. . .

Copa Libertadores 2016 : nouveautés et tirage

  • Écrit par Nicolas Cougot

Malgré les secousses, la CONMEBOL reste droite. Ce 22 décembre, elle organisait une cérémonie en grandes pompes et procédait au tirage de la Copa Libertadores 2016. Ce dernier propose quelques groupes déjà bien excitants sur le papier.

La nouveauté : les têtes de série

Effet du groupe de la mort de 2015 mêlant Corinthians, São Paulo et San Lorenzo, la CONMEBOL avait en effet décidé de mettre en place un système de têtes de série qui permettrait de répartir les géants sur les huit groupes et aussi d’éviter que ceux-ci se rencontrent au premier tour. Restait alors à trouver comment les définir.

Pour cela, la CONMEBOL a décidé de créer un « Classement CONMEBOL » sorte d’indice UEFA sauce sudam. Trois critères sont pris en compte : les résultats récents, le coefficient historique et enfin le fait d’être champion de l’année. Concernant les résultats récents les 10 dernières années sont prises en compte et un barème dégressif est mis en place. A la différence de l’Europe qui ne vit que dans l’instant présent, le coefficient historique permet aux précédents vainqueurs et autres anciens géants de rattraper le retard pris lors des dernières années. Certains y verront une façon de permettre aux gros de rester devant, d’autres y verront surtout l'occasion de récompenser les actuels et anciens géants du continent. Le dernier paramètre enfin permet d’offrir un bonus au qualifié à l’édition actuelle grâce à un titre en championnat obtenu lors des 10 dernières années. Ce bonus de 50 points pour la saison actuelle est aussi dégressif sur les 10 ans (10% de perte par an). Pour calculer les points pour chaque club, on va donc s'appuyer sur le tableau suivant.

Ne reste alors plus qu’à faire les totaux. Pour l’édition 2016, Boca prend la première place (5949 points) devant River (4884) et Peñarol (4453). Le reste du top 10 est le suivant : Cruzeiro (4425), Nacional (4315), Internacional (3944), Olimpia (3682), Santos (3662), Corinthians (3651) et Vélez (3599). L’heure du tirage était alors enfin venue.

Mortels groupe 2 et 6

Première étape du tirage, le premier tour qui permettra de qualifier six équipes à la phase de groupe. 12 équipes étant qualifiées pour ce premier tour, 6 d’entre elles ont ainsi été placées dans le premier chapeau selon leur classement CONMEBOL, 6 autres dans le chapeau numéro 2, ces dernières accueillant le match aller. Les six affiches seront les suivantes :

Ganador 1 : Oriente Petrolero – Santa Fe

Ganador 2 : Huracán – Caracas

Ganador 3 : Puebla – Racing

Ganador 4 : River Plate (Uru) – Universidad de Chile

Ganador 5 : Independiente del Valle – Guaraní

Ganador 6 : César Vallejo – São Paulo

Déjà quelques rencontres plus qu’intéressantes donc avec Santa Fe, le vainqueur de la Sudamericana qui se rendra en Bolivie mais surtout le délicat PueblaRacing et les excitants River Plate – U de Chile (ou le duel Carrasco – Beccacece) et Independiente del ValleGuaraní. Les six vainqueurs de ce premier tour composent, avec deux mexicains (Toluca et Pumas) les huit équipes du chapeau 4 pour le tirage des groupes. Les autres chapeaux se remplissent en fonction du classement CONMEBOL, River Plate, champion sortant étant tête de série numéro 1.

Les huit groupes tirés, deux se distinguent par leur extrême densité : le groupe 2 et le groupe 6. Dans le 2, pour son retour en Libertadores, Rosario Central devra se frotter à l’ogre Nacional, aux brésiliens de Palmeiras et au vainqueur de la rencontre opposant le River uruguayen à la U. Autant dire, un groupe composé de deux anciens vainqueurs qui pourrait être rejoint par un géant chilien. L’autre groupe de la mort sera une fois encore celui de San Lorenzo. Les Cuervos, déjà peu gâtés l’an passé, se retrouve face à un sacré défi. Car outre les mexicains de Toluca, toujours redoutables, le champion 2014 retrouvera Grêmio, qu’il avait éliminé non sans souffrance lors de son titre (victoire aux tirs au but en huitièmes de finale – lire Grêmio - San Lorenzo) et la Liga de Quito, éliminé de justesse par River cette saison en Sudamericana (lire Sudamericana 2015 : favoris bousculés mais vivants) et qui devrait de nouveau être redoutable avec Claudio Borghi à sa tête. Mais plusieurs autres groupes vont proposer des affiches de rêve. Le groupe 3, celui de Boca nous offrira un beau choc face au Deportivo Cali et surtout la perspective de deux BocaRacing en cas de qualification de La Academia lors du premier tour. Le groupe 7 avec le trio OlimpiaEmelecPumas devrait aussi valoir le détour.

Rendez-vous début 2016 pour le premier tour, l’attente sera longue.

A propos de l'auteur
Nicolas Cougot
Author: Nicolas CougotWebsite: http://lucarne-opposee.fr
Créateur et animateur de Lucarne Opposée. A la recherche de piges. Portfolio et contact : http://nicolas.lucarne-opposee.fr/

  • Aucun commentaire trouvé