. . .

River s’offre le dernier superclásico

  • Écrit par Nicolas Cougot

Ambiance de Superbowl pour le septième et dernier superclásico de l’année. Tribunes pleines, DJ, VIP et grand spectacle, c’est River qui s’est offert un dernier moment de fête.

Il fallait se rendre à Córdoba pour assister au dernier superclásico de l’année 2015 qui allait permettre aux hinchas des deux camps de s’opposer en tribunes. La conséquence était bien évidemment au niveau de l’ambiance. Dans un Kempes plein à craquer, les deux équipes pénétraient sur le terrain au milieu d’un spectacle son et lumière digne des entrées de rockstars.

Une fois le spectacle terminé, place au terrain. Sara dans les buts, une défense Marín, Magallán, Rolín, Monzón, le quatuor Fuenzalida, Cubas, Meli,  Bentancur au milieu et Pavón, Chávez devant, le 11 du futur champion d’Argentine avait de quoi bousculer un River, qui lui aussi composait avec les internationaux absents, se présentait avec Chiarini dans les buts, Mercado, Maidana, Mammana, Vega derrière, Ponzio en cinqo et le trio Lucho – Bertolo – Pisculichi pour alimenter Viudez et Mora.

Boca cherchait à mettre du rythme d’entrée de partie mais les folles courses des Pavón et autres Chávez ne s’avéraient guère dangereuses, et River allait répondre par son collectif. Vega s’amusait côté gauche, servait Mora qui talonnait pour Piscu dont la passe, entre les jambes de Rolín, lançait un Lucho qui n’en demandait pas tant pour ouvrir le score. Huit minutes, River virait en tête.

Boca réagissait sur coup de pied arrêté, Magallán voyant sa tête finir sur la barre d’un Chiarini sorti à la pêche et qui aurait pu/dû concéder un penalty sur cette action. La tension montait d’un cran et Monzón allait voir rouge pour une agression sur Mora. Réduit à 10, Boca perdait ses espérances. Le second acte était moins enlevé, les deux équipes procédant à plusieurs changements. Boca s’offrait quelques situations, la plus belle pour Chávez, Saviola ratait un but tout fait pour les millonarios mais le score n’évoluait plus. Le dernier superclásico est pour River qui peut désormais se focaliser sur la Sudamericana et le prochain Mondial des clubs. Côté Boca, l’heure est à la préparation des festivités pour le titre de champion.

A propos de l'auteur
Nicolas Cougot
Author: Nicolas CougotWebsite: http://lucarne-opposee.fr
Créateur et animateur de Lucarne Opposée. A la recherche de piges. Portfolio et contact : http://nicolas.lucarne-opposee.fr/

  • Aucun commentaire trouvé