l’une des deux premières places en cas de sans-faute. Bien calé dans le wagon des play-offs, DC, qui n’a plus gagné un match depuis début août (4 défaites, 1 nul), et Toronto, emmené par un Giovinco qui marche sur la MLS peuvent encore espérer décrocher l’un des deux billets pour les demi-finales de conférence.

 

Incertitude totale à l’Ouest

A l’Ouest en revanche, tout est incroyablement ouvert. Si Whitecaps et Dallas restent de solides leaders de conférence, les canadiens, déjà vainqueurs du Canadian Championship qui leur ouvre une place à la prochaine CONCAChampions, comptant un match d’avance sur leur dauphin actuel, derrière, tout se resserre.

La faute à un LA qui marque le pas (deux défaites sur les trois derniers matchs) et surtout à un retour d’une fusée verte nommée Seattle. Après un été horrible, les Sounders semblent enfin repartis du bon pied, enchaînant face à Vancouver un troisième succès en quatre matchs. Affiche du week-end, la dernière étape de la Cascadia Cup 2015 avait des airs de finale, le leader de ce tournoi parallèle Seattle, ayant un point d’avance sur l’hôte du dernier match Vancouver. Si Brad Evans allumait la première mèche, Rivero et Techera portaient rapidement le danger sur les cages des Sounders et faisaient briller Frei. Les deux équipes luttant pour prendre le contrôle de la possession, c’est finalement Seattle qui allait déflorer la marque. Obafemi Martins dos au but se retournait et délivrait un caviar à Ivanschitz juste avant la pause. Assommé, Vancouver tentait cependant de revenir au score en début de seconde période sans pour autant déstabiliser véritablement l’arrière garde des Sounders. Les minutes défilant, les Whitecaps s’exposaient aux contres des Sounders. Sur un premier Pineda s’offrait un intérieur du pied poteau-rentrant, sur un second, Dempsey s’amusait de Teibert et offrait à Oba son 13e but en 17 apparitions avec les Sounders.

Conséquence, Seattle revient à trois points de la tête (avec un match de plus) et creusent un écart de cinq points sur San José qui n’avance plus et qui, ne pouvant ainsi reprendre Portland (qui n’avance pas plus), se retrouve désormais menacé par le Real Salt Lake et ses trois victoires en quatre matchs. Là encore, la lutte sera intense. Entre Portland actuel dernier qualifié pour les play-offs et Colorado, dernier de la conférence, ils sont cinq en sept points. Pour tous à l’exception de San José, il reste 15 points à glaner.

 

Les résultats

Les classements

A propos de l'auteur
Nicolas Cougot
Author: Nicolas CougotWebsite: http://lucarne-opposee.fr
Créateur et animateur de Lucarne Opposée. A la recherche de piges. Portfolio et contact : http://nicolas.lucarne-opposee.fr/

  • Aucun commentaire trouvé