. . .

AFC Championship U23 : cinq places à prendre

  • Écrit par Baptiste

Le point sur la deuxième journée des matchs de poule en AFC Championship U23 où les premiers qualifiés et éliminés sont connus.

Groupe A : La Syrie se relance

La Chine et la Syrie s'affrontaient dans le match à ne pas perdre pour débuter cette seconde journée de phase de groupe. Une physionomie de match qui ressemblait au précédent pour la Chine : domination face à une équipe adverse regroupée derrière récompensée par un sublime coup franc de Liao Lisheng (1-0, 20e). Puis, dès le but inscrit, la Chine recule et laisse le ballon aux Syriens qui en profitent pour montrer de quoi ils sont capables. D'abord par Muayad Al Khouli qui trouve la transversale (32e) puis par Mahmood Al Baher qui ne parvient pas à cadrer sa frappe à 5 mètres du but (40e). A force de reculer et d'attendre, la Chine se met à la faute. Mi Haolun manque sa passe en retrait ce qui profite à Al Baher, fauché dans la surface par Du Jia. Le gardien chinois est expulsé et le pénalty transformé par Omar Kharbin (1-1, 45e). Au retour des vestiaires, la Syrie continue d'enfoncer une équipe chinoise à l'agonie et incapable d'enchaîner trois passes. Omar Kharbin, lancé dans la profondeur sur une perte de balle chinoise, élimine un défenseur avant de marquer d'une bien belle frappe (1-2, 54e). Conscient que la différence de buts pourra être un élément déterminant pour la qualification, la Syrie continue de mettre la pression sur le but adverse. Al Baher aurait pu inscrire un superbe retourné acrobatique mais le gardien remplaçant, Zhang Yinuo sauve sur sa ligne (54e). Finalement il marquera après une partie de billard devant le but (1-3, 83e). La Syrie est toujours en course pour se qualifier avant son dernier match face au Qatar. Pour la Chine, il faudra un miracle pour la voir au prochain tour.

Le Qatar et l'Iran étaient opposés au Jassim Bin Hamad Stadium pour le choc au sommet du groupe A. Dans un match très fermé, il aura fallu attendre une passe de génie d'Akram Afif pour Ahmed Alaa pour voir la seule vrai occasion du match se transformer en but (0-1, 35e). En seconde période, Abdelkarim Hassan se retrouve seul suite à un corner et inscrit le second but de son équipe du plat du pied (0-2, 56e) et son troisième but de la compétition. Le défenseur et capitaine du Qatar en est, pour la même occasion, le co-meilleur buteur. L'Iran réagira peu après l'heure de jeu en obtenant un pénalty mais Roozbeh Cheshmi voit sa tentative repoussée par Muhannad Naim (69e). En toute fin de rencontre, Ali Karimi profitera des espaces dans la défense qatarie pour réduire le score (1-2, 91e). Le Qatar est en bonne voie pour la qualification alors que l'Iran affrontera la Chine pour décrocher son billet.

# Équipe J V N D Pts BP BC +/-
1 Qatar 3 3 0 0 9 9 4 5
2 Iran 3 2 0 1 6 6 4 2
3 Syrie 3 1 0 2 3 5 7 -2
4 Chine 3 0 0 3 0 4 9 -5

Groupe B : Le Japon en quart

Après un match difficile face à la Corée du Nord, le Japon affrontait la Thaïlande lors de son deuxième match. Face à des Thaïlandais fatigués, le Japon a rempli sa double mission : se qualifier et se rassurer. D'entrée de match, les jeunes Samurai Blue trouvaient la barre par Takuma Asano (8e) et mettaient le pied sur le ballon. C'est logiquement que les Japonais virent en tête grâce à Musashi Suzuki (0-1, 27e). Le Japon s'est ensuite mis à gérer le match sans oublier de se mettre à l'abri grâce à une tête de Shinya Yajima au retour des vestiaires (0-2, 49e). Rarement inquiétés, les Japonais auraient pu remettre les Thaïlandais dans le match en se voyant siffler un pénalty généreux mais Thitiphan Puanjan glisse au moment de la frappe et envoie le ballon sur la barre (54e). Puis Chenrop Samphaodi bute sur Masatoshi Kushibiki (55e). L'orage passé, le Japon aggrave le score grâce à un doublé de Yuya Okubo qui remporte d'abord son duel face à Somporn Yos (0-3, 75e) avant de transformer son pénalty (0-4, 84e). Le Japon, assuré de finir premier du groupe, jouera les quarts de finale alors que la Thaïlande peut encore espérer se qualifier lors de son prochain match face à la Corée du Nord.

C'est un scénario exceptionnel qui était proposé au Grand Hamad Stadium pour le match opposant la Corée du Nord à l'Arabie Saoudite. Incapable d'aligner plusieurs passes, les Chomillas parviennent à prendre en défaut la défense saoudienne en seulement trois passes pour prendre les devants sur un but de Kim Yong-il (1-0, 27e). L'Arabie Saoudite se fait alors de plus en plus pressante et Mohammed Kanno manque l'immanquable devant le but vide (39e) avant de se racheter et d'égaliser de la tête (1-1, 40e). Dans un match animé, Yun Il-gwang redonne l'avantage à son équipe en reprenant au point de pénalty un centre en retrait (2-1, 52e) avant que Fahad Al Muwallad égalise d'un superbe plat du pied (2-2, 62e). A ce moment, les Nord-Coréens commencent à fléchir physiquement laissant le jeu à l'Arabie Saoudite qui sort une action collective d'école parfaitement conclue par Abdulrahman Al Ghamdi (2-3, 69e). Alors que le match se dirigeait vers une victoire saoudienne et une élimination de la Corée du Nord, le capitaine de cette dernière, Jang Kuk-chol, profite d'un cafouillage dans la surface pour égaliser et sauver son équipe (3-3, 85e). Tout se jouera lors de la dernière journée.

# Équipe J V N D Pts BP BC +/-
1 Japon 3 3 0 0 9 7 1 6
2 Arabie Saoudite 3 0 2 1 2 5 6 -1
2 Corée du Nord 3 0 2 1 2 5 6 -1
4 Thaïlande 3 0 2 1 2 3 7 -4

Groupe C : Corée du Sud et Irak qualifiés

Après un premier match maîtrisé, la Corée du Sud s'est amusée face à une bien faible équipe du Yémen. Ce match permet au jeune joueur des Suwon Bluewings, Kwon Chang-hoon, de se faire remarquer. Il ouvre tout d'abord le score après avoir été lancé dans le dos de la défense (0-1, 14e), puis il réalise le break en reprenant un centre de la tête (0-2, 31e) avant d'envoyer sa frappe dans la lucarne (0-3, 41e). Il aurait pu réaliser un quadruplé s'il n'avait pas trouvé la barre de Salem Al Harsh (78e). Remuant sur son côté droit, Kwon offrira le quatrième but coréen à Ryu Seung-woo (0-4, 73e). Impériaux tout au long du match et jamais mis en danger, les jeunes Guerriers Taegeuk concluront leur récital par une belle action collective avec Park Yon-woo à la finition (0-5, 77e).

Ça commençait mal pour l'Irak dans son match face à l'Ouzbékistan. Le coup d'envoi à peine sifflé au Suheim Bin Hamad Stadium, les Ouzbeks jouent long et la balle revient dans la surface pour Dostonbek Khamdamov qui ne se prive pas pour tromper Fahad Talib (1-0, 1ère). S'ensuit une série de précipitation de la part des Irakiens qui essayent d'égaliser au plus vite, ce qui aurait pu arriver si Javlon Mirabdullaev n'avait pas dégagé au dernier moment le lob d'Ali Hisny (3e). Ce dernier sera à l'origine de l'égalisation. Sur un contre qu'il mène à tout allure, il sert en retrait Amjad Attwan Kadhim dont la frappe contrée finie sous la barre (1-1, 38e). Avant la mi-temps, Mahdi Kamil est tout heureux de voir le ballon lui revenir dans les pieds avant de l'envoyer au fond des filets (1-2, 43e). Dans une seconde période hachée par beaucoup de fautes, Timur Kahkimov redonne de l'espoir à ses coéquipiers en égalisant de la tête (2-2, 79e). Des espoirs douchés par Humam Tareq qui récupère une balle en retrait, tout en profitant de l'arrêt des défenseurs ouzbeks croyant au hors-jeu, pour qualifier l'Irak en quart de finale (2-3, 82e). L'Irak et la Corée du Sud se disputeront la première place du groupe lors du prochain match.

# Équipe J V N D Pts BP BC +/-
1 Corée du Sud 3 2 1 0 7 8 2 6
2 Irak 3 2 1 0 7 6 3 3
3 Ouzbékistan 3 1 0 2 3 6 6 0
4 Yemen 3 0 0 3 0 1 10 -9

Groupe D : L'Australie se réveille

Battue pour son entrée en lice, l'Australie se devait de remettre les pendules à l'heure face au Viêt-Nam. Une ambition qui ne met pas longtemps à se dessiner avec l'ouverture du score de James Donachie sur le premier corner obtenu par les Olyroos que les Vietnamiens peinent à dégager (0-1, 2e). Bien que les verts et ors dominent, Phi Minh Long se met en travers des frappes d'Andrew Hoole (28e) et Jamie Maclaren (30e) laissant un mince espoir à ses coéquipiers. Il faudra attendre l'heure de jeu pour que Maclaren trompe enfin le portier vietnamien et permettre à l'Australie de faire le break (0-2, 60e). Se contentant ensuite de gérer le match, les Australiens décrochent leur premier succès dans la compétition.

Dans l'autre match du groupe, les Emirats Arabes Unis et la Jordanie ont proposé un bien triste spectacle au Suheim Bin Hamad Stadium. Le match partait pourtant bien avec une belle occasion d'ouvrir le score pour Mohamed Al Akberi, mais Noureddin Bani Ateyah était sur la trajectoire du ballon (5e). Il faudra attendre bien longtemps avant de voir une seconde véritable occasion dans ce match et elle viendra du côté jordanien puisque Baha Faisal, lancé dans la profondeur, ira buter sur Mohammed Busanda (67e). C'est à peu près tout ce qu'il faut retenir de ce match. Néanmoins, ce match nul élimine le Viêt-Nam, une bonne chose pour les Emirats Arabes Unis qui chercheront à se qualifier face à cette équipe au prochain match. Pour la Jordanie, un simple match nul est suffisant face à l'Australie pour passer en quart.

# Équipe J V N D Pts BP BC +/-
1 Emirats Arabes Unis 3 2 1 0 7 4 2 2
2 Jordanie 3 1 2 0 5 3 1 2
3 Australie 3 1 1 1 4 2 1 1
4 Viêt-Nam 3 0 0 3 0 3 8 -5

A propos de l'auteur
Baptiste
Author: Baptiste
Rédacteur Asie, spécialisé Corée du Sud (K League, KFA) à suivre sur @KleagueFR

  • Aucun commentaire trouvé