. . .

Brésil - Coupe du Brésil 2015 : São Paulo se rapproche de la demi-finale

  • Écrit par Marcelin Chamoin

Quarts de finale aller de la coupe du Brésil. A l’heure du sprint final, plusieurs grands du football brésilien allaient devoir afficher leurs ambitions.

Pour la première d’Hudson Coutinho à la tête de Figueirense, son équipe s’est inclinée 1-0 à domicile face au Santos de Dorival Junior, qui retrouvait le premier club qu’il a entraîné. L’homme du match se nomme Gabriel Barbosa, avec notamment deux buts refusés (dont un très tardivement, après la célébration des joueurs du Peixe) et beaucoup d’activité sur le front de l’attaque santista. C’est lui qui provoqua aussi le penalty en deuxième mi-temps. Ricardo Oliveira, qui a manqué les quatre derniers penaltys qu’il a tentés, lui laissant ensuite le soin d’exécuter lui-même la sentence. Le jeune espoir de 19 ans, meilleur buteur de la coupe du Brésil 2014, ne se faisait pas prier et offre au Santos une précieuse victoire à l’extérieur avant le choc dimanche face à l’Internacional à Vila Belmiro. Pour Figueirense, ça se complique avec un septième match sans victoire et une dangereuse dix-huitième place dans le championnat brésilien.

Dans le choc de ces quarts de finale, l’Internacional, privé de nombreux joueurs (Gemerson, Eduardo Sasha, Rafael Moura, D’Alessandro, Lisandro Lopez), recevait Palmeiras, qui retrouvait Dudu, suspendu pour le Brasileirão. La première mi-temps fut équilibrée et Lucas Barrios, quatre buts lors des deux derniers matchs, avait l’occasion d’ouvrir le score pour Palmeiras sur penalty. C’était sans compter sur Alisson qui repoussait la tentative de l’ancien montpelliérain. Grâce à une belle frappe d’Alex, l’Internacional rejoignait les vestiaires avec un but d’avance. En seconde période, Palmeiras était le plus entreprenant et aura été récompensé de ses efforts grâce à Rafael Marques, entré deux minutes auparavant, le vétéran égalisant d’une jolie tête. Le match se terminait sur ce score de 1-1 et sous les sifflets de Beira-Rio. La tâche se complique pour l’Inter, d’autant plus que Vitinho, suite à un troisième carton jaune consécutif, sera suspendu pour le match retour.

Avec dix points pris lors des quatre derniers matchs du championnat, Vasco se remet à croire au maintien malgré les huit points qui le séparent du premier non-relégable, Goias. Jorginho se déplaçait donc au Morumbi sans son attaque titulaire, Rafael Silva et Leandrão, en prévision du derby contre Flamengo dimanche. Pour São Paulo, la coupe du Brésil, qui offre un ticket direct pour la Copa Libertadores, est un objectif affiché, d’autant plus que le Tricolor n’a jamais remporté cette compétition. São Paulo répondait aux attentes, et l’homme en forme du moment, Alexandre Pato, ouvrait le score d’une lourde frappe de trente mètres, marquant ainsi le 3 000ème but du São Paulo FC au Morumbi. Ce même Pato, doublait la mise peu avant la mi-temps. A un quart d’heure de la fin, Luis Fabiano inscrivait son 207ème but en 343 matchs sous le maillot tricolor, portant le score à 3-0. Seul ombre au tableau, la blessure de ce même Luis Fabiano, laissant ses coéquipiers à dix en fin match, et incertain pour le Choque Rei dimanche, contre Palmeiras.

Enfin, il n’y a pas eu de vainqueur entre un Fluminense en crise (un seul point sur les huit derniers matchs du championnat), et un Grêmio, solidement accroché à la troisième place. Dans un match globalement dominé par Grêmio mais plutôt ennuyeux pour les 9 637 spectateurs du Maracanã, Fluminense aura eu le mérite de ne pas encaisser de but, une première depuis treize matchs, et de garder ses chances pour le match retour (la règle du but à l’extérieur est appliquée pour la coupe du Brésil). Ronaldinho, entré en cours de jeu et qui retrouvait son club formateur, n’a une nouvelle fois, pas pesé sur le jeu du Fluminense. Les matchs retour auront lieu les 30 septembre et 1er octobre.

A propos de l'auteur
Marcelin Chamoin
Author: Marcelin Chamoin
Passionné par le foot brésilien depuis mes six ans. Mon cœur est rouge et noir, ma raison est jaune et verte.

  • Aucun commentaire trouvé