. . .

Le colonel Nunes nommé président en exercice de la CBF

  • Écrit par Marcelin Chamoin

Comme attendu depuis quelques semaines, le colonel Nunes est le nouveau patron de la confédération brésilienne de football. À 77 ans, il succède à Marco Polo Del Nero, qui a laissé son poste vacant suite à l'enquête du FBI.

La manœuvre a parfaitement fonctionné (lire 60 ans de corruption : la CBF ou la fraude institutionnelle), et Del Nero a pu choisir lui-même son successeur à la tête de la CBF. Il s'agit de Antonio Carlos Nunes, ancien colonel de la police militaire, président de la fédération paranaense, et élu vice-président de la CBF le 16 décembre. Cependant, Del Nero n'a pas démissionné de son poste et pourrait revenir en exercice dans le cas où il est blanchi par la justice américaine et la commission d'éthique de la FIFA.

Mardi, Del Nero était revenu à son poste, laissant de côté le désormais ancien président intérimaire, Marcus Vicente, coupable selon lui de vouloir réduire les dépenses de la CBF pour certains officiels et amis de Del Nero. Le retour aux affaires de Del Nero n'aura duré que deux jours, puisqu'il a annoncé aujourd'hui qu'il laissait à nouveau son poste vacant. Conformément au règlement, Del Nero a nommé comme successeur le vice-président le plus âgé, Nunes, récemment élu à la place de l'ancien président de la CBF, José Maria Marin, détenu à domicile après l'enquête du FBI. Nunes remplaçait ainsi Delfim Peixoto dans l'ordre de succession de la CBF, alors que ce dernier avait annoncé son souhait de punir sévèrement les dirigeants coupables de corruption. Avec la nomination de Nunes, Del Nero s'assure un soutien et la préservation d'un système vieux de soixante ans.

A propos de l'auteur
Marcelin Chamoin
Author: Marcelin Chamoin
Passionné par le foot brésilien depuis mes six ans. Mon cœur est rouge et noir, ma raison est jaune et verte.

  • Aucun commentaire trouvé