. . .

Brésil – Brasileirão 2015 : Corinthians reprend sa marche en avant

  • Écrit par Nicolas Cougot

Après avoir eu à gérer deux gros rendez-vous, le Corinthians profite de la 26e journée pour remettre la machine en route. Et en profiter pour reprendre de l’avance.

Mineiro et Grêmio à portée de tir après deux résultats nuls, le Corinthians savait qu’en bon gestionnaire, la réception de Joinville, avant-dernier, était l’occasion parfaite pour reprendre ses distances et mettre la pression sur ses deux principaux concurrents. Et le Timão n’a pas eu à forcer pour y parvenir. Alors qu’il perdait Rildo dès la cinquième minute, la faute à une mauvaise chute qui faisait sauter son épaule gauche, le Corinthians dominait outrageusement la rencontre, accumulant les situations et les occasions, la plus belle (incroyable) étant pour Vágner Love qui trouvait le moyen de manquer un but totalement vide après avoir repris un ballon repoussé par Agenor sur sa première frappe. La délivrance arrivait juste avant la pause par Malcom qui se présentait seul face à Agenor après un combo roulette – talonnade de Uendel. Le Timão pouvait alors faire ce qu’il fait de mieux, gérer son match. Joinville se procurait quelques situations en début de second acte mais allait se faire contrer à l’heure de jeu, Malcom parti côté gauche servant Jádson dont la frappe contrée profitait à Uendel. A 2-0, il n’y avait plus de match, ne restait alors plus qu’à Vágner Love d’enfin trouver le chemin des filets. Il y parvenait à quelques minutes de la fin de la rencontre pour sceller un 3-0 sec.

La pression était donc forte sur les épaules de l’Atlético Mineiro qui se retrouvait à devoir aller chercher une victoire au Minerão face à Cruzeiro dans un Clássico qui s’annonçait bouillant. Il le fut, surtout pour le Galo. Car le premier acte était dominé par un Cruzeiro supérieur tactiquement, mais parfois soumis aux contres des visiteurs, le meilleur restant l’occasion de Pratto peu avant la demi-heure. La logique allait pourtant être respectée, Cruzeiro rentrait aux vestiaires avec un but d’avance, œuvre de Willian. Dès le début de seconde période, l’expulsion d’Eugenio Mena aurait pu tout changer. Mais La Raposa continuait de se montrer menaçante, Alisson manquant de tuer définitivement le suspense en préférant l’exploit solitaire sur un deux contre un. Ce ne sera pas la seule occasion génératrice de regrets pour les supporters de Cruzeiro. Car à la dernière minute, Carlos surgissait pour égaliser quelque peu contre le court du jeu. Pire, à la 92e minute, Willian se voyait offrir l’occasion de donner la victoire aux siens sur penalty mais butait sur un énorme Victor. Dans la foulée, Fábio sauvait son Cruzeiro d’un hold-up mais le mal était fait, ce nul condamne Cruzeiro à rester ancrée en queue de classement, à deux points de la zone rouge. Mais il condamne également le Galo qui voit le Corinthians reprendre ses cinq points d’avance.

L’occasion était donc belle pour Grêmio de prendre le fauteuil de dauphin. Mais pour cela, le Tricolor devait se défaire de l’autre Tricolor, celui du Morumbi, São Paulo. Le duel des Tricolores fut animé même si les occasions somme toute assez rares. Plus fluide collectivement, São Paulo se procuraient les meilleures situations du premier acte, la plupart pour Alexandre Pato qui allait être récompensé de son début de match à dix minutes de la pause après un enchaînement de grande classe. Mené au score, Grêmio aurait pu revenir quasiment immédiatement sans l’énorme sortie de Renan devant Fernandinho. Le second acte était identique : plus de fluidité collective côté São Paulo, quelques situations pour Grêmio. Il faudra cependant attendre les ultimes instants pour que le score évolue. Rogerio inscrivait son deuxième but en trois apparitions avec le Tricolor, Everton réduisait l’écart. São Paulo s’impose à l’Arena do Grêmio et revient à quatre points de sa victime du jour qui elle, se retrouve à neuf points du leader.

Et Grêmio ferait bien mieux de regarder désormais derrière. Car outre São Paulo, le Flamengo revient comme une bombe, décrochant à Chapecoense son sixième succès consécutif, alors que Palmeiras, dans un Allianz Parque vide, revient à trois points du G4. La mauvaise affaire est pour Santos, écrasé en une mi-temps par Ponte Preta, et pour l’Atlético Paranaense tombé à Vasco qui tous deux manquent de se rapprocher du G4.

La victoire de Vasco sera-t-elle celle du miracle ? Condamné il y a encore une semaine, le Vascão de Nenê a en effet cueilli à froid l’Atlético Paranaense à deux reprises (un but à chaque début de mi-temps) et signe une deuxième victoire consécutive, une première depuis plus de deux mois et n’a finalement pas encore dit son dernier mot. Les hommes de Jorginho sont toujours bons derniers mais ne sont finalement plus qu’à huit points du premier non relégable, à dix d’un Cruzeiro chez qui ils se déplaceront lors de la journée prévue en milieu de semaine.

Les buts

 

 

Résultats

Classement

# Équipe J V N D Pts BP BC +/-
1 Corinthians 38 24 9 5 81 71 31 40
2 Atlético Mineiro 38 21 6 11 69 65 47 18
3 Grêmio 38 20 8 10 68 52 32 20
4 São Paulo FC 38 18 8 12 62 53 47 6
5 Internacional 38 17 9 12 60 39 38 1
6 Santos 38 16 11 11 59 60 41 19
7 Sport 38 15 14 9 59 53 38 15
8 Cruzeiro 38 15 10 13 55 44 35 9
9 Palmeiras 38 15 8 15 53 60 51 9
10 Flamengo 38 16 3 19 51 47 53 -6
11 Atlético Paranaense 38 14 9 15 51 43 48 -5
12 Ponte Preta 38 13 11 14 50 41 41 0
13 Chapecoense 38 12 10 16 46 34 46 -12
14 Figueirense 38 12 9 17 45 38 50 -12
15 Avaí 38 12 9 17 45 40 58 -18
16 Fluminense 38 13 5 20 44 38 52 -14
17 Coritiba 38 10 12 16 42 31 43 -12
18 Vasco da Gama 38 10 11 17 41 27 53 -26
19 Goiás 38 10 8 20 38 39 49 -10
20 Joinville 38 7 10 21 31 25 47 -22

A propos de l'auteur
Nicolas Cougot
Author: Nicolas CougotWebsite: http://lucarne-opposee.fr
Créateur et animateur de Lucarne Opposée. A la recherche de piges. Portfolio et contact : http://nicolas.lucarne-opposee.fr/

  • Aucun commentaire trouvé