. . .

MLS 2015 : New York s’offre le Supporter’s Shield, Los Angeles du danger

  • Écrit par Nicolas Cougot

Dernières minutes de saison régulière et derniers verdicts en MLS. S’il ne restait que peu de tickets à décrocher pour les play-offs, les enjeux ne manquaient pas. De la lutte pour le Supporter’s Shield à la recherche d’une demi-finale directe, les 90 dernières minutes auront été intenses.

L’après Drogba

Il est des arrivées qui peuvent vous changer une saison. Lorsque Didier Drogba effectue ses débuts à Montréal, l’Impact est sixième, à 16 points de DC alors leader et se voit lutter jusqu’au bout avec Orlando avec qui il partage les points alors. Nous sommes fin août et tout va changer. Car l’attaquant ivoirien n’est pas une simple star des médias, il est et reste un énorme joueur, de la race de ceux qui vous transforment une équipe (ne pas oublier la décision déterminante aussi de licencier Klopas). 11 matchs plus tard, Montréal a inscrit 17 buts, Drogba 11. Et l’Impact n’a cessé de grimper au classement. Dernière illustration ce dimanche lors de la réception de Toronto pour l’un des chocs de l’Est pour le Decision Day, affrontement direct entre deux stars de la saison, Sebastian Giovinco et donc Didier Drogba.

Le premier acte est pour l’italien. Face à un Montréal acculé sur son but, la pépite du TFC régale, s’amuse et offre la première énorme situation à Robbie Findley à la demi-heure. Un quart d’heure plus tard, Giovinco offrait un copier – coller de l’occasion mais cette fois-ci, Altidore trompait un Evan Bush qui jusqu’ici avait tout repoussé. 1-0 à la pause pour Toronto, la logique était respectée. Mais le second acte allait être bien différent, le duo Piatti – Drogba entrait en action. L’ancien avant-centre de Chelsea réglait la mire une dernière fois en faisant trembler la barre, l’heure était venue du copier-coller version Impact. Deux centres venus de la gauche, deux talonnades de Drogba, l’Impact avait retourné le match. Dans la foulée, Nacho Piatti voyait sa frappe s’écraser sur la barre, le privant du probable but de la journée, la domination des hommes de Biello était totale. Toronto réagira en fin de match sur une belle action collective que la transversale décidait de ne pas récompenser, l’Impact signe un troisième succès de rang qui lui offre la troisième place et accueillera donc lors de son match de play-offs que les canadiens disputeront face à… Toronto.

Columbus régale

Car la deuxième défaite de rang du TFC le fait glisser jusqu’à la sixième place de la conférence, celle du dernier qualifié pour les play-offs. Si les Reds se retrouvent désormais privés de play-offs à domicile, l’illusion d’une qualification directe pour les demi-finales de conférence n’a pas duré bien longtemps. Car du côté de Columbus, on avait beau accueillir DC, le second, avec deux buteurs clés absents, cela ne s’est pas vu. Pour pallier les absences conjuguées de Key Kamara et de Federico Higuain, Gregg Berhalter lançait Jack McInerney et Mohammed Saeid. Le duo a fait exploser DC. Lancé plein axe, McInerney ouvrait le score dès la 23e minute, conclusion d’un début de match où on n’avait vu que du jaune. Inexistant, DC allait exploser en seconde période pour rentrer chez lui sans demi-finale de conférence et cinq buts dans la valise. DC se consolera en se disant qu’il sauve le fait d’accueillir lors de son match de play-offs un New England dangereux mais qu’il a battu cette saison au RFK Stadium.

LA en danger

A l’Ouest, le suspense était de taille à l’heure du dernier jour. Entre Los Angeles qui n’était pas assuré de terminer second à la lutte pour les play-offs qui allait laisser une équipe sur le carreau, tous les scénarii étaient possibles. Sous pression, les Sounders n’ont pas mis bien longtemps pour rassurer leurs fans du CenturyLink Field, le stade le plus peuplé du pays. En vingt minutes, les affaires courantes étaient expédiées face au Real Salt Lake, Seattle menant 3-0 avec un doublé de Dempsey. Restait donc à savoir qui allait accompagner les Sounders en play-offs.

En déplacement à Dallas, la mission de San José était relevée, les play-offs passant par un exploit au Texas et l’espoir d’une contre-performance du Sporting Kansas face au Galaxy. Il n’y aura eu ni l’un, ni l’autre. Certes les Quakes ont fait ce qu’il fallait face au leader de la Conférence, dominant le premier acte, ouvrant logiquement le score. Mais alors que les échos d’une probable victoire de New York se faisaient dans le Toyota Stadium, les texans de Pareja ne lâchaient rien et revenaient au score un fin de mi-temps. Pendant ce temps, du côté de Kansas City, le niveau affiché par le Galaxy était tel qu’on imaginait mal voir autre chose qu’une victoire du SKC, même si le hold-up de Keane, conclusion d’un contre parfait, entretenait un mince espoir. La seconde période allait être fatale pour les Quakes. A l’entrée des 20 dernières minutes, Pérez Garcia était exclu alors qu’on apprenait que Dwyer venait de redonner l’avantage au Sporting Kansas. Le coup était rude, Dallas allait appuyer là où ça faisait mal et arracher un succès pour l’honneur, les Red Bulls ayant vaincu leur bête noire Chicago pour s’assurer le Supporter’s Shield. San José de son côté verra les play-offs à la télé, le Sporting Kansas conservant sa sixième place.

Les hommes de Peter Vermes se déplaceront chez d’ambitieux Timbers qui n’ont fait qu’une bouchée de Colorado et longtemps espéré une qualification directe pour la demi-finale. Malheureusement pour eux, la deuxième place est pour Vancouver qui s’impose facilement chez lui face au Dynamo et profite ainsi de la chute du Galaxy. Ayant toujours autant de mal à voyager (aucune victoire depuis 2 mois), ne semblant pas parvenir à trouver une fluidité collective suffisante pour aller chercher des résultats, Los Angeles se retrouve désormais en très grand danger pour son entrée en play-offs. Car le Galaxy devra se rendre à Seattle, forteresse imprenable depuis deux mois. Pour se rassurer, LA pourra se dire qu’il est le dernier à avoir accroché les Sounders au CenturyLink Field et y avait décroché l’an dernier son billet pour la grande finale.

L'ensemble des buts

 

 

Les derniers résultats

Les classements

A propos de l'auteur
Nicolas Cougot
Author: Nicolas CougotWebsite: http://lucarne-opposee.fr
Créateur et animateur de Lucarne Opposée. A la recherche de piges. Portfolio et contact : http://nicolas.lucarne-opposee.fr/

  • Aucun commentaire trouvé