. . .

Copa Suruga Bank 2015 : River s’offre un nouveau titre

  • Écrit par Nicolas Cougot

Quelques jours après la Libertadores, nouvelle possibilité pour River de décrocher un titre international. La bande à Gallardo se rendait au Japon pour défier le vainqueur de la Coupe et de la J-league, Gamba Osaka.

La Copa Suruga Bank est une compétition internationale fruit d’une union, celle de la CONMEBOL et de la fédération japonaise de football (JFA) créée en 2008 et qui, bien qu’encore non reconnue par la FIFA acquiert une valeur officielle pour ces deux associations. Organisée chaque année au Japon, elle oppose ainsi le vainqueur de la dernière Copa Sudamericana au tenant de la Nabisco Cup.

C’est ainsi que cette année, River, devenu depuis meilleure équipe d’Amérique du Sud après sa Libertadores (voir Copa Libertadores 2015 : la resurrección del mas grande), allait chercher à défendre sa Sudamericana (voir Sudamericana : River écrase la finale) face à Gamba qui outre sa victoire en J-League, s’était offert le doublé dès sa remontée dans l’élite japonaise (voir Japon : Champion 2014, Gamba Osaka peut remercier ses poursuivants). Facile pour les sudams ? Rappelons tout de même que depuis Arsenal en 2008 (face à Gamba) et l’Inter l’année suivante (face à Oita), deux victoires d’un tout petit but d’écart, le japonais de service avait pris l’habitude de dominer le sud-américain (la LDU, Independiente, la U, São Paulo et Lanús étant tous tombés)).

Le match

Pour l’occasion, Marcelo Gallardo se passait du trio Lucas Alario, Rodrigo Mora, Fernando Cavenaghi resté au pays mais alignait son 4-4-2 classique avec une équipe proche de celle alignée en finale de la Libertadores : Barovero dans les buts, Mercado, Maidana, Funes Mori, Vangioni en défense, le duo Ponzio – Kranevitter à la récupération, Sánchez et Bertolo sur les côtés, l’attaque étant composée du duo Saviola – Driussi. Côté Gamba, Hasegawa alignait un onze fortement remanié, Fujigaya prenant place dans les buts, les deux coréens Jung-Ya Kim et Jae-Suk Oh sur les côtés en défense, l’axe étant gardé par le duo Iwashita – Konno, Ideguchi, Myojin, Omori et la légende Endō prenant place au milieu derrière le duo brésilien Patric – Lins.

Il n’y aura finalement jamais eu le moindre suspense. D’entrée de partie, River prenait le contrôle du ballon et allait ouvrir le score sur un penalty obtenu par Nicolás Bertolo. Comme en finale de Libertadores, Carlos Sánchez se chargeait d’appliquer la sentence, on jouait alors la septième minute et River prenait les devants.

En inscrivant son 4e but dans une finale internationale, Sánchez dépasse ainsi Marcelo Salas et devient le meilleur buteur de River de l’histoire dans cet exercice. River allait alors tranquillement contrôler la partie, se faisant peur sur une sortie ratée de Barovero. A chaque accélération, les Millonarios semblaient capables de marquer. Le 2-0 viendra de l’autre habituel homme décisif dans les grands rendez-vous, Gabriel Mercado, dont la tête lobait Fujigaya.

Les argentins contrôlaient davantage la partie, le second acte allait rapidement ressembler à une mi-temps de rencontre amicale. Gallardo faisait 6 remplacements, el Pity Martínez, à peine entré sur la pelouse clôturait le score d’une merveille de frappe enroulée dans la lucarne.

Gamba cherchait ensuite à sauver l’honneur, se procurant quelques situations et passant à deux doigt d’obtenir un penalty pour une faute de Sánchez sur Kurata mais le score n’évoluait plus. Comme en finale de Libertadores, River s’impose 3-0 et ramène ainsi une Suruga Bank qui fuyait l’Amérique du Sud depuis 6 ans.

Feuille de match

Gamba Osaka 0 – 3 River Plate

Copa Suruga Bank – Finale

Osaka Expo '70 Stadium, Suita

Buts : Sánchez (7, sp), Mercado (30) et Gonzalo Martínez (60)

Arbitre : Ryuji Sato (Japon)

Avertissements : Iwashita et Kurata

Formations :

Gamba Osaka: Yosuke Fujgaya; Jung-Ya Kim (Shu Kurata, 40), Keisuke Iwashita, Yasuyuki Konno, Jae-Suk Oh (So Hirao, 78); Yosuke Ideguchi, Tomokazu Myojin (Hiroki Fujiharu, 45), Yasuhito Endo, Kotaro Omori (Takahiro Futagawa, 54), Patric (Shingo Akamine, 70), Lins (Hiroyuki Abe, 63). Entraîneur :Kenta Hasegawa.

River Plate: Marcelo Barovero; Gabriel Mercado, Jonatan Maidana, Ramiro Funes Mori, Leonel Vangioni; Carlos Sánchez (Camilo Mayada, 78), Matías Kranevitter, Leonardo Ponzio (Gonzalo Martínez, 52), Nicolás Bertolo (Tabaré Viudez, 52); Sebastián Driussi (Leonardo Pisculichi, 52), Javier Saviola (Luis González, 63). Entraîneur : Marcelo Gallardo. 

A propos de l'auteur
Nicolas Cougot
Author: Nicolas CougotWebsite: http://lucarne-opposee.fr
Créateur et animateur de Lucarne Opposée. A la recherche de piges. Portfolio et contact : http://nicolas.lucarne-opposee.fr/

  • Aucun commentaire trouvé