. . .

Chili – Apertura 2015 : les têtes tombent, Concepción en profite

  • Écrit par Nicolas Cougot

On a longtemps pensé que l’Apertura chilien allait se résumer à une longue domination de Colo-Colo. Il n’en sera rien. Mieux, la neuvième journée l’a totalement relancé.

Palestino sombre

Le week-end chilien a débuté sur un coup de tonnerre : la débâcle subie par Palestino à San Luis. Au coup d’envoi, il n’y avait guère photo entre les deux formations. D’un côté des Canarios pour qui le début d’Apertura n’était qu’un long chemin de croix. De l’autre, des Árabes retrouvés à qui plus rien ne résiste. Rien ne pouvait donc présager de ce qu’il allait se passer à Quillota. Il ne fallait que huit petites minutes pour que le duo Boris Sagredo - Alejandro Fiorina combine et permette à ce dernier d’ouvrir la marque. Palestino allait réagir assez rapidement avant de connaître un énorme trou d’air de cinq minutes au cours desquelles les locaux marquaient à trois reprises. Mené 4-1 à la pause, Guede décidait de lâcher les chevaux, opérait à trois changement offensifs qui allaient générer des espaces que San Luis allait parfaitement exploiter. San Luis n’avait mis que quatre buts en huit journées, face à un Palestino qui a totalement raté son match, la lanterne rouge de l’Apertura en passe 6 et décroche son premier succès. Ce qu’on ne savait alors pas encore, c’est que la chute du Tino n’était que le début d’un week-end douloureux pour les leaders.

Géants dans le rouge

Car la neuvième journée de l’Apertura restera celle de la chute des prétendants. En déplacement à Antofagasta, la Católica a perdu le nord. Incapables de se libérer, les Cruzados sont tombés sur un adversaire intelligent qui a su appuyer là où ça faisait mal après avoir ouvert le score d’entrée de partie. Les hommes de Salas ont bien essayé de revenir dans la partie mais ont terriblement manqué de tranchant dans les zones décisives et ainsi finalement peu inquiété Dituro. Pire, d’entrée de seconde période, les Cruzados se faisaient de nouveau piéger, le match était plié. Car malgré la réduction du score de Michael Rios à l’heure de jeu, le manque d’imagination des Cruzados causait leur perte, Antofagasta s’impose pour la première fois de l’Apertura.

La première fois, c’était la semaine passée pour Colo-Colo. Première défaite face à la Católica et donc obligation de rebondir immédiatement au Monumental. Sauf que l’adversaire du week-end se nommait San Marcos. Et les hommes de Figueroa n’ont pas seulement réussi l’exploit de s’imposer chez le leader, ils restent surtout la première équipe du tournoi à avoir gagné la bataille de la possession face aux hommes de Sierra. Les premières situations étaient pour l’Albo, Beausejour, Vecchio, Vilches et Suazo générant du danger. Mais l’orage des 20 premières minutes passé, San Marcos allait poser le pied sur le ballon et contrôler les offensives des locaux. La frappe de Corral sur la barre de Villar réveillait le Santo avant le premier tournant du match lorsqu’à la 41ème minute, Fierro voyait rouge pour une agression stupide sur Vásquez. Le défilement du chronomètre jouait en faveur de San Marcos qui allait ouvrir le score par Bubas, sur son premier ballon. Colo-Colo allait bien évidemment tenter de revenir mais ses rares opportunités butaient sur un excellent Carrizo. Le petit frère de Gary Medel s’offrait quelques minutes en fin de rencontre pour San Marcos qui verrouillait alors le match et décroche trois nouveaux points qui rapprochent le Santo de la tête et font tomber le leader.

Concepción le grand vainqueur

L’occasion était donc bonne pour la U de Conce de prendre sa revanche sur l’Universidad de Chile (défaite hold-up en finale de Supercoupe – lire La Supercoupe est azul). Et le Campanil ne s’en est pas privé. Le fantastique 3-4-3 de Ronald Fuentes et son efficace transition rapide entre repli défensif et construction d’attaques placées a littéralement fait exploser une U débordée de toutes parts. La force de cette U de Conce est sa capacité à faire rapidement courir le ballon à systématiquement trouver un joueur libre dans l’espace. Les buts n’en sont que la plus parfaite des illustrations. Une série de dédoublements, un une-deux côté gauche entre Lepe et De la Fuente, un centre au cordeau pour Vargas, 1-0, neuvième minute. La U entretenait l’espoir en égalisant rapidement mais la suite n’était que souffrance. Les triangles du Campanil, la verticalité de ses offensives créaient des brèches de tous côtés, les occasions se multipliaient jusqu’au superbe mouvement à quatre emmenant le deuxième but juste avant la pause. Le scénario ne variait pas d’un pouce en seconde période, les offensives se multipliaient, les appels des divers attaquants du Campanil déroutant totalement une défense de la U totalement débordée. Herrera écopait tant bien que mal, le duo Lepe – De la Fuente écrasait le couloir gauche sans pour autant parvenir à faire le break. Les minutes passant,la U commençait à sortir quelque peu, la pression se relâchant, et se créait quelques situations après l’heure de jeu, la plus belle pour Ubilla qui manquait le cadre après avoir pris la défense locale de vitesse. L’alerte passée, Camargo passait encore côté gauche et servait Manríquez en retrait pour le 3-1 avant que Lepe ne vienne clôturer la marque d’un quatrième but. La U de Conce s’installe en tête de l’Apertura et se rendra à Santiago pour y défier Audax Italiano au bilan identique de quatre victoires en cinq matchs, la dernière face au champion sortant Cobresal désormais englué en milieu de tableau.

Ailleurs, O’Higgins et Unión Española retrouvent le chemin de la victoire et se rapprochent du top 5 alors que du côté des Wanderers, alors que le Decano semblait avoir plié le match en une heure face à Iquique (doublé de Fernández), une triste fin de match coûtait les trois points, laissant le club de Valparaiso à quatre points de ce top 5.

Les buts

You must have the Adobe Flash Player installed to view this player.

Résultats

Classement

# Équipe J V N D Pts BP BC +/-
1 Colo Colo 15 11 0 4 33 24 14 10
2 Universidad Católica 15 10 2 3 32 33 15 18
3 Universidad de Concepción 15 9 1 5 28 29 19 10
4 Palestino 15 8 4 3 28 23 17 6
5 Audax Italiano 15 7 5 3 26 22 19 3
6 Unión Española 15 7 3 5 24 30 20 10
7 O'Higgins 15 7 2 6 23 23 23 0
8 Santiago Wanderers 15 5 5 5 20 18 19 -1
9 Cobresal 15 6 0 9 18 23 28 -5
10 San Marcos 15 5 2 8 17 18 20 -2
11 Universidad de Chile 15 4 5 6 17 24 30 -6
12 Huachipato 15 4 4 7 16 16 21 -5
13 Deportes Iquique 15 4 4 7 16 20 28 -8
14 Unión La Calera 15 4 3 8 15 13 25 -12
15 San Luis 15 4 1 10 13 18 24 -6
16 Antofagasta 15 2 5 8 11 11 23 -12

A propos de l'auteur
Nicolas Cougot
Author: Nicolas CougotWebsite: http://lucarne-opposee.fr
Créateur et animateur de Lucarne Opposée. A la recherche de piges. Portfolio et contact : http://nicolas.lucarne-opposee.fr/

  • Aucun commentaire trouvé